Les Klongs de Bangkok et le marche flottant de Damnoen Saduak.

A l’heure où j’écris ce post, cela fait déjà dix jours que nous sommes en Thaïlande. Le constat jusqu’à présent est tres amer. Je n’accroche pas trop avec ce pays, qui est tout simplement rongé par le tourisme. Il n’y a plus rien du tout d’authentique, tout est aseptisé pour le bon confort des touristes. Bon après c’est vrai que ça fait pas longtemps que je suis là, je n’ai vu que quelques endroits par ci par là. Mais quelle déception!
Ça fait plus d’un an que je voyage et c’est bien la première fois que je vois un pays qui a autant perdu son âme. A l’image du marché flottant de Damnoen Saduak, qui n’a plus rien de traditionnel et qui n’est qu’une attraction touristique. Après c’est sur, on peut faire de superbes photos. Mais ces dernières ne reflètent pas du tout la réalité des endroits immortalisés par mon appareil photo.
J’imagine que ça fait parti des règles du jeu lorsque l’on voyage, il y a certains pays où on peut se retrouver seul parmi les habitants et être en immersion et d’autres pays où tu dois faire le mouton dans le troupeau.
En fait je pense qu’il y a vraiment moyen de sortir des sentiers battus en Thaïlande mais dans ce cas là il faut prendre un guide privé qui peut nous montrer des endroits encore épargnés par les ravages du tourisme. Mais le problème c’est qu’un guide privé ça coûte très cher et avec cam on a pas ce budget! Ou alors prendre son temps et partir à l’aventure un peu au hasard, en essayant de passer par les petits villages. J’aurai bien fait ça, mais le problème c’est qu’on a pas trop de temps en Thaïlande car cam ne reste que trois mois et on a un gros programme, donc on fait les touristes de base. Franchement j’en ai un peu honte, c’est pas du tout ma conception du voyage, c’est pas trop de moi tout ça mais bon c’est comme ça.
Donc ne vous fiez pas à beaucoup de mes photos qui ne reflètent pas le pays.
Le constat est amer, surtout lorsque on est allés aux Philippines juste avant!
Heureusement demain nous allons dans un camps qui s’occupe des éléphants maltraités, nous allons nous occuper d’eux pendant une semaine, j’ai hâte, je sens que ça va rehausser le niveau!
Après le camps des éléphants nous allons au Laos, qui est plus authentique d’après ce qu’on en a entendu, puis le Cambodge, puis nous retournons en Thaïlande pour faire les îles du sud… alors là je sais pas à quoi m’attendre mais je m’inquiète un peu!
Sinon il y a beaucoup de prostitution, c’est le premier pays où je voyage où le phénomène est autant visible. Et alors ces immondes vieux blancs pervers qui se baladent au bras de pauvres gamines thaïlandaises… si j’ avais une arme je leur foutrai une balle entre les deux yeux.
Bon assez de critiques, les bons côtés maintenant: la bouuuufffee!!!!!! Je suis au paradis de la nouille!!! Moi qui mange des pâtes tous les jours en France, ici c’est encore mieux. On mange pour 1 ou 2 euros à s’en casser le bide! Il y a les fameuses Pad thai (heu je sais plus comment ça s’écrit), des nouilles super bonnes avec du poulet et des cacahuètes dedans. Heuuu bon ok dit comme ça ça sonne bizarre mais c’est délicieux. En dessert j’engloutit mangue, ananas… Trop de trucs à essayer, et en boulet que je suis à chaque fois je me dis je vais essayer d’autres trucs mais à chaque fois je me retrouve à manger des pad thai, tellement c’est trop bon! Il y a aussi les brochettes cuites sur le barbeuk des stands roulants… Promis je vais essayer de faire des photos de la bouffe mais je n’ai pas toujours mon appareil photo sur moi et puis j’avoue j’ai un peu la flemme.
Du coup j’ai bien repris le poids que j’avais perdu en étant malade en inde, et même plus… Arf je me dis c’est pas grave je reperdrai le surplus plus tard en marchant comme une dératée sur les sentiers de l’Himalaya car j’ai l’intention de passer 6 mois en Himalaya (Inde du nord et Népal) entre juin et novembre prochain, mais bon ça c’est une autre histoire.
Autre point positif: les transports. Moi qui aime bien prendre les transports publics, loin des bus climatises à touristes, la Thaïlande c’est assez sympa pour ça. La dernière fois on a pris deux trains, deux bus, des tuk tuk dans la même journée, j’adore quand ça fait pékin express comme ça!
Sinon les Thaïlandais semblent assez gentils, mais pour en être sur il faudrait que je m’éloigne des endroits touristiques.
Voilou pour le premier constat, à suivre, je changerai peut-être d’avis en ayant fait d’autres endroits.
Bon du coup avec cam on a fait une excursion pour aller visiter le marché flottant de Damnoen Saduak, c’est à deux heures de Bangkok et pas de bus pour y aller donc c’est sur qu’une excursion organisée c’est bien pratique. C’est très joli mais c’est l’autoroute à touristes, dont, il faut l’ avouer, je fait bien parti en ce moment!
Ensuite nous avons trouvé une famille pour partager la location d’un bateau pour aller visiter les klong, ces canaux qui sillonnent la partie ouest de Bangkok.
C’est un véritable labyrinthe aquatique qui permet de s’infiltrer dans la vie locale insoupçonnée.
On va ainsi naviguer pendant près de deux heures entre des centaines de maisons sur pilotis, des vielles baraques dont on se demande comment elles font pour tenir encore debout, des temples, des bananiers, des marchandes de bouffes sur leur petite barque, des maisons cossues de riches thaïlandais, de petits commerces sur l’eau… le tout dans une végétation luxuriante, mi jungle mi cocotiers.
On va ainsi capter des scènes de vie quotidiennes dans cette partie de Bangkok, tels les chiens qui font la sieste sur les pontons, les enfants qui s’amusent dans l’eau, des énormes varans qui se prélassent au soleil, des thaïlandais qui bricolent sur le devant de leur maison, ou qui jouent aux cartes, qui pêchent à la ligne…
Bref quelques scènes de vies pittoresques saisies au fil de l’eau.
Mais tout n’est pas tout rose au pays de la nouille: Bangkok est construite sur un sol argileux, dans une zone très marécageuse, à seulement un ou deux mètres au dessus du niveau de la mer.
De plus les nappes phréatiques ont été pompées à outrance; beaucoup de klong ont disparus, alors qu’ils occupaient une fonction très importante de drainage; le poids des grattes ciel contribuent fortement au phénomène d’affaissement du sol, de l’ordre de plusieurs centimètres par an. A cela s’ajoute la montée du niveau de la mer à cause du réchauffement climatique.
Tous ces phénomènes conjugués font que Bangkok pourrai bien se retrouver sous 1,50m d’eau dès 2030…

