La Karakorum Highway: entre paradis de la montagne et massacres inter-religieux

La Karakorum Highway… Difficile de faire un endroit plus mythique! Cette route a ete construite par les armees pakistanaise et chinoise de 1966 a 1978 au travers du massif du Karakorum. Elle fait plus de 1200 km et relie Islamabad au Pakistan a Kashgar, au sud ouest de la Chine.
Si elle est autant celebre, c’est que sa construction releve d’un veritable exploit technique, d’une prouesse extraordinaire. En effet les ouvriers et les militaires ont du creuser une route dans un environnement des plus hostiles, au travers d’immenses montagnes acerees, de gigantesques glaciers, de torrents dechainees, de precipices vertigineux, ou les conditions climatiques etaient souvent chaotiques, a coup de bulldozer et de dynamite.
La mort etait omni presente sur le chantier et environ 810 pakistanais et 200 chinois sont morts lors de la construction de la route, le plus souvent lors de chutes de rochers ou bien des glissements de terrain.
Le point culminant de la Karakorum Highway est le col de Khunjerab, qui culmine a 4693m, sur la frontiere entre les deux pays.
Tout comme pour la route du Pamir au Tadjikistan cela faisait des annees que je revais de parcourir la Karakorum Highway. Et le moins que je puisse dire c’est que je n’ai pas ete decue! J’ai passe environ deux semaines dans cette partie de Pakistan. Au programme: rando a la journee dans les environs ou bien farniente dans les petits villages ismaeliens comme Karimabad.
Mais la Karakorum Highway n’est pas juste le paradis des aventuriers passiones de montagnes. Elle a aussi une facette tres sombre qui illustre parfaitement le drame qui touche le Pakistan ainsi que de nombreux autres pays de la planete: la persecution  de certaines minorites religieuses par une majorite d’autres croyants. En l’espece le massacre de chiites par des sunnites.
De temps en temps vous entendez forcement aux infos des nouvelles atroces qui viennent surtout d’afrique et du moyen orient ou il est fait etat de chiites qui sont sortis de bus manu militari et qui sont executes au bord de la route… C’est ce qui s’est passe aussi sur la KKH a plusieurs reprises, et il n’y a pas si longtemps que ca. Tout comme dans beaucoup d’autres pays musulmans ou ils sont minoritaires les chiites sont persecutes au Pakistan par certains sunnites extremistes, talibans, Al Qaeda ou autres. Pour voir quelle est la difference entre sunnites et chiites voir ici.
En aout 2012 25 habitants chiites ont ete executes sur une portion de la KKH, alors qu’ils voyageaient en bus entre Islamabad et Gilgit. Les civils ont ete executes apres que leur bus eu ete arrete sur la route et que des hommes en uniformes eurent fait un tri entre les voyageurs chiites et sunnites.
Au Pakistan la religion des gens est marquee sur leur papier d’identite. Pour verifier si les personnes sont chiites ou pas, ces extremistes sunnistes examinent aussi le dos des pauvres victimes. Une fois par an en effet les chiites commemorent le martyr d’un de leur imam, qui a ete torture par les sunnites il y a plusieurs centaines d’annees. A cette occasion les fideles chiites se flagellent le dos, ce qui laisse des cicatrices. Donc si un musulman a des cicatrices dans le dos il y a de fortes chances pour que ce soit un chiite.
Des talibans revendiquerent ensuite l’attaque. Quelques mois plus tot, le 28 fevrier 2012, ce sont 18 personnes dont 3 enfants qui ont ete executes de la meme facon. Apres ces assassinats la circulation sur la KKH a ete interompue. Les auteurs de ces actes odieux etaient non jamais ete arretes.
Quand j’ai fait le voyage (3 fois) sur la KKH il y avait dans chaque bus soit un garde arme d’un fusil a pompe soit c’etait directement le chauffeur qui avait une arme. De plus la circulation sur la KKH de nuit se fait en convoi, pour diminuer les risques d’attaques.
A l’Indus Hotel Dani m’avait dit que il y a quelques semaines une attaque a ete dejouee sur la KKH. Apparemment un groupe d’extremistes attendait un bus de chiites avec un bazooka. Mais le bus a pris du retard et la police a pu dejouer leurs plans. Info ou intox, va savoir! Difficile de faire la part des choses, entre les rumeurs et la realite! Si c’est vrai ca fait un peu peur…quand je pense que ca aurai pu etre mon bus! Dani me dit qu’il vaut mieux emprunter la KKH avec les bus de la Netco, qui est une societe sunnite, et qui ne serai donc normalement pas visee par les extremistes de la meme branche.
