La ceremonie de cremation.

Après avoir passé deux jours à Kuta (que je n’ai pas du tout aimé, c’est une usine à touristes) je prends le bus pour Ubud. J’ai l’intention d’y voir les fameuses rizières de Bali, et je vais essayer d’assister à une cérémonie de crémation, qui sont paraît-il ‘incontournables’.
Une fois arrivée à Ubud je me rends à l’office de tourisme qui connait les endroits et les jours des crémations. Ça tombe bien, il y en a une le lendemain. L’office de tourisme propose des tours organisés, mais bon moi je préfère louer un vélo et y aller par mes propres moyens!
Le lendemain donc je pars à l’aventure sur mon vélo dans les environs de Ubud. C’est un peu dangereux car les balinais conduisent comme des malades mais bon en faisant attention on s’en sort!
Le village où a lieu la cérémonie est à deux heures de vélo de la ville. Pour y aller ça grimpe dur! J’arrive à trouver le village du premier coup, en demandant à pas mal de personnes où il se situe.
Je suis sur les lieux à 9h30, la cérémonie ne commence pas avant midi, je vais donc assister à tous les préparatifs.
La religion pratiquée par la majorité des balinais (environ 2,5 millions d habitants ) est l’hindouisme. La cérémonie n’est absolument pas triste, il n’y a pas de démonstration de deuil, de douleur, d’affliction… Bien au contraire c’est dans une ambiance joyeuse que tout se déroule, avec toute une série de rituels destinés à accompagner le défunt de l’autre côté.
Toute la population locale est mise à contribution pour construire la tour dans laquelle le défunt sera déposé pour être amené sur le lieu de la crémation.
J’arrive donc très tôt, je m’assois au milieu des locaux pour observer leur travail. Ils sont très curieux, ils me demandent d’où je viens… Je revêts mon sarong ainsi qu’une ceinture, l’habit que les balinais portent, aussi bien les hommes que les femmes, avec quelques variantes.
Venir sans un sarong à une telle cérémonie c’est comme si on venait tout nu à un enterrement en France. Idem pour rentrer dans un temple, c’est très mal vu, même si les balinais sont trop polis pour faire une remarque.
Plus tard plein de touristes arrivent avec les tours operators en short, je trouve que c’est un manque de respect énorme… 
La crémation doit avoir lieu 42 jours après le décès pour que le cycle de la vie puisse accomplir sa boucle parfaite.
La tour sur laquelle on transporte le corps symbolise le cosmos. Certaines tours peuvent mesurer 25m de haut! Elle est composée de plusieurs étages, jusqu’à 11!
Celle que j’ai vu était déjà très haute, richement décorée de rubans, de fleurs, de miroirs, de papiers de couleur… une véritable oeuvre d’art!
Le serpent qui est encastré dans la tour est le véhicule du défunt, c’est lui qui l’accompagne dans sa quête des lieux célestes.
 
 
  
IMG_1492
 Quand j’arrive les hommes du village, qui sont tous mis à contribution, construisent le support en bambou qui va leur permettre de déplacer la tour qu’ils ont construite quelques temps auparavant.
 
 
 
 
IMG_1493
 
 
 
 
 
IMG_1488
 
 
 
 
 
IMG_1489
 Ils mettent plusieurs heures à construire le support.
 
 
 
 
IMG_1487
 
 
 
 
 
IMG_1486
 Ils attachent solidement les morceaux de bambou entre eux avec un tissus blanc.
 
 
 
 
IMG_1485
 
 
 
 
 
IMG_1484
 
 
 
 
 
Puis ils mettent le chars sur le support. La tour sert a transporter le corps jusqu au lieu de la cremation mais c est dans ce chars  en forme d espece de cheval que le corps sera brule.
 
 
 
 
IMG_1483
 
 
 
 
 
IMG_1482
 
 
 
 
 
IMG_1481
 
 
 
 
 
IMG_1480
 
 
 
 
 
IMG_1479
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
IMG_1476
 
 
 
 
 
IMG_1478
 
 
 
 
 
IMG_1472
 
 
 
 
 
IMG_1473
 
 
 
 
 
IMG_1474
 
 
 
 
 
IMG_1466
Le pretre hindouiste vient benir le chars et dire des prieres.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
IMG_1471
Le chars est beni, on pose des offrandes.
 
 
 
 
IMG_1470
 
 
 
 
 
IMG_1467
 
 
 
 
 
IMG_1468
Le portrait de la défunte est accroché en haut de la tour.
 
 
 
IMG_1465
Un escalier en bambou est mis derrière la tour afin que le cercueil de la défunte puisse être déposé au sommet.
 
 
 
 
IMG_1464
 
 
 
 
 
IMG_1461
 
 
 
 
 
IMG_1462
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
IMG_1463
La tour est tellement haute que des personnes sont obligées de soulever les fils avec une perche pour ne rien arracher!
 
 
 
IMG_1459
 
 
 
 
 
IMG_1460
 
 
 
 
 
IMG_1458
Les villageois suivent avec des offrandes.
 
 
 
 
IMG_1469
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
IMG_1455
Arrivée du cercueil, qui est pose en haut de la tour.
 
 
 
 
IMG_1456
 
 
 
 
 
IMG_1457
C’est parti pour le cortège.
 
 
 
 
L arrivee du cercueil, qui est isse au sommet de la tour grace a l escalier en bambou.
 
 
 
 
IMG_1453
 
 
 
 
 
IMG_1452
Arrivée sur le lieu de la crémation.
 
 
 
 
IMG_1449
 
 
 
 
 
IMG_1450
 
 
 
 
 
IMG_1451
 
 
 
 
 
IMG_1448
Le cheval est creux, afin de contenir le corps de la défunte.
 
 
 
 
IMG_1447
Le cortège tourne autour du cheval en chantant.
 
 
 
 
IMG_1446
Le corps est sorti du cercueil et il est déposé dans le cheval. Il est ensuite recouvert  un linceul.
 
 
 
 
IMG_1443
On dépose les dernières offrandes à côté du corps.
 
 
 
 
IMG_1444
 
 
 
 
 
IMG_1445
 
 
 
 
 
IMG_1442
On referme le cheval.
 
 
 
 
IMG_1441
La tour est brûlée.
 
 
 
 
IMG_1440
 
 
 
 
 
IMG_1437
 
 
 
 
 
IMG_1438
 
 
 
 
 
IMG_1439
Puis on met le feu au cheval.
 
 
 
 
IMG_1436
 
 
 
 
 
IMG_1435
 
 
 
 
 
IMG_1434
 
Lorsque le bûcher est éteint la famille recueille les cendres dans des noix de coco et les dispersent dans une rivière ou dans la mer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s