IMG_5749
Le marche flottant.

IMG_5825

IMG_5814
Avec mes nouilles!

IMG_5786

IMG_5789

IMG_5778

IMG_5785

IMG_5760

IMG_5790

IMG_5783

IMG_5797

IMG_5800

IMG_5817

IMG_5809

IMG_5777

IMG_5776

IMG_5769

IMG_5827

IMG_5772

IMG_5842

IMG_5821

IMG_5759
IMG_5758
IMG_5756
IMG_5761
Lors de la visite du marche flottant on s est aventurees derriere les baraques, a l envers du decors. Un peu perilleux parfois!
IMG_5764
IMG_5766
IMG_5824
IMG_5811
 Quitte a faire la touriste de base en thailande je me lache et je ne fais pas les choses a moitie!
Le mec au serpent voulait 500 bath pour la photo avec le serpent (pas fou non!?), j ai marchande a 50 bath. C etait marrant, je n avais jamais touche de serpent de ma vie!
IMG_5753
IMG_5812
IMG_5839
IMG_5838
IMG_6105
 Ballade sur les khong de Bangkok.
IMG_6104
IMG_6111
IMG_6127
IMG_6112
IMG_6118
IMG_6108
IMG_6110
IMG_6121
IMG_6133
 Des habitants jettaient du pain dans le khong, du coup il y a des milliers de poissons qui ont accouru dans la seconde et qui se battaient a coup de nageoires sur le museau pour pouvoir attraper un morceau!
IMG_6114
IMG_6134
Notre bateau./

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s