Le Kashmir.

Avant de raconter mes aventures au Kashmir je voudrai faire un petit résumé historique. Il se peut que je me trompe sur des trucs, n’hésitez pas à me corriger en laissant un commentaire!
En effet quand on pense au Kashmir on pense de suite au conflit féroce que se livre l’Inde et le Pakistan depuis des décennies, pour le contrôle de cette région. Mais pourquoi?!
Pour comprendre la situation actuelle il faut remonter à avant 1947.
Avant cette année là, et depuis les années 1850, l’inde était une colonie britannique.
Depuis les années 1900 un mouvement pour l’indépendance se forme et lutte pendant des décennies contre la présence britannique en inde, ainsi que les mauvais traitements que les colons infligent aux indiens. Je vous passe tous les détails. Toujours est-il que au début des années 1940 la situation devient intenable pour les britanniques qui, face au ras-le-bol et à la détermination des indiens, finissent par comprendre et accepter à contre cœur qu’ils doivent commencer à démanteler leur empire colonial, et à quitter l’inde.
Du coup celle ci va devenir indépendante.
Mais à ce moment là les musulmans d’Inde ont dit en gros nous on en a marre, on ne veut plus vivre avec les hindous parce que ça se passe pas très bien et parce qu’ils vont avoir beaucoup de pouvoir dans l’inde indépendante, nous on va être laissé pour compte, etc, etc. Donc nous voulons notre pays à nous, un pays musulman, un pays indépendant de l’inde.
Je vous passe encore des milliards de trucs sinon on est pas couché, mais en gros le 15 août 1947 les anglais s’en vont, l’inde devient indépendante, et la veille on a la création du pays musulman, j’ai nommé le Pakistan.
Mais le petit problème c’est que qui dit nouveau pays dit aussi nouvelles frontières.
Donc avant de partir les anglais ont confié la difficile tache de tracer une nouvelle frontière entre les deux pays à un avocat de Londres, un certain Radcliffe, spécialiste en droit de je ne sais plus quoi.
Le problème c’est que cet avocat n’a eu que quelques semaines pour découper au scalpel les deux pays (le dernier vice roi britannique Lord Mountbatten a avancé l’échéance de l’indépendance pour éviter un ras le bol général des indiens et donc un bain de sang), et puis il ne s’est jamais rendu sur place pour voir quelles étaient les spécificités des régions qu’il devait découper.
Donc à indépendance ni l’inde ni le Pakistan n’étaient contents de leurs nouvelles frontières, ce qui a fortement augmenté l’animosité entre les deux pays.
Donc à cette période là les hindous du Pakistan ont tout quitté pour rejoindre l’inde, et les musulmans de l’inde ont tout quitté pour rejoindre le Pakistan.
Et c’est à l’occasion de ces grands mouvements migratoires que plusieurs centaines de milliers de personnes ont été massacrées.
Les hindous ont massacré les musulmans, les musulmans ont massacré les hindous, exaltés par des décennies de rivalités religieuses, politiques et autres.
Il n’y a pas de chiffres officiels du nombre de victimes car le pays était en plein chaos, mais certains chiffres parlent de un millions de morts.
Des épisodes horribles ont été relatés, tels que des trains qui partaient de Lahore au Pakistan plein d’hindous qui voulaient rejoindre Amristar en inde, et qui, une fois arrivé à la gare demeuraient silencieux comme une tombe, personne ne sortant du train. Et pour cause les trains étaient attaqués dans les campagnes et tous les passagers étaient massacrés. Idem pour les trains chargés de musulmans qui partaient d’inde pour aller au Pakistan.

