Chitwan National Park

Après m’être reposée quelques jours à Pokara, me voila repartie en vadrouille! J’ai eu quand même quelques frayeurs à la fin du trek, à cause…. de mon petit doigt de pied!! Oui oui vous avez bien lu! En fait pendant le trek une ampoule a poussé sur ce dernier, elle m’a bien emmerdé pendant un long moment… Je lui ai fait la peau mais ce rat d’ égout incrusté sur mon pied n’a pas séché… Comme je n’avais pas grand chose pour la soigner je me contentais de mettre un pansement dessus, pour éviter les frottement contre la chaussure… Un cache misère quoi!
Bref j’arrive dans la civilisation, je me décide quand même à nettoyer ce truc bizarre que j’ai sur le doigt de pied et qui est pas très beau… En nettoyant et en enlevant la peau, je manque de faire un malaise: y a carrément un trou dans mon pauvre petit doigt de pied!!! Arrrggghhh!! Le doigt est de toutes les couleurs sauf les couleurs normales pour un doigt de pied, y a un jus degueu qui coule…. Bref je vous passe les détails scabreux mais toujours est-il que je ne m’attendais pas du tout à ce joli cadeau une fois que j’ai déballé le papier cadeau, enfin la peau quoi! Là je me dit bon ça y est on va devoir m’amputer du doigt de pied, et même du pied, ça va gangrener, je vais devoir me faire rapatrier pour une histoire d’ampoule… bref la honte quoi! Le mauvais bad trip quand on est loin de chez soi.
Obligée de sauter dans un taxi et d’aller à l’hôpital pour montrer ce cratère qui est entrain de se creuser au milieu de mon petit doigt de pied. Vous imaginez, moi aller à l’osto pour une histoire d’ampoule, c’est que vraiment le truc en question est un monstre!
Donc je vais aux urgence de l’hôpital de Pokara, je m’enregistre et je suis prise en charge par une infirmière très gentille; le doc vient voir mon pied, il fait une drôle de tête en le voyant ce qui ne me rassure guère. Il me dit heuuuu ça fait longtemps que vous avez ça?? Je lui explique, il regarde de plus prés… Le verdict tombe: c’est pas infecté, mais c’est pas loin!! Ouuff je l’ai échappé belle! Il me prescrit des antibio, et des pansements quotidiens à faire dans des cabinets de médecin en ville. Oui mais bon moi je me barre je vais pas rester 10 jours ici pour faire les pansements!
Et puis beh tient ça tombe bien car à l’origine quand même je suis infirmière alors je saurai me débrouiller avec les pansements sur mon doigt de pied. L’infirmière me fait le premier pansement. C’est un désastre, en France elle aurai échoué à son diplôme au bout de trente secondes pour faute d’asepsie. Vas y que je te prends le flacon de bétadine avec le gant stérile, que je pose le ciseaux stérile sur la paillasse… Bon allez virginie c’est pas grave tu te fais pas opérer de l’ appendicite quand même!
Bref les conditions d’hygiène dans les hôpitaux népalais c’est pas trop ça, enfin du moins dans cet hôpital là (privé), mais bon en même temps on est au Népal!
Après m’être remise de mes émotions causées par une vulgaire ampoule je me remets en route, pour le parc national de Chitwan. A cette occasion je rejoins Stan, le dijonais rencontré sur le trek des Annapurnas.
Une fois à Saraha, la petite ville juste à côté du parc, on réserve une excursion de deux jours une nuit dans la jungle, plus une excursion à dos d’éléphants pour l’après midi du deuxième jour.
Chitwan c’est parait-il le paradis pour observer les rhinos et les tigres! J’ ai eu les deux sons de cloche à propos de cet endroit, certaines personnes ont adoré d’autre ont détesté. Bon on verra!
Bon beh en gros on a pas trop aimé. On a pas eu beaucoup de chance, car on a pas vu de rhinos ni de tigres. Tout juste un ours, mais de très loin.