Certaines personnes pensent que ces massacres sont fait par l’armee elle meme, ou bien par des groupes d’extremistes qui ont le soutient de l’armee. En effet sur la KKH il y a des check point tous les quelques km, ou tout le monde, civils comme militaires doit montrer ses papiers d’identite. Il parait vraiment invresemblable que des groupes d’hommes en habit militaires puissent arreter plusieurs bus, trier les gens et les executer sur le bord de la route sans etre inquiete ou arrete apres avoir commis leurs crimes. Encore une fois, qu’est ce qui s’est vraiment passe? Qui sont les responsables? Impossible de le savoir.
Pour ma part je me sentais vraiment en securite sur la KKH. Tous ces check points, ces militaires, le fait de rouler en convois, les escortes armees dans les bus…
A chaque check point sur la KKH (une quinzaine peut etre) il fallait que je descende du bus et que j’aille m’enregistrer sur le registre des etrangers. Les voyageurs pakistanais du bus etaient a chaque fois tres patients, car ces formalites pouvaient etre tres rapides comme prendre beaucoup de temps.
A chaque fois j’etais la seule etrangere dans mon bus, mais je croisais regulierement d’autres touristes aux check point qui venaient s’enregistrer et qui voyagaient dans des bus appartenant a d’autres compagnies.
A savoir que certaines zones sont plus dangeureuses que d’autres.
Entre Pindi et Gilgit, certaines zones sont connues pour abriter des locaux extremement hostiles aux etrangers et aux minorites religieuses. C’est d’ailleurs dans ces regions que les chiites ont ete massacres.
Le trajet se fait donc sous escorte dans une ambiance quelque peu lourde. Une fois arrives a Gilgit par contre l’ambiance change completement. Plus besoin d’escorte, la region est beaucoup plus sure, et il reste beaucoup de check point au cas ou.
Dani a fait de l’auto stop sur la region dangeureuse, sur plusieurs jours. Les policiers se passaient le mot qu’un etranger fesait du stop sur la KKH, et il etait attendu a chaque check point. Pour dormir, la police l’ammenait a des hotels habilites a recevoir des etrangers, c’est-a-dire a des hotels avec des gardes armes. Du coup comme il n’avait pas le choix de l’hotel ces derniers etaient vraiment tres chers.
En ce qui me concerne je ne me suis pas du tout arrete sur cette portion de la KKH. Une fois a Gilgit les touristes sont completement libres. J’ai donc passe deux semaines a faire du stop sur la KKH mais entre Gilgit et Sost, pas avant. Toujours le choix des hotels, surtout a Karimabad la ou il y en avait beaucoup.
Karimabad et Hunza sont tres touristiques. Mais les touristes qui vont la bas sont a 98% des touristes pakistanais, du penjab. En effet, apres les attentats du 11 septembre 2001 les etrangers ont annules en masse leur voyage au Pakistan.  L’assassinat d’un groupe de touristes en 2013 dans une zone reputee sure du pays a sonne le glas du tourisme international dans la region qui ne vivait pratiquement que des revenus tires du tourisme.
Donc avant ces evenements il etait interdit aux penjabis de faire du tourisme dans le nord du pakistan. Tout simplement car il n’y aurai pas eu assez d’hebergements pour les touristes internationaux et les touristes locaux. Or depuis quelques annees les penjabis peuvent desormais se rendre dans le nord, sans une autorisation speciale comme avant, ils sont libres de faire du tourisme. En effet les hotels restaient desesperement vides apres la desertion des etrangers, donc le gouvernement a ouvert la zone aux touristes pakistanais.
Les penjabis ne sont pas du tout aime des pakistanais du nord. Ces derniers les trouvent bruyants, pollueurs, irrespectueux (par exemple les femmes ismaeliennes de Hunza ne portent pas le voile, donc du coup les hommes sunnites du penjabs les prennent pour des femmes faciles et les harcelent)… Mais pour les hoteliers mieux vaut avoir des clients du penjab plutot que pas de clients du tout!

