Le château des assassins.

Après Téhéran je continue ma route pour aller dans les montagnes au nord de l’Iran.
Après 3 heures de bus j’arrive à Quazvin, la principale ville de la région mais il me faut encore prendre un bus pour arriver au village de Gazor khan, dans la vallée de Alamut, le paradis de la rando parait il.
A la gare routière de Quazvin je demande au bureau du chef de la gare s’il y a un bus pour aller jusqu’au village de Gazor Khan. Là le mec m’accueille très gentiment, m’offre du thé … et me dit que non, il n’y a pas de bus pour aller à ce village qui est assez reculé.
Pour y aller il faut obligatoirement prendre un taxi. Je trouve ça louche, d’autant plus que dans le lonely planet il y a marqué qu’il y a un bus en début d’après midi. Le mec m’assure que non, toujours en étant très gentil.
Il passe un coup de fil et me dit qu il y a quelqu’un qui va venir me voir qui parle anglais.
Ça me gave un peu, je sens l’arnaque venir, mais bon comme il est gentil qu’il ma offert le thé et tout je patiente. 30 min plus tard un iranien s’amène avec un client français à lui, qui vient de faire une excursion de trois jours dans les environs. Je dis à l’iranien que je cherche un bus où bien un taxi partagé, mais pas un véhicule pour moi toute seule. Il me dit qu’il n’y a pas de bus pour y aller, que le seul moyen c’est un véhicule privé. Je discute avec le français qui me dit que apparemment c’est très compliqué d’aller là bas, que lui il a préféré la facilité en prenant ce mec.
Je lui demande combien il a payé, il me répond 50. Je lui dit 500000 rials ? Il me dit non, 50 euros par jour, pendant 3 jours. Je manque de m’étouffer, j’ai un peu de la peine pour lui car il s’est manifestement fait avoir, même si c’est tout compris !
Moi ça me gave, je me dit que c’est pas possible qu’il n’y ai pas de transports en commun pour aller dans ce foutu village ! Comment ils font les iraniens pour y aller ?? L’iranien me dit ok pas d’excursion mais si tu veux aller là bas je suis le seul moyen, c’est 30 euros. Il me presse comme un citron, me dit ok ok ok ?? Moi ça me gave vraiment, je prends mon sac et je me casse, je sens trop un truc louche.
Dans la gare routière je redemande un bus pour gazor khan a un employé, il discute avec ses collègues de je ne sais quoi. Puis il me dit ok come with me. On sort de la gare routière et il me dit d ‘attendre sur le trottoir avec des iraniens, que le bus va arriver dans pas longtemps.
J’ai bien fait de suivre mon instinct ! Il y a bel et bien un bus qui est arrivé un peu plus tard. Si je raconte cette anecdote c est parce que j’ai été super déçue de ces gens. C’était je pense la première fois que je tombais sur des iraniens qui me mentaient. Ou en tout cas si c’était pas la première fois les autres étaient bien plus meilleurs menteurs que ces deux zigotos.
C’est super décevant, mais heureusement je suis tombée sur un mec qui est comme tous les autres que j’ai rencontré avant lui, c’est-à-dire honnêtes et aidants. En fait ses collègues ne voulaient pas qu’il me disent la vérité pour le bus, ils voulaient tous que je prenne le taxi pour avoir une commission j’imagine. Et ce pauvre français qui les a cru et qui a dépensé 150 euros pour un truc en voiture privée qu’il aurai pu faire tout seul en bus !
Le voyage dure 6 heures, les paysages de montagnes sont sympas.
Le bus me largue tout en bas du village, mais il y a encore 8 km à faire. Je négocie la course avec un mec en scooter. Je manque de me viander sur le bitume à plusieurs reprises avec le poids de mon sac et la route en pente, mais j’arrive entière à la guest house.
Le lendemain je vais visiter le château des assassins. En gros au 12eme siècle un réseau de châteaux fortifiés abritaient les soldats de Hasan-e Sabbah, un leader spirituel d’une secte. C’étaient des mercenaires dont l’objectif était de tuer ou de kidnapper les chefs politiques et religieux, en pensant que leurs actions les mèneraient droit au paradis. Bon bref je vous fais grâce des détails historiques, je n’ai pas du tout aimé l’endroit. Le château est en ruines, il n’y a pas grand chose à voir.
Les paysages aux alentours sont quand même jolis, il y a notamment un canyon à l’entrée du village. Du coup je vais jeter un coup d’œil.
