Scooter road trip sur la boucle de Thakhek!

Après la capitale nous prenons la direction du sud. On s’arrête à Thakhek, une petite ville le long du Mékong, où il y a des trucs à voir selon le guide du routard. Un fois qu’on y est on réalise que la ville n’a aucun intérêt, c’est même assez moche. Par contre à notre hôtel une nana nous dit qu’elle rentre à peine de la boucle de Thakhek. C’est une boucle à faire à moto, sur trois jours et 400km, avec plein de grottes à voir et des paysages fabuleux parait-il. En fait tous ceux qui s’ arrêtent à Thakhek font cette fameuse boucle. Du coup ça nous a mis l’ eau à la bouche, et avec cam on se décide à partir à l’aventure! Un scooter road trip au fin fond du Laos!! Que demander de plus pour étancher notre soif d’aventure?!
Le lendemain on se lève tôt, on fait nos sacs et on part en direction du Mékong, là où il y a un magasin de location de scooter.
Premier problème: il n’y a pas d’automatiques, que des manuelles!! Aie aie ça risque d’être difficile pour mon cerveau de devoir passer les vitesses sur une piste tout en me concentrant sur la route… Bon je me dis que ça doit pas être si difficile que ça et que c’est pas ça qui va avoir raison de moi. Alors j essaie… Comment dire… Sur cinquantaine de mètres j’ai failli manger le trottoir une bonne trentaine de fois, écraser une bonne dizaine de personnes…
Bon il faut que je me rende à l’évidence, je ne peux pas piloter un truc qui pèse un âne mort sur 400km, sur des pistes de sable (une grosse portion de la route est en travaux). C’est la mort assurée!! On est super déçues, on pense prendre un bus direct pour le sud vu qu’il n’y a rien d’autre à faire ici. Mais la nana nous dit que plus loin il y a un allemand qui loue des scooters automatiques!! On y va et ô miracle il y a des supers scoot qui n’ attendent que nous.
Par contre ça coûte un bras vu qu’il sont flambants neufs et qu’il n’y a que lui qui loue des scoot automatiques. Mais tant pis, on fonce, on a trop envie de le faire et puis on divise le prix par deux alors c’est pas si horrible.
C’est partiiiii!!! Dès le départ les paysages sont magnifiques, avec toujours ces pains de sucre qui parsèment la route çà et là. Tout au long de ces trois jours on va rouler dans des paysages complètement différents, qui changent parfois au détour d’un virage. Tantôt on roule dans de vastes prairies où paissent tranquillement les vaches, tantôt on roule sur une route en lacet entourée de jungle…
Il y a aussi des marais où émergent quelques arbres morts, des endroits où la déforestation a fait des ravages, des lacs où quelques pêcheurs lancent leur filet, des chemins de terre poussiéreux bordés de villages endormis, des buffles qui marchent nonchalamment le long de la route qui surplombe un immense barrage……
On est vraiment au milieu de nulle part, et ça fait plaisir d’être loin des touristes de Luang Prabang et de Vang Vieng, même si le Laos n’est vraiment pas touristique par rapport à la Thaïlande par exemple.
On va quand même rencontrer un groupe lors de la première nuit, dans une super guest house perdue au milieu de nulle part. Y a un groupe de quatre personnes, deux nanas et deux mecs, et un autre groupe de deux mecs allemands.
Les deux nanas sont deux pou…… super hautaines et super prétentieuses qui se prennent pour deux bombes atomiques alors qu’elles sont moches. Mais qu’importe, les mecs ont l’air de quatre petits chiens chiens à leur mémère qui attendent qu’on veuillent bien leur jeter un os, ou plutôt qu’une des nanas veuille bien s’envoyer en l’air avec l’un d’ entre eux. Bref nous on trouve ça pathétique, d’autant plus que les deux nanas veulent tout régir et on est pas du genre à se faire mener par le bout du nez, donc avant qu’il y ai des claques qui se perdent et après avoir passé une journée à rouler avec eux on prend le large, et bon débarras!!
Lors de la deuxième journée on est supposés trouver une source ou se baigner, qui est tres belle parait-il. Sauf que on va galérer pendant deux bonnes heures pour la trouver. Au début c’est les allemands qui nous disent c’est par là, du coup on gare les scoot à un endroit qui n’a rien à voir, on va aller se perdre dans la végétation sous un soleil de plomb à nous transformer en rôtis sur pattes en deux minutes.
Les mecs nous disent de rester à un endroit, ils partent en éclaireurs…
Nous on attend comme des cruches, alors je pète un câble et je dis à cam on se barre, c’est pas possible que ça soit par là ça sert à rien de chercher par ici, c’est complètement paumé.  On retourne vers les scoot, on se perd dans le maquis laotien, on se fait lacérer les bras et le visage par les buissons qui commencent de plus en plus à ressembler à une forêt hantée. Je me dis qu’on est complètement perdues, qu’on va retrouver nos corps en état de décomposition avancée dans quelques mois… Lorsque soudain, au détour d’un buisson, on aperçoit la rivière où l’on avait garé les scoot. Ouuufff on est sauvées! Je m’avance sur le bord de la rivière pour la traversée lorsque soudain je suis comme aspirée dans le sol! Arrrrghhhh des sables mouvants, je vais mouriiiirrr!!!
