L ile de Coron.

Après l’île de Palawan nous continuons notre périple aux Philippines, direction l’île de Coron, plus au nord. Pour aller de El Nido à Coron, hormis l’avion qui est hors de prix, il existe une solution moins onéreuse: la traversée en bangla.
J’avais entendu plein de choses sur cette traversée, comme quoi c’était l’ horreur en gros. Je me suis dit arf ça doit être pas si terrible que ça, j’en ai vu d’autres… Et bien je dois dire que tous les qualificatifs que j’avais entendu avant sont encore très loin de la réalité!!
La traversée dure 8h, sur un bangla sauf que celui-ci est plus gros et ferme, on est pas à l’air libre. Un banc le long de chaque côté, des fenêtres fermées avec des planches de bois (tiens c’est bizarre ça pourquoi ils ferment les fenêtres avec des planches de bois?!), bref confort très spartiate mais je m’en fou. On part à 8h30 du mat avec le sourire, on arrive vers 16h à Coron City tels des réfugiés qui ont passé trois mois sur un radeau à la dérive sur l’océan pacifique…
Mais que s’est-il passé entre temps? Entre temps et pendant 8h on a eu affaire à des vagues de plusieurs mètres de haut qui s’engouffraient dans le bateau comme le vent s’engouffre dans un refuge au fin fond de l’ Himalaya… Et oui c’était pour ça les planches contre les fenêtres! Bon ça n’a servi à rien, ça laissait tout passer. Donc voila, pendant 8 heures je me suis pris des seaux d’eau dans la tronche… Il n’y avait pas un mm carré dans le bateau qui n’était pas mouillé. Tous les sacs étaient mouillés, tous les voyageurs/naufragés que nous étions se sont retrouvés trempés des pieds à la tête. Si j’avais su que c’était comme ça je me serai mise en maillot direct!
Au bout de plusieurs heures j’ai réussi à trouver un endroit avec moins de vagues dans la tête. Je me suis retrouvée perchée sur mon gros sac à dos, à moitié morte de rire de la situation et à moitié somnolente des mercalms que je me suis prise avant le départ, ce qui m’a empêché de vomir mes tripes comme une bonne partie des voyageurs. Quelle aventure! C’est ça qui est bon quand on voyage! Bon après je ne referai pas ce truc tous les jours.  J’aurai bien pris des vidéos mais j’aurai trempé mon appareil à tous les coup, pas envie de prendre le risque!
On débarque avec Cam à Coron City, comme des zombies revenus d’ outre tombe en décomposition. On pensait qu’on ne pouvait pas faire pire comme traversée. Et bien si! Le lendemain on tombe sur Fanny, la nana qui a fait un stage de 8 mois au vietnam que l’on a rencontré sur Coco Loco island, avec qui on a passé les quelques jours à El Nido. Elle a fait la même traversée que nous, sauf qu’elle a du prendre un bangla officieux, pas celui de la traversée normale où il n’y avait plus de place… Résultat, elle s’est retrouvée à 13 sur un minuscule bangla, du genre comme ceux qu’on prenait pour faire les excursions dans l’archipel des Bacuits!!!! Donc le truc pas fermé! Déjà que nous on en prenait plein la gueule je sais pas comment elle a fait! Pas d’eau, pas de nourriture pendant 8h, sur une coquille de noix de quelques mètres de long, serrés comme des sardines… Bref l’enfer, elle a mis quelques jours à s’en remettre.
Alors nous du coup on s’est estimées heureuses!! En plus elle la veille elle a fait une chute en scooter sur l’île, elle a je sais pas combien de points que lui a fait un médecin tout transpirant qui a du interrompre sa partie de basket pour venir la soigner.. Bref elle a pas trop de chance quoi!
En tout cas si vous lisez ces lignes et que vous vous apprêtez à faire la traversée en bangla, réservez ce dernier dès que vous arrivez à el nido car c’est plein plusieurs jours à l’avance… Et ne prenez pas un bangla de contrebande!
