Le plateau des Bolovens et le temple de Wat Phou.

Après avoir joué aux aventurières sur notre scooter au fin fond du Laos nous allons plus au sud, à Pakse.
La ville en elle même n’a aucun intérêt, mais c’est le plus proche accès au plateau des Bolovens, un plateau situé juste à côté où il y a parait_il plein de trucs à voir, comme des cascades, des petits villages…
On décide d’attendre Marcel, l’espagnol que nous avion rencontré à Chiang May après le camps des éléphants. Enfin il ne faut surtout pas lui dire qu’il est espagnol car il est de Barcelone et à fond pour l’indépendance de la catalogne, pour lui il n’est pas espagnol et Barcelone ne fait pas parti de l’Espagne… Il le dit souvent mais pour lui c’est un moyen de rectifier une erreur lorsque quelqu’un lui dit qu’il est espagnol alors qu’il est catalan, mais honnêtement pour moi c’ était un peu énervant de l’entendre dire ça plusieurs fois par jour. Cependant chacun a son avis et je respecte le sien. Mais abstraction faite de ça ‘ est un mec adorable et super sympa, donc on l’attend pour faire le plateau des Bolovens car il n’est plus qu’à un jour derrière nous.
En attendant avec Camille on décide de louer un scooter (et oui encore un on peut plus s’en passer!!) et on part faire une partie de la boucle de pakse, sur deux jours et une nuit. On va voir quelques cascades sympa mais sinon ces deux jours seront un peu nuls par rapport à la boucle de thakhek qu’on a faite quelques jours auparavant.
En plus le temps est pourri, on se prend la pluie sur la tête, la route est trempée, on est obligé d’attendre à plusieurs reprises que ça s’arrête pour ne pas nous étaler comme des crêpes sur le bitume trempé avec le scoot. Et le pompon c’est qu’on arrive dans une ville complètement bidon où il n’y a strictement rien à faire, c’était la ville la plus ennuyeuse de tout mon voyage je pense… Hein cam, tu te rappelle!? On s’est bien ennuyées comme des rats morts!
Bref on revient sur pakse un peu dépitées. Qu’est ce qu’on était bien à Thakhek! Plusieurs personnes nous avaient dit que la boucle de Pakse était beaucoup moins bien que celle de Thakhek. C’est clair que rien qu’au niveau des paysages y a pas photo!
Mais heureusement à l’hôtel nous attend une bonne surprise: Marcel est arrivé! C’est bizarre le mec de l’hôtel fouille ses affaires dans son sac à dos pour voir si il n’y a pas des bebettes, alors que pour nous il n’a rien cherché. Il faut dire que Marcel à l’air d’un clochard après avoir passé je ne sais pas combien d’heures dans les bus…
Du coup on prévoit de partir dès le lendemain à l’assaut de la partie de la boucle qu’on a pas faite.
Dans la nuit je suis obligée de dormir par terre comme une clocharde à cause des puces de lit qui me dévorent comme si je n’étais qu’un vulgaire quatre heure.
Le lendemain c’est parti! On arrive à trouver un bus local qui va en direction de la cascade que l’on veut aller voir. Le bus est en ruine, on se demande comment il va faire pour avancer. Il est bondé de laotiens, pas de touristes en vue… Bref les transports locaux comme je les aime! Les gens sont adorables, ils nous sourient et nous proposent de leur nourriture. Les laotiens sont vraiment des anges!
Cinq heures et un pneu crevé plus tard nous débarquons dans un petit village d’ où il nous faut encore marcher plusieurs km avant d’atteindre les cascades. Un tuk tuk est là et nous demande une somme complètement folle pour parcourir les quelques km qui nous restent. On préfère marcher plutôt que de céder au chantage financier de ce rat d’égout.
Bon sauf qu’il doit faire dans les 40 degrés et qu’on commence littéralement à fondre comme un mnms oublié par mégarde en plein soleil. Un camion s’amène, je me plante au milieu de la route en lui faisant des signes pour qu’il s’arrête, comme si j’étais une naufragée sur mon radeau depuis six mois qui croise la route d’un paquebot.
Une fois n’est pas coutume le laotien qui conduit le camion s’arrête et nous fait signe de monter dans sa remorque, trajet gratos, of course!