Bon j’ai trop d’imagination, en fait c’est juste de la boue où je me suis enfoncée presque jusqu’aux genoux quand même. Mais je me barre vite de là, de peur de me faire aspirer pour de bon.
Du coup mes tongs sont restées dans la boue! Je me lance dans une tentative désespérée de sauvetage de mes tongs. Je demande à Cam, qui est morte de rire, de me tenir par le pantalon, et je plonge le bras dans la boue. J’arrive à rapatrier une tong mais la deuxième se casse dans la main tellement je suis obligée de tirer fort… Las je me résous à laisser tomber… Je suis couverte de boue, mais je m’en fou, j’enfourche la bécane et nous repartons à la recherche de cette foutue source qu’il me faut trouver, j’en fait désormais une affaire personnelle!
On demande à des locaux où se situe cette foutue source, ils nous baragouinent un truc, morts de rire, il faut dire que la vue d’une falang couverte de boue doit être assez marrante pour les locaux.
On continue à rouler, on traverse un pont où il faut prier avant de s’y aventurer histoire d’être sur qu’il ne va pas s’effondrer sous le poids du scoot, on va traverser une rivière avec le scoot (à un endroit où il n’y a pas beaucoup d’eau quand même, faut pas pousser même dans les orties), lorsque soudain, on entend de la musique, on voit plein d’autres scoot…. Victoire, on l’a trouvé notre source!!
C’est très sympa, il y a plein de locaux qui se baignent, surtout des petits jeunes de 14-15 ans. Une des 2 pou….. est la et s’étonne que aucune locale ne soit en bikini, et du coup elle est déçue de ne pas pouvoir se baigner en maillot. En oui cocotte t’es au Laos là, donc tu va à l’eau toute habillée, tu va pas pouvoir faire ta belle en maillot! Pfff non mais quelle cruche!!
Nous ne restons pas longtemps dans l’eau car on a perdu pas mal de temps à chercher la source, il nous reste pas mal de route à faire et il faut qu’on arrive à la fameuse grotte de Konglor avant la tombée de la nuit. Donc on y va fissa fissa et on avale les derniers km. On arrive au village de Konglor à la tombée de la nuit, après avoir roulé sur une très longue route bordée d’immenses pylônes électriques, avec le coucher du soleil c’ était magnifique. Dit comme ça ça fait un peu bizarre mais je me rappelle avoir adoré ce moment.
Notre guest house est perdue dans une forêt, elle surplombe une rivière où pêche un local sur sa barque dans la nuit. L’ombre d’un immense pain de sucre nous laisse deviner le magnifique cadre dans lequel on va dormir. En plus la guest house est déserte, il n’y a que nous. Quelle sérénité! Ça fait du bien de ne plus entendre les deux bécasses jacasser. Ensuite direction le dodo car faire du scooter, ça fatigue!!
Le lendemain on se lève assez tôt et on part visiter la fameuse grotte de Konglor, à la sortie du village. C’est parait-il la cerise sur le gâteau de la boucle, à ne rater sous aucun prétexte.
Moi d’habitude j’ai horreur des grottes, je trouve ça assez ennuyeux et sans intérêts. Mais j’ai adoré celles que j’ai visitées au Laos alors je vais continuer sur ma lancée.
Et je ne regrette pas!! C’était tout simplement magnifique! La grotte est traversée par une rivière souterraine qui relie deux villages, elle se visite donc en bateau. L’intérieur est très impressionnant. Il y a des centaines de stalagmite (qui montent) et de stalactite (qui tombent) qui sont éclairées par des lumières artificielles et qui donnent une atmosphère quasi surréaliste à la grotte.
Nous sommes les premières à visiter la grotte ce matin là donc il règne un silence quasi monastique, il n’y a que le bruit de l’eau et celui des chauves souris, du moins quand nous marchons entre les rochers, car sinon sur l’eau la barque à un moteur, et c’est tant mieux car personne n’ a envie de ramer car on y serait encore!
Voilou, après la visite nous rentrons doucement à Thakheh où nous arrivons en milieu d’après-midi.
Nous sommes fières de nous d’avoir parcouru ces 400 km sans encombres et nous ne sommes pas mécontentes de rendre le scoot car mine de rien passer trois jours sur un scoot c’est chaud patate, ça fait mal de partout!!
La boucle de Thakhek restera un super souvenir avec cette sensation de liberté sur le scoot loin de tout, au milieu de nulle part, au fin fond du Laos, dans des paysages magnifiques, avec des locaux adorables…Quel pied!!
DSC07508
DSC07541
20130323_092516
20130323_060012
 Les pains de sucres tout au long de la route.
DSC07565
20130323_060129
20130323_090409
20130323_090413
20130323_090528
20130323_092036
20130323_092050
DSC07573
 Meme pas peur!
DSC07703
DSC07590
DSC07567
DSC07570
DSC07600

