Pucon et l ascension du volcan Vilarica!

Il est vendredi 24 fevrier, je me leve a 5h du matin pour prendre mon bus qui va a Pucon depuis San Martin de los Andes… Le bus est a 6h, le reveil est dur dur! On a pas idee de mettre des bus aussi tot lol. Bref quand je sors de la maison de Mario (qui dort sur un matelas dans le salon, j ai bien failli l ecraser le pauvre) il fait encore nuit. La gare routiere n est qu a 10 min a pied donc bon ca va.
Le bus demarre a l heure, direction le Chili, pour un enieme passage de frontiere entre ce pays et l Argentine, et encore c est pas le dernier! La frontiere se situe en pleine nature sur un col situe dans un parc national, avec pour paysage un superbe lever de soleil sur un volcan… Y a pire comme passage de frontiere!!
Forcement ca prend du temps comme d habitude, et en plus de ca le mec du bureau de largentine a oublie de tamponner mon passeport pour la sortie, du coup je me fais jetter comme un poisson pourri par la nana du bureau du Chili, elle me dit que c est de ma faute , que c est de ma responsabilite que d avoir le fameux tampon… Bon ok la prochaine fois je ne regarderai pas le paysage pendant que je me fais tamponner mon passeport!
J arrive a Pucon vers 11h, et comme prevu le temps est plus que maussade… Aie aie aie il me faudrai quand meme un peu de soleil pour faire l ascention du volcan Villarica!!
Je vais a mon auberge de jeunesse, c cool chambre de 3 personnes, un grand lit (je passe les 2 premieres nuits toutes seule) avec une super connection wifi, pour 7000 pesos. Seul hic: pas de cuisine pour les voyageurs, ces rapias preferent surement que l on mange dans leur resto vegetarien j imagine! Tant pis pour mes pates ca sera pour la prochaine etape.
Dans l apres midi je file acheter mon billet de bus pour Santiago pour jeudi 1er mars puis ensuite je vais dans une agence qui est dans le GDR et qui organise l ascension du volvan Villarica.
Car le but d une visite a Pucon, c est bien cette ascension!! Il parait que la vue du cratere est demente, que l on a une vue a 360 degres sur tous les parcs et les autres volcans de la region…
Mais pour cela il me faut du beau temps!! Or je n ai vraiment pas de chance, la meto est pourrie pour toute la semaine… Cependant la meteo disais que la journee la moins mauvaise au point de vue de la meteo etait dimanche… Je reserve donc l excursion pour cette journee, sachant qu il faut que je repasse le lendemain soir pour cheker la meteo (car l excursion est annulee en cas de meteo trop mauvaise) ainsi que pour essayer tout l equipement.
Samedi journee larve! Les jours ou je ne fais rien sont trop rares alors c est decide, je me repose!
D autant plus que le temps est toujours execrable. Le soir je vais a l agence, pour faire le point de la journee du lendemain. Et la bonne nouvelle, la meteo s est amelioree, il y a des chances pour que ce soit une belle journee! Donc j essaie tout le matos: ils nous filent des chaussures speciales pour marcher dans la neige, on a une grosse veste, avec un sur pantalon et le reste des affaires suivra le lendemain dans le sac a dos qu il nous pretent aussi.
Le lendemain donc, rdv a 6h30 a l agence. A peine arrivee il y a une coupure d electricite dans tout le quartier… Pas pratique pour faire son sac! Du coup on nous eclaire avec les phares de la camionette.
A 7h c est parti!! On roule pendant 45min, a travers le parc national Villarica. A peine on rentre dans le parc, on se rend bien compte qu il y a un probleme: on y voit pas a 5m!!!
Le brouillard et les nuages sont omnipresents. On se gare tout en bas du volcan, qu on est cense voir par beau temps… La on voit meme pas les poteau d un telepherique qui est juste a cote!! La deception est immense. On commence a comprendre que l on ne va surement pas monter, les guides nous disent que par ce temps la c est impossible. Dire que ce matin, quand je suis arrivee a l agence le mec m a montre la meteo sur internet, il y avait du soleil! Il a du faire un copie colle de la semaine d avant c est pas possible…
Du coup on attend sur le parking, les guides veulent voir si les nuages s en vont avec la chaleur du soleil, un truc comme ca…. Bon pour l instant la chaleur du soleil est inexistante, on est tous dans le bus car dehors il fait moins 20 degres.
Du coup je fais la connaissance d un groupe de francais, notamment de Lou et Cyril qui viennent d Avignon, tiens ca change de Pars, qui voyagent 9 mois en amerique du sud et et qui font a peu pres le meme trajet que moi. Il y a aussi 3 copains qui se font un tour du monde comme moi et qui viennent de Strasbourg, ville qu il m ont hautement recommende, c est tres beau aparement.