DSC03082

Le Baltit fort de Karimabad, Hunza.

kkh_overview

La Karakorum Highway (KKH): 20 heures minimum entre Islamabad et Gilgit en gros bus (15 euros), 10h en mini van mais deux fois plus cher. Skardu (Baltistan, c’est la qu’il faut aller pour le trek du K2) est a 6 heures de route a l’est de Gigit. Chitral (post a venir) est a 24h de route a l’ouest de Gilgit.

Massacre des Chiites  Aout 2012: Mansehra.  Le massacre en fevrier 2012: dans le Kohistan, une region a l’ouest de Chilas sur la carte . Donc la zone sous escorte et ou il faut eviter de s’arreter: entre Rawalpindi (tout le monde dit Pindi) et Gilgit.  Apres Gilgit la KKH est sure. Abbotabad: la ou s’est cache Ben Laden et ou il a ete tue par les americains le 2 mai 2011.

DSC02575

Attabad Lake:  en janvier 2010 un gigantesque eboulement de terrain vient bloquer la Hunza riviere, creant ainsi un immense lac au niveau du village de Attabad, apres Karimabad, sur la KKH.  Une vingtaine de personnes sont mortes dans la catastrophe, le cours de la riviere a ete bloque pendant cinq mois. Environ 6000 personnes ont ete deplacee et plusieurs villages ont ete engloutis par les eaux. Le lac mesure 21 km de long et 100 m de large! Donc depuis 2010 la circulation sur la KKH est interrompue au niveau du lac. Seule solution: de grosses barques ont ete construites sur place et acheminent les personnes et les marchandises de part et d’autre du lac. C’est un travail titanesque: imaginez des dizaines et des dizaines de camions qui arrivent bourres de marchandises depuis le Pakistan pour aller en Chine et vice versa. Il faut tout decharger, tout mettre dans le bateau, puis tout redecharger et tout recharger dans un autre camion de l’autre cote du lac.  Ce procede a amene beaucoup de travail dans la region. Mais c’etait sans compter le travail de fourmi des chinois qui ont construit un tunnel dans la montagne qui court circuite le lac. Les travaux ont dure plusieurs annees et le tunnel devait ouvrir quelques jours apres mon dernier passage a cet endroit. Donc quand vous lirez ces lignes normalement vous n’aurez pas la chance de faire la traversee en bateau sur le lac turquoise (45 minutes) mais vous tracerez directement au travers des montagnes grace au tunnel. Cette situation est vecue comme un soulagement pour les camionneurs mais comme un veritable drame pour les locaux.  Toutes les personnes qui dechargeaient les camions ont perdu leur emploi, sans parler des proprio et des employes des bateaux qui se retrouvent eux aussi sans travail.

DSC02403

Chargement/ dechargement des bateaux, Attabad Lake.

DSC02431

Sur la KKH les hotels sont miteux et incroyablement chers (mais pas a Karimabad).  Une exeption: le Glacier Breeze Retaurant, a Passu, qui loue tente et sac de couchage pour 300 roupies (j’ai negocie, 3 euros) dans un cadre de ouf avec des montagnes de folie, toilette et douche chaude!!! Par contre il n’y a pas de restau locaux dans les environs, donc la nourriture est  un peu plus cher au Glacier Breeze mais ca vaut quand meme le coup. Ensuite pour aller vous ballader sur la KKH le stop marche tres bien.

DSC02259

Baltit fort, Karimabad.

DSC02475

Le village de Passu: point de depart de beaucoup de rando a la journee ou plusieurs jours pres du glacier de Passu. Pas de restau local dans ce village (juste un bouiboui qui fait des beignets qui donnent pas envie), juste un general store ou l on peut acheter nourriture, eau etc… Pour manger il y a le Passu Tourist inn, en face du general store, a midi ils font un byriani au poulet pour 150 roupies. Ne pas dormir la, c’est tres cher et sale! Faire du stop sur 2 km pour dormir au camping du Glacier Breeze. Le personnel parle anglais.

