Le Tilicho Lake.

Le 5 novembre, 7 eme jour de trek. De manang, 3540m au Tilicho Base camp, 4150m.
 

QUELLE JOURNEE!  Ce matin, après avoir dit au revoir au groupe, nous nous mettons en route pour le lac Tilicho, un magnifique lac perche à 4920m. 
Dans un premier temps nous allons au camps de base puis demain on fera l’ ascension pour le lac. 
Pour arriver au camp on va marcher environ 6h, mais presque que de la montée, et quelle montée! 
Le chemin est très poussiéreux  et on va en prendre plein la gueule. Mais le paysage est de plus en plus beau: les montagnes, les glaciers, la rivière qui serpente; et des cheminées de fées qui apparaissent au loin! Magnifique! 
Par contre le chemin devient de plus en plus dangereux. On marche à flanc de montagne maintenant, prés des cheminées, dans un décors quasi surréaliste, on se croirait vraiment sur la lune. Le problème c’est que si on glisse, on tombe sur plusieurs centaines de mètres. Donc pas droit à l’erreur, c’est vraiment super dangereux. Heureusement que j’ai mes fidèles bâtons pour m’aider! Après plusieurs heures de montée et de parcours de combattant dans ce décors surréaliste, on aperçoit enfin le Tilicho Base Camp. 
Trois auberges paumées au fin fond du népal, voila tout. On réussit à trouver une chambre dans une auberge plus que sommaire, mais bon moi ça me convient.  Plus tard le soleil se couche, laissant place à un froid plus que polaire…

 

 
 
 
IMG_2996
 
 
 
 
 
 
IMG_3003
Un decors de reve!
 
 
 
 
 
IMG_2978
 
 
 
 
 
 
IMG_2976
 
 
 
 
 
 
IMG_2974
La lune derriere les montagnes
 
 
 
 
 
IMG_2970
 
 
 
 
 
 
IMG_2962
 
 
 
 
 
 
IMG_2961
 
 
 
 
 
 
IMG_2956
 
 
 
 
 
 
 
 
IMG_2954
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
IMG_2948
 
 
 
 
 
 
 
 
IMG_2940
 
 
 
 
 
 
IMG_2939
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
IMG_2936
 
 
 
 
 
 
IMG_2935
 
 
 
 
 
 
IMG_2934
 
 
 
 
 
 
IMG_2933

6 novembre 8 eme jour de trek. Tilicho Base Camps 4150 m, Tilicho Lake, 4920m, Hotel Tilicho 4075m.
 
Quelle journée! Je suis crevée mais tellement contente de ce que j’ai accompli! Après avoir passé une bonne nuit bien que un peu humide, on se lève à 5h dans un froid de canard. Que c est dur de sortir du duvet dans ces conditions! 
Mais bon, il faut bien, je me motive. Le ciel est étoilé mais le froid est vraiment saisissant. On commence l’ascension à 5h30, à la lueur de nos lampes frontales. Dès le départ ça grimpe dur. De toute façon ça va grimper tout le long. 
Il fait vraiment très très froid, j’ai toutes mes épaisseurs sur moi. Je me demande ce que ça va être pour l’ascension du col de Thorong La, à 5400m et des poussières! 
Je progresse lentement, à la lueur de ma frontale. Le soleil se lève peu à peu, en laissant filtrer ses premiers rayons entre les montagnes… Magnifique! Le paysage se révèle alors: d’immenses glaciers qui surplombent les montagnes, toujours ces cheminées de fées impressionnantes, le ravin jamais très loin… 
Apres 2h30 d’interminables montées en zig zag j’ arrive enfin au lac Tilicho. Je suis très vite rassurée: je n’ai pas fait trois jours de marche en plus pour rien! Le panorama est à couper le souffle: un immense lac couleur bleu foncé trône au milieu de gigantesques montagnes qui se jettent dans l’eau. Il y a aussi des glaciers, dont des pans entiers se sont cassés dans le lac. Il fait très très froid et le vent souffle très fort. Les drapeaux de prière flottent au grès du vent. 
Le spectacle est vraiment magnifique. Après avoir passé de longues minutes à contempler cette carte postale je commence à redescendre car je suis congelée de froid, et de plus je commence à avoir le mal des montagnes, avec maux de tête et vertiges. Peut-être suis je montée trop rapidement, en tout cas je reconnais les symptômes qui m’ont terrassés lors de l’ascension du Huyana Potosi en Bolivie. 
Toujours est-il qu’il faut que je redescende pour virer ce satane mal de tête. Je vais passer de 4920 à 4150 puis à 4075m, donc à la fin de la journée je n’ai plus le mal de l’altitude. En effet quand ça commence comme ça il faut redescendre en altitude, là où il y a plus d’oxygène. Il faut aussi boire énormément, pour éliminer les toxines qui se sont accumulées dans le corps pendant le processus du mal des montagnes. 
Du coup je bois deux litres d’eau en une heure, je vais être obligée de pisser au beau milieu du chemin tellement j’ai une vessie pleine à craquer! Et oui, pas le choix, le chemin ne fait que 1 ou 2 m de large et pas un buisson pour se cacher. Heureusement je suis seule, personne pour mater! Sur le chemin je croise pas mal de porteurs qui vont ravitailler le refuge, juste à côté du lac. Je ne sais pas comment ils font, ils portent dans les 80kg ou même plus dans un panier qui tient grâce à une lanière attachée à leur front. Incroyable! 
Je descend en deux heures, la pente me fait mal aux pieds car les ampoules frottent. Une fois en bas je dévore les nouilles que nico m’a commandé. Puis on se remet en route, nico part devant car il faut réserver une chambre dans un hôtel sur le chemin, avant qu’il soit plein! Sur le trajet mon mal de tête s’ améliore. J’essaie de me concentrer sur chacun de mes pas car tout comme à l’aller le chemin est super dangereux. Parfois il ne fait pas plus de 50 cm, si on se rate c’est la chute mortelle! Le paysage est encore magnifique. J’arrive à l’auberge à 15h, nico a réussi à trouver des lits en dortoir.
                   
 
 
 
 
 
IMG_2930
Le soleil se leve lors de l ascension du Tilicho Lake.

 

 
 
 
 
 
IMG_2925
Juste avant le lac.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
IMG_2902
 
 
 
 
 
 
IMG_2913
Le Tilicho Lake!
 
 
 
 
 
IMG_2922
 
 
 
 
 
 
IMG_2905
 
 
 
 
 
 
IMG_2903
 
 
 
 
 
 
IMG_2917
 
 
 
 
 
 
IMG_2912
 
 
 
 
 
 
IMG_2894
 
 
 
 
 
 
IMG_2880
 
 
 
 
 
 
IMG_2886
En redescendant.
 
 
 
 
 
IMG_2884
 
 
 
 
 
 
IMG_2883
 
 
 
 
 
 
IMG_2882
 
 
 
 
 
 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s