DSC07615

DSC07612

20130323_094930

20130323_055938

20130323_100201

DSC07619

DSC07621

DSC07626

DSC07614

DSC07638

DSC07666

DSC07676

DSC07696

DSC07655

DSC07706
DSC07705
DSC07726
DSC07783
20130323_113231
20130323_114051
DSC07755
DSC07764
DSC07760
DSC07789
DSC07793
DSC07795
DSC07799
DSC07801
DSC07804
DSC07805
Il a fallu traverser ce truc avec le scoot, impossible a faire le scoot etait trop lourd, heureusement un ouvrier nous a aide et a traverse les gravas sur le scoot en 30 secondes…
DSC07810
DSC07811
DSC07812
DSC07814
DSC07816
DSC07834
DSC07835
20130324_083017
Apres ma tentative de sauvetage de mes tongs.
DSC07837
 La source qu on a cherche pendant 3 heures.
DSC07838
DSC07843
DSC07844
20130324_105625
20130324_110041
20130324_110205
20130324_111111
20130324_111352
20130324_113416
20130325_015358
20130325_053110
20130325_053128
20130324_111303
DSC07852
Devant la grotte de Konglor.
DSC07875
 A l interieur de la grotte.
DSC07923
DSC07877
DSC07924
DSC07879
DSC07881
DSC07884
DSC07886
DSC07893
DSC07882
DSC07944
DSC07969
DSC07973
DSC07983
DSC07989
La petanque a ete importee au laos pendant le protectorat de la france.
DSC07992
DSC08007
DSC08010
DSC08003
DSC08002
DSC08016

2 réflexions sur « Scooter road trip sur la boucle de Thakhek! »

  1. Bonjour Virginie
    Aujourd'hui encore il fait très maussade à Marseille.
    Je reprends la lecture de votre blog et je me décide enfin à vous dire que je suis fasciné par votre aventure. Je voyage à nouveau grâce à vous aujourd'hui. Et puis je suis vraiment baba devant vos photos, qui savent transmettre une émotion avec une technique superbe.
    Alors pour tout cela … merci!
    Patrick Khanoyan

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s