Retour a Skardu.

Apres les deux semaines de trek je rentre a Skardu, completement crevee et tellement heureuse de retrouver le confort de l’Indus Motel.
Je ne suis pas vraiment a cheval sur le confort, d’habitude je m’en fou, mais franchement apres avoir passe deux semaines dans la montagne a prendre des douches glacees avec un tuyaux, je ne crache pas dessus! A moi les douches chaudes, le bon matelas bien moelleux, ma chambre toute seule sans aucun bruit de crachat et de raclement de george a 30 cm de moi et….. le Fida off course, qui m’attend avec un grand sourire sur le pas de la porte de l’hotel.
Hoooo you are sooo beautiful (alors que j’ai l’air d’un zombie en etat de decomposition avancee), i missed you so much, i thought about you all the time, i m so happy to see you… Il me degoute mais je decide de rester a l’hotel car 500 roupies pour un luxe pareil c’est vraiment une aubaine.
Je lui dit un bonjour poli, en esperant qu’il comprenne incessamment sous peu qu’il ne m’interresse pas du tout, meme en cas de guerre nucleaire qui aneantirait toute la population mondiale sauf nous.
Je reste a Skardu quelques jours car il faut que j’aille faire une extention de mon visa, je n’ai plus qu’un seul jour sur ce dernier.
Alors pour les extentions de visa au Pakistan on entend plein de trucs differents, on lit tout et n’importe quoi sur internet, les conditions changent tout le temps…
J’ai fait ma premiere extention a Skardu. La bas on a besoin d’une lettre de l’hotel ou l’on reste (idem a Lahore) qui stipule que le touriste requerant reste a l’hotel en question et qu’il a besoin d’une extention.
Attention d’apres ce que j’ai compris on ne peut faire que 2 extentions au Pakistan, ensuite il faut partir. Or a Skardu et Gilgit ils ne donnent que 15 jours a chaque fois, pas un mois. Donc si vous voulez rester 3 mois avec un premier visa de 1 mois ca ne fait que 2 mois en tout.
Par contre a Chitral (24h de bus a l’ouest de Gilgit) ils donnent un mois et la lettre c’est vous qui la faites, pas l’hotel. Donc c’est bien car vous n’etes pas dependant d’un hotel pour faire l’extention.
Donc j’ai du demander a Fida de me faire la lettre. Ce dernier s’est fait un plaisir de la faire et de m’accompagner au bureau de l’immigration comme un malabar colle sous mes baskets, alors que j’ai juste besoin d’une lettre de lui, pas de lui. Je lui dit que je ne veux vraiment pas abuser de son precieux temps que et que je veux y aller toute seule mais rien a faire. Or je ne veux pas l’envoyer bouler trop mechamment car sinon pas d’extention. Une fois que j’aurai mon precieux sesame colle sur mon passeport je l’enverrai chier bien comme il faut s’il n’a pas compris d’ici la.
Donc on va au bureau, et la j’ai le malheur de me tromper dans un truc sur le formulaire… Ha desolee Melle mais il faut revenir lundi, c’est trop tard la, on va fermer. P…. quelle bande de rat d’egout!! Dani m’avait dit que les gens du bureau etaient super sympa, moi je les trouve execrables. Haaa mais pardon c’est peut etre parce que j’ai la malchance d’etre nee avec de malheureux ovaires et non pas des testicules peut etre?!
Bref je suis coincee un week end supplementaire a Skardu.
Mais en meme temps je me dis c’est pas grave car Zakir m’a invitee a venir manger chez lui, il m’a dit qu’il me presenterai a ses parents, ses 4 soeurs et qu’il me montrerai son village, Sadpara, a une dizaine de km de Skardu. Moi j’etais super contente a l’idee de passer quelques heures avec une famille pakistanaise.
Seulement voila, les jours passent et pas de Zakir. Un matin enfin je suis dans le sejour de l’hotel et il arrive, il entre dans l’hotel, il regarde a droite et a gauche, il n’y a personne, il fonce a ma table et me demande de le retrouver dehors dans quelques minutes. La il me dit qu’il n’a pas pu venir plus tot car Fida lui a interdit de rentrer dans l’hotel pour venir me parler! Ce sal chien lui a dit que j’etais a lui (ouioui vous lisez bien) et qu’il ne voulait pas que Zach me parle.
Ce dernier est venu a l’hotel plusieurs fois mais a chaque fois ce chien de fida lui disait que je n’etais pas la alors que j’etais dans ma chambre. L’hallu totale…
Bref du coup je pars visiter le village de Zach, je rencontre toute sa famille, ils sont tous super contents de me voir et m’accueillent comme si j’etais un membre de la famille a part entiere. Tres chaleureux, tres accueillants, conformement au grand sens de l’hospitalite pakistanaise.
A mon retour Fida fait la gueule, j’ai bien envie de lui en foutre une pour tout ce qu’il m a cache et tout ce qu’il a dit mais je ne peux rien faire car sinon Zach aurai des problemes.
Le lendemain je pars chercher mon extension, j’ai eu un mois. L’autre me dit que c’est grace a lui car il connait du monde et il a passe quelques coups de fils. Pfff pov type…
Le lendemain je revois Zach, on part voir un lac puis on va chez lui. La il recoit un coup de fil des… services secrets!!! L’hallu complete commence.