En ce qui concerne le Kashmir, plus au nord: le kashmir était un état princier dirigé par un maharadja, hindou donc. Alors que la majorité des habitants du kashmir étaient musulmans.
Avant la date fatidique de l’indépendance les 565 états princiers d’inde devaient prendre une décision. Soit rejoindre le nouveau Pakistan, soit intégrer l’inde.
Mais le Maharadja du Kashmir lui, il ne voulait ni l’un ni l’autre, il voulait devenir indépendant car il ne voulait pas perdre ses pouvoirs.
Quand le nouvel état pakistanais a vu que le Maharadja ne voulait pas rejoindre le Pakistan, alors même que sa population est musulmane et que donc logiquement le Kashmir devait lui revenir, il a vu rouge et a tenté d’envahir le Kashmir en envoyant des milices pachtounes (nom d’une tribu qui vit au Pakistan) prendre le contrôle de l’état princier.
Mais cette expédition c’est soldée par un échec car sur la route pour le Kasmir les milices se sont arrêtées plein de fois pour piller les villages et ont pris du retard.
Le maharadja a donc appelé à l’aide le gouvernement indien pour éviter de se faire trucider par les patchouns.
L’Inde a dit ok on vient vous aider mais à une seule condition: vous signez l’acte d’intégration à l’inde, parce que si vous êtes indépendant nous n’avons aucune justification pour envoyer notre armée. Alors que si vous faites partie de l’inde nous avons une raison pour envoyer notre armée, puisque vous faites partie du territoire indien.
Donc le maharadja accule face aux patchouns qui arrivaient ainsi qu’à une rébellion de la population musulmane dans son état signa l’intégration du Kashmir à l’inde.
Le gouvernement indien envoya alors en vitesse les renforts qui chassèrent les patchouns de justesse,àa quelques km de Srinagar.
Cet épisode marque la première guerre indo-pakistanaise.
Cette dernière prendra fin en janvier 1949, avec un cessez le feu qui laisse l’inde contrôler une partie de la vallée du Kashmir ainsi que les régions plus à l’est et au sud, le Ladakh et le Jammu. Le Pakistan quand a lui prend le contrôle du Kashmir de l’ouest et de la région du Gilgi-Baltistan.
Ensuite en 1965 il y a eu la deuxième guerre indo pakistanaise, puis en 1999, la troisième guerre indo pakistanaise, toujours pour tenter de grignoter une plus grande partie du Kashmir.

Bref aujourd’hui la frontière, indo pakistanaise c’est quoi exactement?
Elle s’appelle Line of control et coupe le Kashmir en deux. Elle est aussi appelée Ligne du cessez le feu et a été signée entre les deux parties le 3 juillet 1972. Concrètement il s’agit d’une barrière de 550 km, qui a été construite par l’inde à environ 140m à l’intérieur de son territoire.
C’est une barrière à deux rangées haute de 3.5m, avec barbelés et qui est électrifiée. Elle est connectée à des capteurs de mouvements, des caméras thermiques et des alarmes. Il y a aussi des milliers de mines…

Et les Kashmiris dans tout ça? Qu’est ce qu’ils veulent eux?!
Et bien les Kashmiris ils ne veulent ni du Pakistan, ni de l’Inde. La majorité d’entre eux veulent devenir indépendants.
Donc quand on arrive au Kashmir, la première des choses qui choque c’est la présence des militaires indiens. Partout. Ou que vous regardiez, dans n’importe quelle direction, vous tomberez forcement sur un militaire. Et même plusieurs, car ils sont tout le temps en binômes.
Et si vous n’en voyez pas ils sont là quand même, bien cachés. Sur les petits chemin de montagne, dans le centre de Srinagar, dans les bazars des villages, sur toutes les routes qui parsèment le Kashmir, ils sont là, par milliers.
Du coup quand je suis arrivée j’ai posé la question (c’était des hindous), j’ai demandé mais pourquoi il y a autant de militaires ici? Les gens me répondaient c’est é cause des terroristes. Moi dans ma naïveté suprême je pensais qu’ils parlaient des pakistanais qui essayaient de s’incruster au Kashmir. Mais non! J’ai mis quelques temps à comprendre que les terroristes, du moins les gens qui étaient considérés comme tels, c’étaient les kashmiris eux même!!
En effet depuis des décennies les Kashmiris se rebellent contre les indiens qu’ils ne reconnaissent pas comme leurs gouvernants.
Pour les Kashmiris, les terroristes se sont les Indiens. Pour les Indiens, les terroristes se sont les Kashmiris et les Pakistanais.
Du coup la région ressemble à un immense camp retranché.
Dans Srinagar, la capitale du Kashmir, il y a je ne sais pas combien de camps militaires indiens qui sont entourés de barbelés, de barrière anti bélier, de bunkers, de miradors….
Sur les routes du Kashmir il y a des colonnes interminables de gros camions polluant vert kaki bourrés de soldats avec la main sur leur mitraillette, avec un mec qui surveille la route depuis un mini mirador fabriqué dans le toit du camion…
Et c’est comme ça de partout…
L’inde a été accusée d’avoir maté la rébellion des Kashmiri dans un véritable bain de sang, avec tortures, assassinats et compagnie.
Aujourd’hui la situation est plutôt calme et si vous allez à Srinagar ça ne craint pas du tout (juin 2015). Apparemment il faut éviter d’aller dans la vielle ville le vendredi, jour de prière, car il y a des affrontements entre les militaires et les Kashmiris.

