Descente de la riviere Tsiribihina en pirogue.

Après avoir assisté à la cérémonie du retournement des morts je mets le cap sur la rivière Tsiribihina. En effet à Antsirabe j’ai réussi à trouver un groupe pour faire cette excursion, histoire de partager les frais!
Alors dans le groupe il y a Cetra (pas sur de l’orthographe), notre guide très sympa et toujours perché sur son nuage fait de fumée de chichon qu’ il affectionne particulièrement; Marion et Nordine, un couple de français super cool qui habite à la réunion; Antonin, un bébé de 19 ans dont c’est le tout premier voyage; et Laurence, une belge super sympa aussi. A côté de notre groupe de cinq il y a aussi un gros groupe de onze personnes avec notamment Laurent et Angelo, deux parisiens au top du top complètement délurés; Charlotte et Steeve, un couple d’instit…
La descente de cette rivière est un des classiques de l’ouest malgache. Je signe un peu sans savoir dans quelles conditions ça va se dérouler. Moi j’ imaginais des grosses pirogues à moteur, avec une espèce de paravent pour se protéger du soleil qui va cogner dur parait-il.
On arrive à l’embarcadère, et là surprise! C’est vraiment une pirogue de base, du genre celles que les malgaches prennent pour aller pêcher ou se déplacer d’un village à l’autre. Bref c’est bon ça sent l’aventure à plein nez, ça risque de me plaire!!
On prend place sur la pirogue, et franchement malgré que ce soit minuscule on est plutôt bien installés. Les piroguiers nous ont fait une espèce de siège avec les matelas (qui vont tous finir tremper) avec nos sac à dos faisant office de dossiers. C’est parti l’aventure!!
Je commence à étaler la crème sur mon pif, histoire de ne pas rôtir en 30 secondes à cause de la chaleur déjà super forte des 7h du mat lorsqu’un piroguier me tend une rame! Quoiiiiiii non mais c’est quoi cette histoire je savais pas q’ il fallait ramer! Pour ceux qui ne savent pas je déteste ça, et oui je sais c’est pas très courageux de ma part j’avoue. Mais franchement ramer ça me fait ch… et en plus ça fait mal à mes pov petits bras, en 30 sec chronos! La dernière fois que j ai rame c’était au Laos avec Camille, on a ramé comme des dératés toute la journée dans les 4000 îles pour aller voir les dauphins d’eau douce (qu’on a aperçu deux millièmes de secondes). Enfin je dis on mais c’est plus cam qui a ramé ce jour là lol (mais tu sais que je t’adooore poulette), et après cette journée je me suis jurée de ne plus jamais ramer de ma vie. Enfin chacun son truc. Je fais donc passer en toute innocence la rame à laurence, qui l’a fait passer à son tour à Antonin, qui va ramer pendant 2,5 jours mais apparemment il aime bien ça donc tout le monde il est content.
En fait pendant ces deux  jours et demi on va rien voir d’extraordinaire ou d’exceptionnel. Mais pourtant jusqu’à présent c’est ce que j’ai préféré de mon périple malgache car on a surtout rencontré plein de gens supers sympa, on a été à la rencontre des villageois qui vivent sur les bords de la rivière, on a vu comment ils vivent, on a bien fait la fête avec le rhum arrangé malgache, on a très très bien mangé, on a vu les crocos…
Les trois jours ce sont très bien passés, nous sur notre pirogue on a eu aucun soucis mais par contre Marion et Nordine ont eu plusieurs voies d’ eau  et ont été obligés d’écoper toutes les 30 secondes. Pour colmater les brèches Cetra mettait du savon dans les trous…
Apparemment en 2010 il y a eu un très grave accident dans lequel un français et un guide (le frère de Fred, le guide de l’autre groupe!) ont trouveéla mort en se noyant. Apparemment il y avait trop de personnes sur la pirogue, celle-ci a chaviré. Les autres ont pu regagner la terre ferme mais pas les deux malheureux. Et ce qu’il y a d’hallucinant c’est que les guides, autant Cetra que Fred, ne savent absolument pas nager, alors qu’ils font cette excursion plusieurs fois par mois tout au long de l’ année… Les piroguiers savent nager, mais pas les guides!
Les soirs on refaisait le monde autour du rhum fait maison, des cacahuètes grillées et des supers bon repas que nous préparait le cuisto, meilleurs qu’au resto. Ensuite Cetra et Nordine prenait la guitare et chantaient jusqu’à ce que le rhum ait raison de nous…
Pour la partie moins fun: le long de la rivière aussi la pauvreté fait des ravages. A chaque fois qu’on s’arrêtait pour prendre le déjeuner ou le dîner il y avait une horde de gamins avec un bide énorme (malnutrition) qui accouraient pour manger nos restes. Franchement j’avais honte de manger en un repas ce que eux mange en plusieurs jours, et encore! On essayait de donner équitablement ce qui restait, mais quand les gamins étaient trop nombreux on ne pouvait pas leur donner car il n’y en aurai pas eu pour tout le monde et ça aurai engendré des tensions entre ceux qui auraient réussi à avoir quelque chose et les laissés pour compte.