Bon sinon à Coron on a fait trois autres excursions, histoire de faire le tour de l’île.
Au programme on a passé plusieurs jours à se faire dorer la pilule sur des plages paradisiaques, snorkelling dans des spots de folies, lagons cachés avec une eau turquoise (où on se fait mordre par des poissons!) avec les cabanes des récolteurs de salive d’oiseaux à côté, à nager dans des lacs entourés des mêmes pics acérés que dans l’archipel des Bacuits, à manger le pancake fait maison vendu dans le boui boui d’à côté dans un sachet pour une misère (arrgghhh mais comment ça vous faite pas les pancakes le dimanche?!), à regarder les enfants philippins jouer et se défouler dans l’eau en faisant des saut périlleux arrière morts de rire, à se casser le ventre toujours avec les barbecues (sauf que ces derniers sont préparés sur le bateau lui même, y a un petit endroit où il y a le barbeuk), à se casser le ventre de nouilles, de mangues, de brochettes vendues pour une poignée de pesos sur le port, à jouer aux échecs avec de vieux philippins sur la place du marché (impossible de gagner, ils sont vraiment trop fort!), à voir passer une souris dans la chambre sans que cam veuille me croire (il a bien fallu qu’elle admette que c’était pas une blague de ma part quand elle s’est retrouvée avec ladite souris dans ses couvertures en pleine nuit), à se foutre de la gueule de cam quand elle me dit que la nuit dernière elle s’est retrouvée avec un cafard sur son front (décidément cam est l’amie des bêtes, j’ai bien fait de prendre le lit du haut lol), à essayer de dormir avec le générateur en marche à deux mètres de la chambre (ouii mais c’est pas grave on a la wifiiii grâce à lui!)… Voilou quoi, que du bonheur!!
Après quelques jours à Coron cam prend l’avion direction Cebu, une autre île des Philippines. Je la rejoint quelques jours plus tard car il n’y avait plus de place sur le même vol… Ha oui, évitez les endroits touristiques pendant le nouvel an chinois si vous le pouvez, c’est un peu lourd!
Bref on se retrouve sur l’île de Cebu trois jours plus tard. J’ai du prendre plusieurs avions pour y aller car il n’y avait plus de vols directs… Je suis juste restée une journée sur l’île et le lendemain on a pris encore deux avions pour rentrer à Bangkok… Mais pourquoi un tel parcours du combattant juste pour passer une journée sur l’île de Cebu?! Ma réponse tient en deux mots: requins baleines!
Je ne vous en dit pas plus pour l instant mais disons que j’ai vécut un des moments les plus inoubliables de mon voyage! Je vais mettre trois plombes pour faire le post sur les requins baleines car ils faut que je coupe les videos qui sont trop longues… Mais promis ça vaudra son pesant en cacahuètes!
Les requins baleines clôturent mes trois superbes semaines aux Philippines, que je vous conseille vraiment! Moi en tout cas j’y retourne c’est sûr!
IMG_5550
IMG_5555
IMG_5516
IMG_5527
IMG_5567
IMG_5565
IMG_5569
IMG_5564
IMG_5563
IMG_5560
IMG_5528
IMG_5559
IMG_5557
IMG_5542
IMG_5539
IMG_5576
IMG_5584
IMG_5531
IMG_5543
IMG_5591
IMG_5529
IMG_5580
IMG_5526
IMG_5497
IMG_5486
IMG_5578
IMG_5581
IMG_5592
IMG_5500
IMG_5525
IMG_5491
IMG_5501
IMG_5498
IMG_5496
IMG_5492
IMG_5493
IMG_5689
IMG_5692
IMG_5693
IMG_5698
IMG_5699
IMG_5686
IMG_5670
IMG_5672
IMG_5680
IMG_5652
IMG_5657
IMG_5659
IMG_5654
IMG_5662
IMG_5732
IMG_5705
IMG_5711
IMG_5704
IMG_5729
IMG_5722
IMG_5723
IMG_5731
IMG_5735

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s