DSC02264

Hunza Valley depuis le point de vue Eagle Nest, Karimabad.

DSC02581

Attabad Lake (rive nord)

DSC02276

Baltit Fort.

DSC02476

Passu.

DSC02279

DSC02439

Vue depuis le Glacier Breeze restaurant, Passu.

DSC02282

Baltit fort.

DSC02485

Husseini bridge.

DSC02286

DSC02584

DSC02289

DSC02508

Husseini bridge.

DSC02290

DSC02408

DSC02994

Boucherie sur la route de Karimabad.

DSC02297

Hunza valley.

DSC02513

Husseini bridge.

DSC02995

Yaks destines a la boucherie…

DSC02299

Baltit Fort.

DSC02456

Passu bridge.

DSC02300

Baltit Fort.

DSC02514

Husseini bridge.

DSC02307

Hunza Valley depuis le Baltit fort.

DSC02412

Attabad lake.

DSC02322

Lady finger peack, 6000m, Hunza.

DSC02528

Sur la KKH.

DSC02333

DSC02458

Dans les environs de Passu il y a une tres celebre rando: la rando des deux ponts suspendus. Au Pakistan nombre de ponts pour les pietons sont comme celui ci, avec des planches en bois espacees les unes des autres (soucis d’economie?).  Donc cette rando passe par deux ponts suspendus: le pont de Passu et le pont de Husseini. Entre les deux un no mens land, 1h30 de marche dans un cagnard pas possible. Sur le Passu bridge j’ai eu la peur de ma vie. J’ai ete prise de vertige au milieu du pont. J’ai vraiment cru que j’allais m’evanouir. Le petit hic c’est que il y a un tres gros ecart entre les planches et si je m’evanouie entre les planches, j’atteris directement dans la riviere  quelques metres plus bas!!! J’ai eteint mon cerveau et j’ai fonce de l’autre cote, le pont etait interminable et bien sur pas un chat a l’horizon… De l’autre cote j’ai du m’allonger pour reprendre mes esprits. Puis j’ai donc marche 1h30 en plein cagnard, la impossible de trouver le chemin qui disparait completement de l’autre cote.  Donc retour en arriere, j’etais malade rien qu’en pensant au pont qu’il allait falloir que je retraverse. Finalement ca s’est bien passe. Une fois de l’autre cote j’ai fait du stop sur la KKH pour aller voir le pont Husseini que j’aurai du passer a la fin de la rando. Depuis la KKH je pouvais voir le chemin que j’aurai du prendre, mais sur place impossible de le trouver! Plus tard j’ai rencontre un allemand qui m’a dit que lui aussi ne l’avait pas trouve, ca m’a rassure c’est pas juste moi qui ne suis pas douee! N’hesitez pas a demander a un local de vous accompagner en echange d’une petite renumeration. A savoir que les planches sont en tres bon etat, et quand on a pas le vertige c’est vraiment pas dangereux. J’avais fait une video mais comme une truffe je l’ai effacee…

DSC02349

DSC02355

DSC02525

Quand les locaux passent devant certains endroits (lieux sacre pas loin) ils s’arretent pour faire une donnation.

DSC02357

DSC02414

DSC02361

Ismaelienne en habits traditionnels.

DSC02546

Juste derriere le Glacier Breeze.

DSC02366

DSC02460

Passu bridge.

DSC02367

Ismaeliennes.

DSC02552

Ma tente au camping.

DSC02992

DSC02382

Hunza valley.

DSC02397

Attabad lake.

DSC02386

Hunza Valley.

DSC02472

No mens land entre les deux ponts suspendus. Prenez au moins 3 litres d’eau par personne!

DSC02396

DSC02416

DSC02401

DSC02418

DSC02587

DSC02595

Attabad lake.

DSC02426

DSC02596

DSC02586

DSC02577

DSC02566

DSC02564

DSC02573

Auto stop sur la KKH.

DSC02562

DSC02567

DSC02589

DSC02984

Publicités

Une réflexion sur “ La Karakorum Highway: entre paradis de la montagne et massacres inter-religieux ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s