Mais pourquoi l’inde et le pakistan se battent autant pour avoir le contrôle de cette région?
Parce que le Kashmir a une position hyper intéressante d’un point de vue militaire et stratégique. Elle se trouve donc aux confins de l’inde, du pakistan, de la chine, avec l’afghanistan pas très loin… Donc une position idéale pour contrôler toute cette partie du globe.
Et puis le Kashmir a beaucoup de réserves naturelles, notamment beaucoup de rivières qui vont alimenter les régions indiennes plus au sud; c’est une des greniers de l’inde grâce à ses nombreuses cultures de toutes sortes; il y a aussi des réserves de je ne sais plus quelles pierres précieuses.

Donc après 17h de bus j’arrive aux abords de Srinagar, à 3h du mat.
Je tente de rallumer mon cerveau que j’ai forcement éteint pour supporter les 17h de bus mais j’ai un peu du mal car il doit faire dans les -5 degrés, alors que deux jours plus tôt il faisait 48 degrés à delhi. Heuu il peut pas y avoir un juste milieu non?!
En plus le bus nous laisse à 8 km du centre ville. Donc à la sortie du bus, en plus d’avoir un choc thermique j’assiste à la danse des vautours/taxis qui ont vu un nain de jardin touriste et qui pensent pouvoir entuber avec un tarif de nuit exorbitant. Mais c’est mal me connaitre!
Je me dirige vers l’abris bus pour y rester jusqu’au lever de soleil.
Un rapace me dit que c’est dangereux et me montre une espèce de cabane où il y a des policiers qui régulent je ne sais pas quoi. Il y en a un qui me dit que je peux rester avec eux jusqu’au petit matin, c’est cool car ils ont un chauffage.
Mais je reste assise à 30 cm de la porte grande ouverte, prête à m’échapper s’il y en a un qui tente quoique ce soit.
Leçon numéro 1 en inde: ne JAMAIS faire confiance aux militaires et aux policiers indiens, ce sont les gens les plus corrompus de la planète et beaucoup sont aussi de sacrés pervers. Un des policiers me propose même gentiment de venir me coucher dans son lit bien au chaud sous les couvertures LOL. No comment.
Bref je ferme pas l’œil de la nuit, je préfère surveiller les loustics, mais au moins je suis au chaud et j’ai un toit au dessus de ma tête.
Le lendemain à l’aube je fais du stop pour aller au centre ville, beaucoup de rats d’égouts me passent à côté en m’aspergeant de boue avec leur voiture. Super, je pense que je vais pas rallumer mon cerveau de suite, je vais attendre un peu sinon je vais péter un câble!
A Srinagar je me trouve une petite guest house avec une famille en or, ça s’appelle John Friends Guest House.
Voilou, j’ai passe 3 semaines au Kashmir, et j’ai vraiment adoré. Les gens sont adorables, vraiment très gentils, souriants et aidants.
Les kashmiris sont magnifiques: ils ont la peau très clair (je n’ai rien contre les indiens à la peau sombre of course) et les yeux verts ou bleus, ils sont reconnaissable entre mille.
Le point névralgique de la ville c’est bien sur le lac Dal, avec ses célébrissimes houseboat. Ce sont de véritables petits palais flottants, même si certains sont à l’agonie et continuent à flotter on ne sait comment.
Quel est l’origine de ces houseboat? A la fin du 19eme siècle il y avait beaucoup d’étrangers qui venaient à Srinagar, la plupart étaient européens. Ils avaient besoin d’un endroit pour leurs longues vacances, car souvent ils venaient ici pour plusieurs mois. Or le maharadja interdisait aux étrangers d’acheter des terres pour y construire des maisons. De nos jours il est toujours interdit aux étrangers de posséder des terres au Kashmir.
Donc du coup ils ont décidé de s’installer sur l’eau, en recréant leur intérieur anglais dans des bateaux, qui contrairement aux houseboat du kerala restent à quai.
J’ai passé deux jours sur un house boat avec Felipe, un colombien, pour partager les frais.
C’est vrai que c’est vraiment génial de ne rien faire, de s’installer sur la terrasse du houseboat avec un bon bouquin et de laisser passer le temps comme ça.
De toute façon au Kashmir j’ai été prise d’une flemmingite aiguë et je n’ai presque rien fait.
Srinagar et le Kashmir sont des endroits très dangereux: quand on y est on a du mal à repartir, c’est comme un piège qui se referme sur nous.
On a qu’une seule envie c’est de se laisser vivre. Donc pour moi ça implique de me gaver de fromage du kashmir avec du pain du kashmir avec des mangues. J’ai mangé que ça pendant 3 semaines car je n’ai pas trouvé d’endroit local pour manger, que des resto à touristes très chers, ça m’a rendu folle.
Il est loin le temps où je m’empiffrais de thalis et dosa pour 40 roupies en inde du sud! Bref je peux rien vous dire sur la vraie bouffe du kashmir car j’ai pas goûté. J’avais pas envie de faire plusieurs km pour trouver un endroit local. Mais le fromage et le pain sont au top.
Sinon j’ai réussi à m’extirper de ma flemme et je suis allée à Gulmarg, Aru Valley, Yusmarg et Naranag.
Les paysages sont extraordinaires, je comprends pourquoi dans tous les livres que j’ai lu où il y avait un héro qui avait quitté son Kashmir natal pour telle ou telle raison était nostalgique et se languissait de rentrer.
A perte de vue s’étendent d’immenses forêts chaperonnées par des montagnes enneigées qui crèvent le ciel. Et au milieu, il y a toujours un torrent qui coule à flot. Pleins de chèvres partout.
Le seul truc qui m’a un peu gavé c’est le harcèlement de ouf qu’il y a si on se promène autour du lac Dal. Les ghats de Varanasi à côté c’est de la rigolade.
En une heure on m’a demandé peut être 80 fois si je voulais pas faire un tour de shikara, une espèce de gondole utilisée pour se déplacer sur le lac. Il y en a des centaines, et les chauffeurs de shikara se battent pour les clients. Et je vous passe les gros loosers qui me lancent un hi baby i want to fuck you ou autres. Et oui y a des connards aussi au Kashmir…
Pourtant j’ai essayé d’être un max respectueuse, en portant des habits à manche longue et le voile sur la tête, bien que je sois complètement athée et pas pour le voile. Mais bon je respecte quand même les usages locaux. Et beh non y a quand même des gros lourd qui pensent que parce que je suis une touriste je suis forcement une fille facile qu’on peut emballer en un claquement de doigts… J’en distribuai des claques moi!
Je suis aussi allée visiter les jardins moghols, du nom des empereurs qui régnaient en inde jadis et qui ont construits des magnifiques jardins pour leurs copines…