On arrive en bas des cascades, on va dans une guest house sommaire avec des matelas sur le sol et des des moustiquaires trouées mais où la proprio, mama, fait des noodles et pleins d’autres plats qui resteront dans nos mémoires. Avec des assiettes que j’ai presque du mal à finir, moi, ventre sur pattes national que je suis! Alala mama, on t’oubliera jamais c’est sûr…
Bref on s’installe et on prend la direction des chutes. C’est là que Marcel rencontre trois potes à lui qu’il a connu peu de temps auparavant sur le slow boat sur le Mékong prés de la frontière thaïlandaise.
Donc il s’agit de Sébastien, un italien de 26 ans qui voyage depuis deux ans, dont un an qu’il a passé à bosser en Australie. Il a un gros A comme anarchiste j’ imagine, tatoué sur le bras. En Italie il vend des bougies et d’autres trucs sur les marchés. C est un amour il est vraiment adorable, mais il a le cerveau un peu ralenti par l’usage prolongé de quelques substances illicites je pense. Mais bon c’ est pas grave, il est au top ce Sebastiano, on l’adore!
Il y a Javier, un espagnol de 25 ans je crois, qui revient de deux ans passés au states, il a joue au foot là-bas dans une université.
Et enfin son pote Alvaro, le mec le plus fou que j’ai jamais rencontré de toute ma vie, mais bon impossible à imaginer tant que l’on a pas rencontré le zigoto en question. Seules Cam et moi pouvons comprendre, hein poulette!
Bref on le sait pas encore mais on va voyager presque deux semaines avec eux. En effet les mecs ont loué un van avec un chauffeur pour aller dans les endroits reculés de la région, vu que en bus ça prendrai trois plombes. Du coup pour partager les frais ils nous proposent de se joindre à eux. L’itinéraire à l’air alléchant et le groupe super sympa… En plus en divisant le coût du van par six ça revient à presque rien du tout! Alors c’est parti!!
La cascade est très sympa, je ne me rappelle plus le nom et j’ai la flemme de regarder sur le net.
Le soir nous jouons au fameux jungle speed, qui ne va pas nous quitter pendant les deux semaines suivantes…
Nous allons passer cinq jours extraordinaires. Nous sommes allés dormir chez l’ habitant, nous sommes allés dans des écoles et des villages paumés, on a mangé plein de trucs bizarres, on a rencontré des laotiens avec le cœur sur la main, on a vu des paysages magnifiques…
On a surtout bien rigolé, pendant ces deux semaines je me suis transformée en alcoolique anonyme, je n’ai jamais bu autant de bières de ma vie. Il faut dire que les mecs, et surtout les deux espagnols sont des fêtards nés et du coup on est un peu obligées de suivre le mouvement lol. Sauf que eux ils fument le chichon, moi c’est pas mon truc alors je préfère boire. Surtout que en nain de jardin que je suis je ne tiens pas l’alcool et je suis saoul avec juste une bière. Même Sam, notre chauffeur, y mettait du sien. Il ne se séparait jamais de son seau remplis de Laolao, un alcool de riz qui avoisine les 70 pourcents d’alcool. Donc le soir, c’est la fiesta avec le fameux seau de Sam. Heureusement ce dernier est sobre en journée lorsqu’il conduit, par contre le soir il boit comme un trou et le lendemain il n’a aucune gueule de bois, je ne sais pas comment il fait…
Donc un soir Sam nous demande si on veut dormir dans un hôtel ou bien dans une famille. On répond tous en cœur chez une famille bien sûr!! Il nous dit ok ok pas de problème, je connais du monde dans un village paumé.
On arrive dans le village, on tourne un peu en rond, et Sam nous largue dans une école déserte, et se barre. Il fait nuit noire, pas d’électricité, pas un chat… Beh qu’ est ce qu’il nous fait le sam? Finalement une demi heure plus tard il revient en nous annonçant qu’il vient de nous trouver une famille chez qui on peut passer la nuit.