En fait on a entendus quelques rhinos dans la jungle mais le problème c’ est que à cette époque de l’année la brousse est envahie par des herbes géantes, dans les 6m de haut. Et à chaque fois qu’on entendait les rhinos, c’était dans ces endroits. Par contre de la bouse de rhino, ça on en a vu des tonnes!! Mais pas la moindre corne en vue…
Après c’était quand même sympa de marcher dans la jungle, de s’arrêter, de se cacher, d’écouter, de scruter l’horizon à chaque bruissement de buisson…
Le soir on s’arrête dans un petit village pour dormir. On passe un petit moment à discuter avec notre guide, qui est très gentil et très généreux, (il nous offre plein de truc à boire et à grignoter, c’est bien la première fois pendant mon voyage qu’un guide m’offre quelque chose!) mais il a apparemment un gros problème avec l’alcool! Il nous force un peu la main, mais au bout de quelques temps on va se coucher avant que les choses ne deviennent trop bizarres. Avant d’aller se coucher on descend vers la rivière, avec le mec de l’hôtel pour ne pas se perdre. Tout a complètement changé, les lieux sont recouverts par un épais brouillard, c’est très mystérieux. On entend des bruits un peu bizarres derrière les buissons, le guide a peur que ce soit un rhino. Il est pas rassuré car si on se fait charger, on est mort car on y voit que dalle!
Le lendemain on rentre à Saraha mais pareil, on ne voit pas de rhino. On voit que de la bouse de rhino ou de tigre. Super lol!
Plusieurs fois le guide reste derrière nous, on est obligé de l’attendre. On trouve ça bizarre. Puis je comprends mieux pourquoi il restait en retrait! Pendant qu’on marchait monsieur se bombardait à coup de bouteille de vodka sur le chemin! Dans la calèche qui nous ramène au village il est complètement pété! Enfin bon c’est pas très grave, c’est marrant mais lui il va pas rigoler quand sa femme va le voir rentrer dans cet état a la maison!
De retour au village on va voir un bébé rhino que les gardes du parc on recueilli, car sa mère a été tuée par un tigre. Lui même a été blessé, il a une mauvaise balafre pas très loin de sa corne.
Waoo il est superbe, c’est fou quand même de se tenir aussi prés d une bête pareille. Bon par contre c’est sur que ça fait un peu zoo, j’aurai aimé en voir en liberté quitte à ce que soit de plus loin, mais bon tant pis on va pas se plaindre!
Après nous être reposé quelques heures nous allons au safari à dos d’ éléphant. Rien à dire de spécial, c’était vraiment pas terrible, le truc à touriste de base, ça dure une heure, on fait juste un petit tour, y a plein de monde, et les animaux ne viennent pas.
Bref petite déception pour ce parc, mais je pense qu’on a juste pas eu de chance car on a entendu plein de monde qui disait qu’ils avaient vu des zanimaux. Tant pis pour nous!
Stan me propose de venir avec lui et Dan (rappelez vous, le mec de Brooklyn) au Bangladesh. Allez c’est parti, j’avais pas prévu d’y aller mais je change mes plans, c’est ça qui est bon dans les voyages!!
IMG_3502
Les hangars a elephants, a Saraha.
IMG_3449
La riviere, a Saraha. De l autre cote c est le parc.
IMG_3447
IMG_3503
Les herbes geantes.
IMG_3474
Sur la pirogue pour traverser une riviere.
IMG_3443
IMG_3445
Y a un rhino pas loin!!
IMG_3441
IMG_3471
Stan et le passeur de riviere.
IMG_3470
IMG_3439
IMG_3475
IMG_3472
IMG_3461
Le bebe rhino.
IMG_3435
IMG_3433
IMG_3367
Une emprunte de tigre, a defaut d avoir vu le proprio!
IMG_3436
A l hotel.
IMG_3431
De corvee de pansement.
IMG_3462
IMG_3457
Marche dans la jungle.
Video du bebe rhino qui mange.
Pour retourner sur la route principal pour pouvoir prendre le bus pour Katmandou, on s est fait prendre en tracteur-stop!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s