Je pourrai vous parler du Kashmir pendant encore des heures mais j’arrête ici, bravo si vous avez lui jusqu’à la fin, dans le cas contraire je ne vous en voudrai pas!

Kashmir_map

En rouge , l’état princier du Kashmir avant l’indépendance. En vert, la partie du Kashmir qui appartient au Pakistan, en jaune celle qui appartient à l’inde, avec au milieu la ligne du cessez le feu.

DSC00325

DSC00048

Intérieur d’une house boat.

DSC00638

DSC00315

DSC00544

DSC00154

DSC00062

DSC00643

DSC00049

House boat.

DSC00420

Jardin Moghol.

DSC00573

DSC00356

Jardin moghol.

DSC00631

DSC00618

DSC00529

DSC00500

Jardin moghol

DSC00330

DSC00065

DSC00044

Barbeuk ambulant sur le Dal Lake.

DSC00463

Dal Lake.

DSC00087

DSC00297

Dal Lake.

DSC00051

DSC00635

DSC00628

DSC00092

Felipe et moi.

DSC00095

DSC00251

Gulmarg.

DSC00103

DSC00169

DSC00630

DSC00291

DSC00110

Mosquee.

DSC00113

DSC00132

DSC00134

DSC00170

DSC00320

DSC00465

Martin pecheur.

DSC00260

Gulmarg.

DSC00136

DSC00551

Dal Lake.

DSC00173

DSC00141

DSC00241

Gulmarg.

DSC00450

Jardin moghol

DSC00284

Shikaras sur le lac Dal.

DSC00571

DSC00279

DSC00532

DSC00581

DSC00176

DSC00312

DSC00276

DSC00281

DSC00372

DSC00183

DSC00472

DSC00354

DSC00253

DSC00456

DSC00187

DSC00514

DSC00407

Jardin moghol

DSC00477

DSC00385

DSC00607

DSC00189

DSC00489

DSC00378

DSC00602

DSC00208

DSC00261

DSC00401

DSC00337

DSC00237

DSC00379

DSC00256

DSC00341

DSC00273

DSC00400

DSC00606

DSC00350

DSC00381

2 réflexions sur « Le Kashmir. »

  1. Merci pour ce post (tout lu), mon amie était réticente pour passer du temps au Kashmir (nous partons dans quelques mois en Asie), grâce à toi elle semble changer d’avis 🙂

    J’aime

  2. Les photos sont vraiment magnifiques , ça donne vraiment envie d’y aller !!! Un grand bravo pour ton blog , c’est la première fois que je poste un commentaire bien que je le visite régulièrement. J’adore tes récits de voyages !! 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s