En sortant du village un mec vient m’aborder en me faisant comprendre qu’il y a un chemin juste à côté pour aller voir le canyon. Je refuse poliment et je continue ma route. Mais le mec me suis, il devient de plus en plus insistant. Je commence à hausser le ton et à m’énerver, ce qui le calme quelques minutes. Je continue ma route et au bout d’une centaine de mètres je me rends compte qu’il me suit encore! Il me dit miss miss et me montre le chemin. Là s’en est trop, je lui dit de dégager et je lui montre la bombe à poivre dans la main. Il était alors à une vingtaine de mètres de moi. Et là il se met pas à courir vers moi!!
Alors là je m’énerve vraiment et je deviens lionne. Je prends une pierre et je lui lance dessus en lui hurlant des mots que je ne sors normalement jamais à moins d’être vraiment hors de moi. Bon comme j’ai la force d’un asticot la pierre retombe à deux mètres de moi, mais entre la menace de se faire lapider par un nain de jardin enragé et les gros mots que je lui hurle dessus il commence à rebrousser chemin.
A savoir que je n’étais pas dans un endroit isolé mais juste à quelques virages de la sortie du village, avec des voitures qui passaient fréquemment sur la route où j’étais.
 Après m’être débarrassé de ce pervers je continue ma route et j’arrive au canyon. Oui ok c’est joli mais sans plus. Je prends quelques photos, et la je me retourne et qu’est ce que je vois?!? Le p….. de pervers qui se masturbe sur une mini colline, à une vingtaine de mètres de moi!! Je reprends une pierre, je réunie toutes mes forces et je lui lance. Cette fois ci la pierre va beaucoup plus loin mais je le loupe de quelques mètres. Arghh j’aurai trop aime qu’elle atterrisse en pleine gueule ou mieux encore, en pleines c… pour lui faire passer l’envie de jouer au pervers! Je hurle tellement fort que toute la vallée a du m’entendre. En plus y a un paysan et son fils qui arrivent, des voitures… S’en est trop pour lui il bat en retraite. Je regrette de pas l’avoir pris en photo en pleine action, je serai directement aller voir la police avec ça et je pense qu’il aurai passé un sale quart d’heure. Enfin bon j’y ai pas pensé, tant pis.
C’est fou quand même car je suis sure qu’une nana un peu naïve ou qui se dit arf après tout, tous les iraniens sont gentils je ne risque rien, une nana comme ça aurai à coup sur suivit ce mec au début quand il était tout gentil, et aurai été violé… Comme quoi il faut toujours suivre sont instinct, quand on sent pas quelque chose on y va pas, et il ne faut faire confiance à personne, surtout quand on est une nana qui voyage toute seule. Quitte à passer pour une sauvage des fois, mais tant pis au moins on finit pas dans la rubrique faits divers.
Bon voilou après je rentre à l’hôtel, les nanas qui le tiennent sont autant sympa qu’un serpent à sonnette, comme y a pas beaucoup d’hébergements dans le village le dortoir est super cher (matelas par terre), quand les clients prennent du thé, si on veut une deuxième tasse il faut repayer (dans les hôtels et guest house iranien le thé est gratuit, et quand c’est pas le cas il ne font pas repayer le thé)…. Enfin bref cet endroit est a des milliards d’années lumière du paradis décrit dans le lonely planet.
Entre les mecs qui ont essayé de me rouler dans la farine pour le transport, le pervers, les proprios de l’hôtel crochues que si on les lance au plafond elles restent accrochées au lustre, les villageois pas franchement avenants…
Dès le lendemain je fait mon balluchon et je me barre de cet endroit. Les autres backpackers que j’ai rencontrés à l’hôtel n’ont pas du tout aimé non plus, c’est pas juste moi.
Si vous n’avez pas trop de temps et que vous hésitez avec cet endroit et un autre, un conseil passez votre chemin!
DSC06240

DSC06219

DSC06238

Dans le mini bus pour aller au village.
DSC06343

Le château des assassins
DSC06268

DSC06303

La vue de la vallée depuis le château des assassins.
DSC06310

DSC06314

DSC06317

Les ruines du château.
DSC06327

DSC06333

DSC06354

Le canyon.
DSC06362

Une réflexion sur « Le château des assassins. »

  1. Bonjour Virginie, ton article,meme si un peu flippant…, m’a fait beaucoup rire, j’imagine la scène avec ce malade la …. à la main en train de se faire canarder à coup de caillasse !!
    T’a bien raison,te laisse pas faire et montre les crocs direct, ça sauve dans pas mal de situations.Merci pour ce super blog et d’etre une source d’inspiration
    Florent

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s