On arrive dans une grande maison sur pilotis, avec toute la famille présente: les parents, les grands parents, les enfants, les petits enfants, les voisins, le chat… En deux minutes les femmes du foyer mettent plein de matelas parterre et installent les moustiquaires. Puis on s’installe tous en rond par terre, autour du chef de la famille et on discute, par l’intermédiaire de Sam. Et débute alors le tour de table du Laolao. Une dame s’assoit dans le groupe (alors que les autres femmes de la maison étaient assises derrière nous, apparemment elles n’avaient pas le droit de venir avec nous, seul l’homme du foyer le pouvait) et commence à remplir les verres de Laolao et nous devons tous boire chacun notre tour…
Impossible de refuser, cela serai considéré comme un affront fait à la famille entière. Le problème c’est qu’avec Cam on en peut plus du Laolao, ca devient vraiment de la torture… Heu on peut pas mettre de la bière à la place du Laolao?? A la fin de la soirée on est limite malade alors on arrive à ruser et à changer les verres pleins que l’on nous tend contre des verres vides qui sont à côté de nous. Je sais c’est pas cool mais c’était soit ça soit je dégobillais mes tripes imbibées de Laolao devant tout le monde…
Après l’apéro je m’éclipse pour aller prendre une douche. Je demande à la nana où se trouve la douche, je sais que je vais trouver un truc sommaire mais pas à ce point! En fait la douche c’est une jarre géante, enfin presque aussi grande que moi, située derrière la maison, dehors, sans rien autour quoi. Heuuu bon beh ok c’est parti pour la douche alors! Je me mets à poil, ça va qu’il fait nuit noire et que la jarre me cache. Bon sauf que le lendemain je comprends que les femmes là bas prennent leur douche enroulées dans une espèce de sari… Non mais quelle super truffe que je suis à me doucher toute à poil! Bon personne ne m’a vu dans la nuit noire, donc pas d’incident diplomatique…
La nuit se passe bien, le lendemain on se retrouve tous autour du petit déjeuner typique que la mère de famille nous a préparé, des morceaux de porc avec une sauce si mes souvenirs sont bons. C’est assez original on va dire, mais ça ne me dérange pas, je mange de tout et à n’importe quelle heure donc bon…
Nous disons au revoir à la famille, ils ont été adorables, à l’image de tous les laotiens qu’on a croisé. La main sur le cœur, le sourire aux lèvres, une générosité rarement inégalée par d’autres personnes durant mon voyage…
Ils nous ont juste fait payé le petit déjeuner car la nana est allée acheter les ingrédients exprès pour nous, mais sinon la nuit était gratuite… On est très loin de ces rats d’égout de thaïlandais pourris et rongés par le tourisme et l’argent, enfin je ne parle pas pour tous les thaïlandais, j’imagine que dans les coins paumés comme au Laos ils ne sont pas comme ça.
Bref on dit au revoir le cœur gros et rempli de vapeurs de laolao.
Après la boucle de Pakse nous allons plus au sud, à Champassak, où nous allons visiter l’ensemble religieux de Wat Phou, d’architecture khmer et de religion hindouiste, classé au patrimoine mondial de l’unesco.
Le cadre est magnifique, les ruines sont implantées au pied d’une immense montagne. C’est pas bien grand mais c’est vraiment magnifique, j’ai même préféré ces petits temples aux temples d’Angkor que j’ai visit’ quelques temps plus tard, et avec lesquels je n’ai pas du tout accroché, mais c’est une autre histoire.
Au Laos de toute façon, c’est clair tout m’a plus, c’est vraiment un pays fantastique et inoubliable!

20130328_051108

L une des cascades que l on a visite avec Cam.
20130328_045732
Sur le panneau il est écrit 7 eme arrondissement, place des marseillais! Il y a même un boulodrome, car la pétanque est un sport très pratiqué au Laos.
20130328_001536
Pour échapper aux puces de lit, pas le choix que de dormir parterre comme une clocharde.
Ça m’a gratté pendant des semaines!
DSC08024
Une autre cascade.
DSC08032
Dans le bus.
20130330_034607
Les locaux dans le bus.
20130330_034712
20130330_042909
Le pneu creve.
DSC08030
 No coment LOL, cam ne pique pas une crise quand tu verra cette photo je devais la mettre!!
DSC08038
 Marcel et Cam dans le camion
DSC08039
DSC08052
 La premiere partie des cascades dony je ne me rapelle plus le nom.
DSC08049
DSC08062
 La 2eme partie.
DSC08066
DSC08078
 Les enfants qui jouent dans la riviere.
20130331_060427
 Marcel entrain de demander comment on dit vache en laotien.
Video de marcel et les enfants.
20130331_061113
20130331_061158
20130330_133718
 Soiree Jungle Speed, avec Sebastien, Marcel et Alvaro.
Moi qui boit du Laolao apres avoir perdu au Jungle Speed.
