Rencontre avec la minorite ethnique des Red Dao et la nuit chez Mamay.

Après en avoir pris plein les yeux au village de Cat Cat, nous allons dès le lendemain au village de Ta Phin, à la rencontre des Red Dao, une minorité ethnique d’origine chinoise qui a commencé à immigrer au Vietnam dans les environs du 12eme ou 13 eme siècle, à cause des sécheresses et des conditions de vie trop dures en Chine.
Pour aller au village de Ta Phin nous marchons plusieurs heures dans des paysages de rizières encore plus beaux que la veille. Des enfants jouent dans la boue des rizières, des adultes labourent les champs avec leur buffalo, d’autres plantent le riz…
A l’arrivée du village de Ta Phin nous sommes abordées par Mamay, une habitante des environs.
Elle nous propose de rester chez elle pour la nuit, ça tombe bien car vu qu’on savait pas trop où est ce qu’on allait j’avais dis à ma mère de prendre des affaires de rechange au cas où.
Nous faisons donc connaissance pendant que nous marchons jusqu’à sa maison, qui est située dans la forêt, sur une colline, à 3 km du village.
Donc elle s’appelle Mamay, elle a 46 ans, elle a 4 enfants (3 filles de 19,17 et 8 ans ainsi qu’un garçon de 14 ans), elle est mariée, son maris cultive les quelques lopins de terre qu’ils possèdent aux alentours du village.
Elle me dis qu’elle n’a pas choisi son mari et que son mariage a été arrangé. Elle m’a expliqué comment ça se passe dans sa tribu et voilà ce que j’en ai compris (elle parle un tout petit peu anglais, qu’elle a appris avec les touristes qui dorment chez elle de temps en temps): la famille du prétendant envoie un porte parole, une personne qui sait bien parler et qui saura défendre les intérêts du garçon et de sa famille, rencontrer les proches de la famille de la jeune femme convoitée.
Ils apportent un bracelet d’argent et une bouteille d’alcool de riz. La famille de la fille prépare un petit déjeuner composé de viande de buffalo, notamment du foie et des abats. La famille garde le bracelet pendant une semaine, et à la fin de la semaine soit ils gardent le bracelet, ce qui veut dire qu’ils acceptent la proposition, soit ils refusent et renvoient le bracelet.
Mamay n’a pas eu le choix que d’accepter la proposition de son mari, car ses parents on accepté pour elle, après avoir été voir le marabout du coin qui leur a conseillé d’accepter cette union. Mais elle me dit que finalement elle est très contente, que son mari est un homme bien. Par contre elle laissera ses filles choisir elles même leur mari, en les autorisant à refuser les propositions de mariages si elles le souhaitent.
Les plus grandes filles ne vont plus à l’école, qui se termine à 15 ans. Après 15 ans, l’école devient payante et il faut aller à la ville. Mamay n’a pas du tout les moyens d’envoyer ses enfants à l’école payante, donc une fois que les enfants ont atteint l’âge de 15 ans ils vont travailler avec le reste de la famille dans les champs de riz.
La maison de Mamay est assez excentrée et pour la rejoindre ça grimpe dur!
Une fois arrivées notre hôte nous fait faire le tour du propriétaire: une grande salle commune où elle prépare les repas, un coin salle de bain avec une grosse barrique en bois, un coin salon avec de vieux sièges et une télé (ils ont l’électricité grâce à un générateur), une chambre avec un grand lit et une moustiquaire, (l’autre lit est dans le salon), un abri pour les cochons dans la petite cours… Pas de toilette, pour les besoins c’est dans la nature!
Bref on est vraiment en immersion complète là, c’est super!!
Mamay et sa famille sont extrêmement pauvres, mais elle va se mettre en quatre pour nous faire passer un moment inoubliable.
D’abord elle nous fait chauffer de l’eau pour le bain, dans une énorme marmite. Dans cette dernière elle fait bouillir des plantes qui ont selon elle plein de vertus bienfaisantes pour le corps: elles améliorent la circulation sanguine, elles luttent contre les rhumatismes et les douleurs musculaires. Ça tombe bien, des douleurs musculaires on en a plein, a cause de la journée de marche qu’on vient de faire, sous un cagnard brûlant en plus de ça.
Une fois que l’eau est chaude elle la verse dans le gros tonneau en bois, pendant que sa plus jeune fille tend une passoire pour récupérer les plantes.
Comme le tonneau est dans un coin de la salle commune qui fait aussi cuisine Mamay tend une grande bâche bleue pour qu’on soit tranquille. Haaaa puré qu’est ce qu’il était bon ce bain dans ce tonneau!!! L’eau est trop chaude, je m’ébouillante un peu mais c’est pas grave j’adore ça je dois être un peu mazo. Ça fait vraiment du bien après avoir crapahuté toute la journée, c’est peut-être les plantes qui font effet.
Après le bain Mamay commence à préparer le diner. Au menu, poulet avec du riz et plein d’autres petits trucs. Elle tord le cou à un poulet et égorge ce dernier, puis fait couler son sang dans un bol.
Je lui demande ce qu’elle va faire avec le sang, elle me dit qu’elle va cuisiner le poulet avec, un peu comme de l’huile quoi. Miam! Estomacs délicats s’abstenir! Mamay est tellement pauvre qu’elle ne jette absolument rien du poulet. Tout, absolument tout va être mangé. A commencer par… les intestins!! Elle va laver les boyaux du poulet pendant au moins dix minutes. Elle va les frotter, les malaxer, les étirer, les rincer… Dix minutes plus tard ils sont blancs comme neige! Le truc c’ est qu’elle les a nettoyé dans de l’eau pas très nette qui sort d’un tuyau un peu bancal qui n’a pas l’air très net lui non plus…
Bref si je ne suis pas malade après ce que je vais manger ce soir je ne crains plus rien c’est certain!! Toute la famille aide à couper les légumes et compagnie, sauf le père qui fume je ne sais pas quoi dans son truc en bambou.
Le repas fut très très bon, je demande à Mamay où sont passés les intestins du poulet, elle me montre des petits morceaux noirs que j’ arrête pas de manger depuis le début du repas… Heuu bon beh c’est pas mal du tout les intestins de poulet tout compte fait!
Elle me tend aussi une assiette avec des morceaux de viande séchée apparemment. Ça n’a pas l’air très appétissant mais bien sûr je goûte quand même, je ne voudrai pas vexer Mamay qui me tend l’assiette toute souriante. Comment dire… j’ai eu l’impression de manger un morceau de caoutchouc tellement c’était dur! Ça n’avait pas vraiment de goût. Mamay me dit que ce sont les restes de la vache qu’ils ont tué pour leur nouvel an, qui a eu lieu il y a plus de six mois, et qui continue toujours à sécher dans le grenier….
Il y a plein d’autre trucs à manger, mais j’en peux plus j’ai la peau du bide tendue comme un arc. Mamay me tend d’autres plats, j’accepte avec plaisir pour ne pas vexer mon hôte qui a l’air de penser que je n’ai pas mangé depuis six mois… Stoooop Mamay please j’en peux pluuuuus!
Après le repas Mamay me tend un verre d’alcool de riz, histoire de bien m’achever.
Je m’exécute et bois le verre d’un seul trait, il faut dire qu’avec le laolao du Laos je commence à avoir de la bouteille, sans vouloir faire un jeu de mot lol.
Après avoir remercié Mamay pour ce très bon repas je m’extirpe difficilement de table et je rampe presque pour aller me coucher.
La nuit fut assez agitée, un orage a éclaté juste après que j’eu enfin trouvé le sommeil et un coq m’a réveillé à 4h du matin. J’espère qu’il est le prochain sur la liste de mamay pour faire son poulet au curry celui là!!
Mamay nous fait un petit déjeuner de roi, des genres de crêpes super bonnes, du riz, des légumes…
J’en peu plus je ne sais pas comment je vais faire pour marcher jusqu’à Sapa avec toute cette nourriture dans le bide!
Puis Mamay nous raccompagne jusqu’au village, où nous la remercions chaleureusement pour son formidable accueil. Nous lui donnons plus d’ argent que ce que nous avions convenus la veille, après tout pour nous c’ est rien mais pour elle et sa famille c’est beaucoup, ils sont tellement pauvres!
Mais la pauvreté ne les empêchent pas d’être extrêmement généreux et accueillant, et toujours avec ce sourire au lèvre… Ça fait vraiment plaisir à voir!
Voilou la rencontre avec Mamay et sa famille fut vraiment une expérience inoubliable, d’ailleurs si vous allez àTa Phin envoyez moi un email je vous enverrai ses coordonnées!!  
DSC02261ok
En allant au village.
DSC02233
 