DSC08324
Les rizières prés d’Antsirabe.

DSC08351a
Lorsque le niveau de l’eau n’est pas très élevé comme c’était le cas les villageois peuvent la traverser à pied.

DSC08494
Il y a beaucoup de crocos qui vivent sur les berges de la rivière! Après cette photo les deux croco se sont jetés à l’eau, et la comme par hasard cetra qui n’a jamais ramé s’est mis à ramer comme si sa vie en dépendait! On était tous morts de rire mais en vérité on était pas du tout rassurés de savoir que ces deux énormes monstres nous rodaient autour alors qu’on était dans de minuscules et frêles pirogues…





DSC08371

DSC08357

DSC_6846

DSC08378

DSC08564

DSC08373

DSC08379

DSC08381

DSC08382

DSC08387

DSC08404
Notre cuisinier faisait a manger sur la pirogue!

DSC08412
Cetra.

DSC08415
La marmite sur la pirogue.

DSC08417
Morceau d’anguille en brochette.

DSC08418
Notre cuisto echange une anguille contre du riz.

DSC08434
Il y a aussi des bateaux à moteur pour transporter les locaux.

DSC08439

DSC08505

DSC08576

DSC08470
Une cascade sur le chemin.

DSC08504

DSC08451

DSC08497

DSC08462

DSC08476

DSC08454

DSC08514

DSC08516

DSC08523
Pas trop pourri comme endroit pour planter la tente!

DSC08582

DSC08525

DSC08529
Le cuisto qui tue la poule qu’il va cuisiner.

DSC08532

DSC_6925

DSC08552

DSC08563

DSC08570

DSC08565

DSC08584
La charette à zebu qui nous ramène à la voiture à la fin du périple sur la rivière.

P1120435
Installation sur les pirogues, 1er jour.

P1120476

DSC_6908

P1120510

DSC_6925

DSC_6942

P1120511

P1120178

P1120182

P1120534
Angelo.

P1120682
Les femmes se mettent de la terre (je ne sais pas exactement ce que c’ est) sur le visage pour le protéger du soleil.

P1120552
Antonin, les enfants d’un village et moi.

P1120532

P1120542

P1120546

P1120547

P1120548
Antonin.

P1120569

P1120551
Angelo.

P1120554

P1120557

P1120556

P1120559

IMG_3690

P1120568

P1120570

P1120571

P1120572
Laurent.

DSC_7016

P1120573
Pas très rassurant quand même quand on voit jusqu’où arrive la ligne de flottaison!

P1120574

IMG_3707
Notre cuisto entrain de préparer le repas sur la pirogue.

P1120603

P1120613

P1120229
Sur la photo ça se voit pas mais c’est la tempête de sable!! Trop de vent, on a du continuer à pieds pendant que les piroguiers ramaient comme des dérates pour avancer.

P1120604

P1120230

P1120237

P1120618

P1120617
Si vous saviez pourquoi on vous a fait venir…

P1120620
Rip.

P1120256
Chauves souris sur le trajet.

P1120653

P1120644

P1120655

P1120260

P1120665

P1120664
Zebu.

P1120659

P1120666

P1120668

P1120669

P1120670

P1120679

P1120680

P1120688

P1120691

P1120692

P1120712

P1120718

P1120726

P1120725

IMG_3852
En partant de droite à gauche: Cetra, Laurence, notre chauffeur (j’ai oublié le nom), Antonin, Nordine, Marion et moi.

DSC08335

DSC08336

DSC08347

Une réflexion sur « Descente de la riviere Tsiribihina en pirogue. »

  1. Coucou,
    Je suis contente de te lire à nouveau. A Mayotte, pour se protéger du soleil, ils mettaient de la poudre composée de bois de santal, de corail et d'eau(c'est jaune-orangé)… je ne sais pas si c'est la même chose à Madagascar… à bientôt ! Emmanuelle

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s