Il faut savoir que au Pakistan il y a l’armee, la police et plusieurs services secrets. C’est comme ca que ca s’apelle la bas, les services secrets. Or il y a une section de ces services secrets qui s’occupe de la securite des hommes politiques lors de leurs deplacements, des vip et… des touristes! Ces agents des services secrets sont en civil of course, avec une arme sur eux.
Ils sont un peu departout, surtout aux endroits ou il y a les touristes. De temps en temps je sortais d’un bus et la il y avait un mec qui me demandait mon passeport, qui notait tout et qui passait un coup de fil a propos de moi. En fait  je pense qu’il y a un espece de suivi des touristes. Ils s’apellent entre eux pour savoir ou on est et ou on va, le nom de l’hotel (si on ne le sait pas encore, pas de problemes). Ils sont toujours tres polis, tres aimables. Je pense vraiment que c’est pour notre securite.  Apres je ne suis qu’une touriste de base qui n’a rien a cacher, peut etre que pour les journalistes c’est different, je ne sais pas.
Comme je l’ai dit dans un autre post le gouvernement pakistanais prend tres soin des quelques touristes qui viennent dans leur pays et il est tres a cheval sur la securite des voyageurs, meme si dans le nord il y a peu de risques.
Bref toujours est il que je prenais le the avec Zakir et sa famille au retour du lac. Il recoit un appel, il devient tout blanc… Il raccroche et il me dit nini il faut que tu rentre a ton hotel, les services secrets sont la bas et t’attendent, et moi je suis convoquee au commissariat des services secrets.
J’hallucine un peu, je me demande ce que j’ai bien fait de mal. Certes je suis restee quelques jours au Pakistan sans visa le temps que mon extension soit prete. Je n’aurai pas pu faire la demande plus tot vu que j’etais dans les montagnes. Et puis tout le monde m’a dit que l’immigration se fiche que le visa soit expire si on fait une demande pour une extension dans les jours autour de l’expiration du visa. Ou alors quelqu’un m’a vu liberer la chevre? Quand meme mettre un agent secret sur une histoire de chevre c’est vraiment bizarre.
Bref, je rentre a l’hotel. La effectivement un agent des services secrets m’attend. Comme tous les autres il est tres aimable. Je lui demande gentiement ce qu’on me repproche. Il me dit rien ne vous inquietez pas mademoiselle mais vous savez la police nous a prevenu que vous etes allee au lac je ne sais plus quoi sur la mobylette de M. Zakir. Or vous comprenez, si vous avez un accident cela peut etre grave, donc s’il vous plait ne montez plus sur une mobylette.
Je reste bouche bee, je me dis nonnnn c’est pas possible, j’ai du mal comprendre, j’ai du avoir une hallucination auditive ou je ne sais pas quoi. Mais non. Je vois le gros BATARD (rien qu’en vous racontant je m’enerve toute seule) de Fida qui se fait tout petit derriere le bureau de la reception… Je demande au mec qui est ce qui vous a prevenu. Il me repond c’est la police sur le chemin qui va au lac qui vous a vu et qui nous a telephone.
Foutaises. Les quelques soldats qu’on a croise sur le chemin n’avaient que faire de nous, ils ne nous ont meme pas regarde. Quand a savoir comme par hasard que la touriste qu’ils ont vu sur une mobylette c’etait moi et que je restais a cet hotel en particulier, c’est juste impossible sans me poser des questions vu qu’il y a quelques touristes a Skardu et la mobylette de Zach n’a pas de plaque d’immatriculation car elle est trop petite.
Et la je me rapelle que Fida a des amis qui tiennent le resto qui se trouve juste a cote du restaurant du lac ou on etait, ils me connaissent vu que j’y etais allee avec Fida une premiere fois.  Et Fida avait deja dit a Zach qu’il ne voulait pas que je monte sur sa motocyclette car si on avait un accicent ca serai lui le responsable car soit disant ce gros connard m’a vendu la lettre d’invitation pour aller au Pakistan (ce qui est faux, je l’ai achete a Barry de Lost Horizon Tour de Gilgit).
Bref tout se met en place dans ma tete: les amis de Fida m’on vu au lac avec Zach, ils ont appelle Fida, et ce gros fils de P… a appelle les services secrets par pure jalousie…. Le sal traitre!! Ce sal chien nie en bloc quand je lui demande forcement. Rien de pire que la jalousie d’un homme que l’on a repousse! J’ai juste envie de lui foutre ma main dans sa sale gueule de batard, de l’envoyer chier comme une merde immonde qu’il est…
Mais le pire c’est que je ne peux absolument rien dire du tout. Et non. Rien de rien. Je dois me la fermer alors qu’en temps normal me connaissant j’aurai deja fait un massacre digne d’un films d’horreur. Zach m’a demande de ne rien dire, car si je dis quoique ce soit ca va etre pire pour lui. Donc je me la ferme mais raaaaa qu’est ce que c’est dur!
Je revois Zach quelques semaines plus tard, il me dit qu’il a passe des heures dans les bureaux des services secrets, qu’il n’a evite la prison que grace a l’intervention d’un haut grade de l’armee a qui il a sauve la vie sur le glacier Siachen quelques annees plus tot!