DSC02235
 
DSC02338
Dans les champs malheureusement il y a aussi de jeunes enfants qui travaillent.
DSC02236
 
DSC02240
 
DSC02242
 
DSC02243
 
DSC02244
 
DSC02245
 
DSC02250
 
DSC02340
 
DSC02252
 
DSC02264ok
 
DSC02270
 
DSC02254
 
DSC02257
 
DSC02273
 
DSC02259
 
DSC02261
 
DSC02262
 
DSC02264
 
DSC02286
 
DSC02336
 
DSC02265
 
DSC02269
 
DSC02272
 
DSC02275
 
DSC02278
 
DSC02279
 
DSC02280
 
DSC02291
 
DSC02295
 
DSC02330
 
DSC02332
 
DSC02298
 
DSC02311
 
DSC02313
 
DSC02302
 
DSC02314
 
DSC02247
 
DSC02319
 
DSC02322
 
DSC02325
 
DSC02342
 
DSC02367ok
Mamay.
DSC02348
Arrivee au village.
DSC02349
 
DSC02352
 
DSC02356
 
DSC02358
 
DSC02360
 
DSC02362
 
DSC02367
 
DSC02366
 
DSC02401ok
 
DSC02353
 
DSC02368
 
DSC02398
 
DSC02371
 
DSC02374
 
DSC02377
 
DSC02385
 
DSC02387
 
DSC02391
 
DSC02393
 
DSC02395
 
DSC02397
 
DSC02402
 
DSC02404
 
DSC02409
 
DSC02414
 
DSC02418
 
DSC02421
 
DSC02424
 
DSC02426
 
DSC02428
 
DSC02431
 
DSC02433
La maison de Mamay.
DSC02441
Les plantes pour le bain.
DSC02465
Mamay qui fait bouillir l eau pour le bain.
DSC02478
La petite derniere qui coupe la nourriture pour les cochons.
DSC02482
Mamay versant l eau chaude dans le tonneau/baignoire.
DSC02493
 
DSC02497
 
DSC02500
Mamay versant le sang de notre repas dans un bol…
DSC02501
 
DSC02508
Mon museau dans le tonneau, il etait minuscule, meme pour un nain de jardin comme moi!
DSC02521
Mamay nettoyant les intestins du poulet.
DSC02526
 
DSC02545
Les intestins une fois laves…
DSC02535
Preparation du repas.
DSC02537
 
DSC02541
 
DSC02543
 
DSC02547
 
DSC02552
 
DSC02554
 
DSC02563
 
DSC02564
 
DSC02567

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s