Le Famadihana ou la ceremonie du retournement des morts.

Il y a quelques jours j’ai eu la chance d’assister à un Famadihana, ou la cérémonie du retournement des morts. Je venais d’arriver à Antsirabe, une petite ville sympa au milieu des rizières, à quatre heures de taxi brousse de Tana, et j’ai demandé à mon pousse pousse man (antsirabe est la seule ville à mada où les pousses pousses sont tirés par des hommes à pieds, comme à Kolkata en inde) s’il savait si une cérémonie devait avoir lieu les jours prochains dans les environs. Il me répond que le lendemain même il y en a une, et qu’il peut m’y amener.
Donc le lendemain matin je retrouve Jean Louis, le pousse pousse man, et nous prenons un taxi brousse qui nous dépose dans un petit village a quelques km de la ville. Nous marchons quelques km le long de la voie ferrée, entourée par les rizières.
Puis nous arrivons à un petit hameau de quelques maisons, où les habitants attendent au pied de la maison de la famille qui organise la cérémonie. Jean louis me présente au chef de la famille, qui est très très content que je sois là. Il me dit merci d’être là, sois la bienvenue… Ça fait super plaisir, comme quoi les premières impressions que j’ai eu des malgaches n’était pas forcement la bonne, beaucoup de gens sont adorables, à l’image de ce chef de famille qui m’invite ensuite dans sa maison pour manger le repas.
Tout le monde est vraiment très gentil avec moi, aux petits soins, alors que je ne suis qu’une étrangère. Ça fait chaud au cœur! Le repas est simple, riz et porc, le tout est amené dans des seaux qui n’ont pas l’air très nets. Je mange le riz en évitant le porc, et en priant pour ne pas être malade…
Ensuite la fête commence, l’orchestre va jouer pendant plusieurs heures, d’abord devant la maison de la famille puis tout le monde se déplace à quelques centaines de mètres de là, devant le tombeau.
Quelques explication sur ce rituel: le Famadihana est à la base une coutume merina, une des 18 ethnies qui peuplent Madagascar.
Il s’agit en fait d’un rituel  funéraire faisant partie des us et coutumes malgaches et toujours pratiqué par une partie de la population. Il  a lieu plusieurs années après le décès et c’est un pilier du culte des ancêtres sur l’île de Madagascar.
En effet dans ce pays il existe deux religions: les gens sont chrétiens mais il pratiquent aussi en parallèle le culte des ancêtres. Pour les malgaches les défunts ne sont pas vraiment mort. Ils ont juste atteint la phase ultime de la vie, le stade supérieur du hasina, c’est à dire la sagesse que procure la vieillesse.
Ainsi les ancêtres font partie intégrante du quotidien des malgaches.
Le Famadihana est une façon pour les malgaches de rendre hommage aux anciens, de les honorer et de leur offrir un nouveau linceul.
Le rituel se pratique pendant l’hiver austral, entre les mois de juin et de septembre.
Pendant cette période, la tradition veut que l’ancêtre apparaisse dans un rêve de l’un de ses descendants, les zana-drazana, en disant qu’il a froid. La famille doit alors organiser le famadihana, pour offrir un nouveau linceul à leur ancêtre.
Pour définir la date de la cérémonie il vont devoir faire appel aux services du mpanandro, qui est comme un devin astrologue.
La cérémonie commence par l’exhumation du corps, qui est transporté en procession par la famille et les amis. Puis il est enveloppé dans un nouveau linceul. Puis les proches défilent pour lui parler, lui chanter des chansons et même danser avec lui. A la fin de la cérémonie le défunt retourne dans son tombeau, souvent avec des cadeaux comme du miel, du tabac, de l alcool…
Avant de le replacer dans le tombeau les proches doivent faire sept fois le tour de ce dernier en dansant avec le corps du défunt porté sur les épaules, car le chiffre sept est un chiffre sacré.
La cérémonie peut durer jusqu’à deux jours et elle a lieu une fois toutes les 5 ou 7 ans, car elle coûte très cher pour la famille qui l’organise: il faut payer l’orchestre et le mpanandro, le repas à tous les convives, sacrifier un zébu ou d’autres animaux…
Cette cérémonie est extrêmement joyeuse. En effet il ne s’agit pas d’ exprimer sont deuil ou être triste, mais bien de rappeler au défunt qu’il est toujours présent dans les mémoires. Ce culte des ancêtres permet aux malgaches de ne jamais oublier leurs ancêtres.
C’est ainsi que pendant les deux jours de fête tout le monde va danser au rythme de la musique traditionnelle malgache, le hira gasy. L’alcool coule aussi très généreusement, il s’agit du toaka gasy, qui est un rhum de fabrication artisanale, du jus fermenté à partir de la canne à sucre. J’ai goûté et franchement ça devait bien peser son 70 degrés!!! Un truc vraiment imbuvable, j’ai failli vomir rien qu’en trempant les lèvres alors je n’arrive pas à imaginer comment les malgaches font pour boire des verres de ce breuvage cul sec! 
Voilà j’ai passé une journée vraiment inintéressante, avec des malgaches supers accueillants et très généreux.
 
 
DSC08228
L orchestre devant la maison.
DSC08229
DSC08236
DSC08246
Video de la fete.

DSC08238
DSC08240
DSC08244
Le repas.
DSC08252
DSC08257
DSC08258
DSC08253
DSC08261
En route pour le tombeau.
DSC08264
Video de la fete.
DSC08267
DSC08268
DSC08271
Le tombeau et les defunts.
DSC08281
DSC08282
On enveloppe les defunts avec un nouveau linceul.

DSC08294

Video de la danse avec les defunts.

DSC08296
DSC08299
DSC08305
Video danse defunt.
DSC08322
DSC08298
Video danse defunt.
DSC08307
DSC08309
DSC08323
DSC08312
DSC08315
DSC08317
DSC083191

Une réflexion sur « Le Famadihana ou la ceremonie du retournement des morts. »

  1. Magnifique famadihana.
    Surtout bien expliquer.
    Merci de l'authenticité de votre récit.
    Je suis malgache et mon mari français et notre fils ont aussi assisté à un famadihana.
    On a eu l'occasion de rentrer dans le tombeau et c'était très émouvant pour nous tous.
    En voyant vos photos, j'ai beaucoup de nostalgie.
    Et encore MERCI pour votre joli blog.
    Bonne continuation à vous.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s