Bref on fait connaissance, jusqu a ce que les guides nous demandent de sortir pour faire un topo de la situation…
Ca se presente pas bien du tout, oui merci ca on l a remarque. Et la se pose un choix crucial que je dois faire: soit je rebrousse le chemin avec la camionnette et je ne paie que le trajet soit 5000 pesos, soit on monte mais la il faut accepter le fait que les guides decident de rebrousser le chemin, que ce soit 5 min ou 2h plus tard et la il faudra quand meme payer la totalite de l excursion, soit 40000 pesos!!! Arrghhh vous imaginez, commencer a marcher puis rentrer au bout de 10 min sans avoir vu le volcan et payer quand meme!!
Bref la pression est enorme, on hesite beaucoup. C est a ce moment la que comme par magie les nuages s ecartent, le soleil aparait ainsi que le volcan!!! C est un signe du destin , ca veut dire qu il faut monter!! Enfin pour moi c etait surtout que si je ne le tentais pas ce jour la c etait termine a cause du temps pour toute la semaine… Du coup tout le monde monte, on est une 15 aine, plus les guides.
Le debut est tres difficile, ca monte sec!! On fait une 1ere pause apres 45 min de marche, c est pas de refus car le denivelle est d environ 90 degres (bon ok j exagere un peu mais c est vraiment l impression que ca donnait!).
Puis au bout de 2h de montee, on arrive dans la neige. Alors la ca se complique un peu! On nous explique comment planter ses pieds dans les traces de pas, comment utiliser le piolet pour marcher et comment l utiliser… si on glisse et qu on devale la pente!( Toujours a 90 degres n oublions pas) bref on doit faire tout une serie de manip et on ne doit pas se rater sinon on se plante le piolet soit dans les yeux soit dans le bras soit dans le genoux et si on le fais mal beh on devale tout et on meurt. OK. Le mieux je pense c est de ne pas glisser car de toute facon j ai rien compris a son explication j ai les neurones ramollis par l altitude. Et puis si c est mon heure c est mon heure, jamais de la vie je n aurai les reflexes de Cliffhanger si je tombe! Bref on continue la progression en zig zag, lentement.
J ai bien sur fais ma seance boulet en oubliant mes lunettes de soleil dans mon sac a l agence, heuresement un guide m en prete une paire, car ca tape la haut!!
Je ne dis que j ai vraiment beaucoup de chance car il n y a plus un seul nuage et le soleil brille…
La vue est magnifique, on est au dessus des nuages, au loin un volcan depasse de ses derniers, c est vraimen tres beau et du coup on voit super bien le volcan Villarica!
On fait une avant derniere pose avant le sommet qu on est cense ateindre 2h plus tard.
Les guides nous disent qu on mange la, et 5 min plus tard ils nous disent de remballer nos affaires, car des mauvais nuages arrivent!! En 30 sec je suis prete, j ai meme lache mon sandwich c est pour dire, personne ne me volera mon sommet aujourdui, et surement pas quelques mauvais nuages a la noix!!
Bon beh finalement c est bel et bien ce qui s est passe. Quelques minutes plus tad, les nuages etaient la, ils se sont trouve bien a cet endroit et du coup il n ont plus bouge de toute la journee…. En plus des nuages il y a un vent de malade… j aurai pu m envoler je pense mais mon sac me lestait un peu… J ai compris pourquoi de retour a l agence, on m a mis 2 fois une partie de l equipement dans mon sac, je me disais il est bien lourd!!
La progression est vraiment penible, ca grimpe dur et le vent ne facilite pas les choses.
On s arrete a 20 min du sommet dans le brouillard complet, la on met l equipement pour la derniere ligne droite et pour le retour, un gros surpantalon et une autre protection a mettre sur le surpantalon car une partie de la descente se fait sur les fesses et en luge!!
On entame l ascension finale, on y voit vraiment rien, je m enfonce dans la neige, car les pas des autres ne sont plus trop visibles, et apres quelques ultimes efforts (et un poumon ejecte quelque part dans la neige), on arrive enfin au sommet!!! 2847m, pour mon 1er volcan c est deja pas si mal!! De la haut la vue est… inexistante, enfin j exagere un peu je vois quand meme mes chaussures.
Par contre on est litteralement asphixie par la fumee que degage le volcan, c est irrespirable tout le monde se met a tousser… Bref c est bien dommage j aurai adore voir le cratere et la vue dont tout le monde m a parle. Tant pis, je suis arrivee au bout c est l essentiel, c etait beaucoup plus technique et difficile que ce que j imaginais, d ailleurs certains participants ont rebrousse chemin avec des guides tellement c etait difficile. Mais bon pour une personne un minimum sportive c est largement faisable!