DSC08092
DSC08097
 Les ecoliers qui regardent alvaro qui donne un cours improvise d anglais dans une ecole.
Crazy teacher Alvaro.
20130401_093316
 Il a quand meme fait une faute d ortographe en ecrivant nice to met you au lieu de nice to meet you!
20130401_092854
DSC08081
DSC08083
DSC08079
 Marcel.
DSC08088
 Javier.
20130401_094007
DSC08106
        Video d un passage delicat en van. A plusieurs reprises Sam va defoncer la voiture sur le chemin, il s en fout c est pas sa voiture c est juste le chauffeur.
20130331_110441
Comme c est la saison seche et que la riviere est completement a sec les villageois sont obliges de creuser pour atteindre l eau qui passe a pluseurs metres sous la terre.
20130331_110450
20130331_110616
 Ensuite les femmes se tapent le retour au village avec les bidons d eau sur les epaules sur plusieurs km… Les mecs essaient mais au bout de plusieurs metres ils en ont deja marre…
20130331_112820
 Sur le chemin Sam nous arrete ici, a quelques metres de la route, et nous dit que lorsqu une femme accouche, elle le fait toute seule sous cette bache a la sortie du village. Mais bon sam ne parle pas tres bien l anglais, on a peut etre mal compris, ca semble un peu glauque quand meme!

20130331_113054
 Par contre ce qu on a bien compris c est que les mecs ont tous marche dans une merde, je vous raconte pas comme ca sentait bon apres dans le van!
20130331_113406
Operation nettoyage de tongs.
20130331_115545
 Les espagnols qui jouent au foot avec des locaux.
 Video de Javi qui se mange le filet.
20130331_120709
20130331_121526
 Non camille tu peux pas toutes les ramener en france ca rentrera jamais dans ton sac!!
` 20130331_121546
20130331_121016
20130331_122819
20130331_140609
 Le soir on mange dans un buibui, un espece de saucisson de je ne sais meme pas quelle viande.
20130331_164318
Avec la famille, et le seau de Laolao de sam.
20130331_161909
Avec la famille, la ou on a dormi.
20130331_164332
 Marcel, Javie et Alvaro.
20130331_164350
Avec ma poulette, Sebastian et Sam.
20130401_012045
 Le lendemain matin.
20130401_012058
20130401_012112
20130401_012133
La douche.
20130401_013254
20130401_013453
20130401_013914
Le petit dej.
20130401_013923
20130401_020821
Preparation du petit dej.
20130401_021337
 Sam et son seau de laolao, un petit verre a 8h du matin pour se donner du courage…
20130401_021407
 Petit dej.
20130401_023143
20130401_023158
20130401_055352
 Lors d une halte on a mange dans une espece de buvette sur pilotis, sam nous a fait fumer le bambou, je sais pas trop ce qu il y avait dedans…
20130401_055348
 En tout cas quoi que c etait j arrivais pas a fumer ce truc, impossible de recracher de la fumer!
20130401_055250
20130401_064124
Pas bon de perdre au Jungle speed!
20130401_070112
 Vraiment pas bon!
20130401_150400
 Autre gage quand on perd au jungle speed: le karaoke, sport national omni present au laos.
 Le ridicule ne tue pas, pour preuve la video de moi en train de faire du karaoke. Les mecs sont a fond, rassurez vous c est pas du tout a cause de ma voix mais plutot parce que sur le clip du karaoke il y a des nanas a poil (!)

20130402_042227
 Videos d ecolieres effrayees au passage d alvaro…
DSC08111
 Une autre cascade.
DSC08114
DSC08139
 Les mecs qui font joujoue sur le radeau.
DSC08143
 Retournement du radeau.
DSC08147
 Le radeau de la meduse.
DSC08165
 Marcel et Alvaro.
DSC08156
 La douche.
20130402_093036
Moi, Marcel, Sam, Javie, Alvaro, Sebastian, Camille.
20130403_073543
 Dans le van.
20130328_054529
Nos museaux sur le scoot (no coment!)
DSC08280
On s occupe comme on peut.
DSC08291
DSC08183
 Visite des temples de Wat Phou.
DSC08185
DSC08219
DSC08262
DSC08228
DSC08236
Un elephant grave dans la roche.
DSC08245
Ici c est un crocodile.
DSC08247
DSC08270
DSC08224
DSC08199
DSC08243
DSC08265
DSC08253

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s