Sinon j’ai visite le Deosai National Park, situe a quelques km de Skardu. Il s’agit du second plus haut plateau de la planete (4114m), apres le plateau du Tibet. C’est tres joli, ca me rappelle beaucoup le Kyrgyzstan et ses collines vertes.
Dans la voiture je ne sais plus comment on en vient a parler des chambres a gaz.  C’est alors que Dani me sort nature peinture que pour lui les chambres a gaz n’ont pas existe, comme s’il parlait du beau temps. Moi ca me choque qu’on puisse tenir des propos pareils, surtout venant de lui. C’est un mec qui a beaucoup voyage, qui a plein de choses a raconter, qui est tres interressant… Et puis paf il gache tout en disant que les chambres a gaz n’ont pas existe. Comment peut on etre jeune, eduque, ayant voyage et dire que les chambres a gaz n’ont pas existe?  Je n’ai pourtant pas l’impression qu’il est antisemite, mais il croit quand meme qu’elles n’ont pas existe.  J’essaie de rester calme et je dit a Dani que s’il n a jamais vu de chambres a gaz c’est parce qu’elles ont ete methodiquement detruites par les nazis avant l’arrivee des allies, pour effacer les preuves.
Il me dit ca comme ca, alors que dans mes souvenirs lointains il me semble que c’est un sujet plutot sensible en france et qu’on ne sort pas une phrase comme ca en public, a moins d’etre en compagnie de personnes qui pensent la meme chose. J’imagine que cela depend du passe historique et de la culture du  pays dans lequel on a grandi.
Je me rapelle que David, un espagnol avec qui j’ai voyage quelques temps ne trouvait absolument pas choquant le fait d’appeler son fils Adolf. Et j’avais pose la meme question a d’autres espagnols qui pensaient la meme chose.

DSC01956

DSC01965

Depuis le Kharpochhe, l’ancienne forteresse de Skardu.

DSC01973

DSC01977

DSC01981

DSC01984

De gauche a droite: Fida le batard (oui je sais on a envie de le gifler rien qu’en regardant la photo),  Hugh (un photographe australien qui etait au pakistan pour faire un reportage sur des mineurs), Dani, Babou (employe de l’hotel) et moi.

DSC01987

Parc municipal de Skardu.

DSC01992

Deosai.

DSC01996

DSC01999

DSC02004

DSC02012

DSC02030

DSC02062

DSC02091

DSC02071

DSC02093

DSC02058

DSC02037

DSC02038

DSC02050

DSC02060

DSC02081

DSC02089

DSC02094

DSC02100

DSC02130

DSC02131

DSC02146

Depuis Sadpara village.

DSC02105

DSC02157

Eboulement de terrain entre Skardu et Sadpara: les eboulement de terrain sont quasi quotidens au Pakistan.

DSC02158

Eboulement de terrain.

DSC02160

Eboulement de terrain.

DSC02110

Sadpara Lake.

DSC02119

DSC02186

Polo match a Skardu

DSC02162

Zach, l’eboulement et le lac.

DSC02176

DSC02179

DSC02182

DSC02229

Ancien petroglyphes boudhistes. Il y a tres longtemps la principale religion dans le nord du pakistan etait le boudhisme.

DSC02238

DSC02242

DSC02243

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s