Mais la journee n est pas finie pour autant: maintenant il faut redescendre! Et la particularite de cette ascension c est que le retour se fait en luge!! C est une petite luge en plastique toute petite qui rentre dans notre sac a dos. Bref on la sort, on l accroche sur nous et les guides nous expliquent comment l utiliser. La luge c est pas tres complique, ce qui est plus dur c est comment freiner!!
Pour cela on est cense utiliser notre piolet… Pareil, il y a une position bien particuliere a respecter sous peine de se le planter en plein pif ou dans le bras. En entendant ca je me dis que si je devais choisir je prefererai me le planter dans le bras. Bref la encore j ai rien compris, d autant plus que je vois a peine le guide a cause des nuages, que je l entend a peine a cause du vent…
Tant pis je me lance comme une deratee, apres tout y a plein de gens qui l ont fait avant moi et personne n en est mort (enfin si c est le cas a l agence ils se sont bien gardes de nous le dire!).
La premiere descente a bien failli etre la deniere pour moi, vu que je n avais pas vraiment imprime comment freiner… Je ne pensais pas que ca irai si vite, et bien si, un vrai bolide la nini!!
A un moment je me suis dis qu il fallais que je freine sous peine de me viander comme une grosse merde a l arrivee… J essai de freiner, je manque de me prendre le piolet dans les dents, je ralentis pas du tout au contraire je prend encore plus de vitesse!! Mais c est quoi cette histoire je savais pas que c etait aussi chaud je vais mourrriiiiiiirrrrrrrrrrr!!!!! Ma vie commence a defiler devant moi, c est la fin!!! La un guide que je depasse a une allure qui lui fait comprendre que je ne sais manifestement pas freiner me cris : tu tiens le piolet completly wrong!!!! ( merci einstein j avais remarque tu a d autres observations constructives a faire avant que je me crash contre les rochers??) Et j arrive a apercevoir la position qu il me montre sur son piolet… la mes neurones se connectent en depis du froid, de l altitude, du vent et de la neige (ha oui car il a commence a neige sinon ca serai pas marrant), ils ont compris qu il fallait le faire sinon ils n en n auraient plus jamais l occasion.
Bref je met le piolet dans la bonne position, je le plante de toutes mes forces dans la neige et la o miracle ca marche, je commence a ralentir!!! Je fini la descente normalement, en ne me schratchant pas comme une larve. Ouf je suis vivante!!
Il y aura une douzaine d autres descentes sur la luge, dans de veritables toboggans de neige et de glace, tellement bien formes pour certains que ca me rapelle les pistes de bobsleigh.
Les autres descentes se passent super bien, j ai pris de l assurance et je me jette sur ma luge des que j en ai l occasion, c etait vraiment genial!!
Je voulais faire une petite video mais je n ai pas pu car le temps etait vraiment trop mauvais, on a tres vite enchaine les toboggans et franchement je vois pas comment j aurai pu faire pour filmer avec les 2 mains sur le piolet, il a fallut que je fasse un choix entre le freinage et le rapatriement sanitaire!!!
On arrive sur les rochers, fini la luge! On marche tranquillement jusqu au parking ou nous attend la camionette. A fois arrives a l agence, on nous offre un verre pour feter ca, on a bien rigole j ai fini pompette bien sur vu mon degres de resistance face a la biere…
Bref j ai passe une super journee, j ai quand meme eu de la chance car j ai pu voir le volcan, monter jusqu au sommet sans avoir a rebrousser chemin au bout de 20 min et devoir payer l integralite de l excursion (comme s est arrive plus tot dans la semaine), faire quelques belles photos, la luge sur le retour c etais vraiment genial, j ai bien rigole avec les autres participants..
C etait une super mini initiation a l alpinisme, une premiere pour moi. Dommage pour la vue depuis le sommet mais c est pas grave j ai bien l intention de faire d autres ascensions de volcans, notamment en Bolivie et j espere que le dieu de la meteo sera avec moi ce jour la!!
IMGP4814
Vue sur le volvan quand les nuages se sont ecartes au debut de l excursion.
IMGP4818
IMGP4821
On pouvais voir la fumee s echapper du cratere.
IMGP4824
IMGP4827
IMGP4828
IMGP4830
IMGP4832
Nini en pleine action! 🙂
IMGP4834
Un volcan qui depasse des nuages…
IMGP4835
IMGP4839
IMGP4838
IMGP4840
IMGP4842
IMGP4844
Le volcan Villarica avant les nuages.
IMGP4845
IMGP4850
IMGP4852
IMGP4853
IMGP4857
IMGP4860
IMGP4868
IMGP4869
Enfin au sommet!
IMGP4871
Le groupe des frenchies.
IMGP4874
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s