Mongolie: le pays du ciel bleu.

Après avoir passé un mois en chine, direction la Mongolie! Pour y aller je vais prendre trois trains différents, 35h de voyage sur 2,5 jours. Le train en Mongolie, c’est pas cher et plutôt sympa! On a toujours le distributeur d’eau bouillante pour les nouilles sauf que cette fois-ci il fonctionne avec un mini four en dessous, que l’employée du wagon alimente de temps en temps avec des mini bûches. Pour pouvoir étendre mes jambes je me suis retrouvée avec un nourrisson de quelques jours entre celles-ci, puis plus tard pour dormir j’avais des pastèques sous les pieds… C’est assez folklo le train dans ce pays! Ha oui y a un truc bizarre quand même… dans le train, en Mongolie, les gens… ne crachent pas parterre! C’est fou non?!
J’arrive à Oulan-Bator, la capitale, en fin de matinée, sous la pluie.
On m’avait dit que la ville était moche et très polluée, et au bout de quelques minutes j’ai bien du me rendre à l’évidence, on m’a raconté la triste vérité!
La ville est constituée de vieux et miteux immeubles de l’ère soviétique en décomposition, qui se mêlent à de luxueuses tours très récentes, le tout de manière anarchique, sans aucune logique ou tentative de respecter un quelconque plan d’aménagement urbain.
La ville est construite au fond d’une cuvette entourée d’immenses collines où les yourtes poussent à vue d’œil, comme des champignons multicolores. En effet tous les jours de nouveaux bergers ruinés par la crise ou autres maux qui rongent le pays, abandonnent leur nomadisme et viennent agrandir les rangs des mongols qui viennent chercher un travail dans la capitale.
Ces camps de yourtes, qui forment de véritables ghettos/bidonvilles, n’ont pas d’eau courante ni de système d’évacuation des eaux usées et des déchets, ce qui engendre de graves pollutions des nappes phréatiques.
La ville est complètement asphyxiée par les pots d’échappement des milliers de véhicules qui s’entassent frénétiquement dans les rues aux heures de pointe, ce qui fait de UB une des capitales les plus polluées de la planète.
Lorsqu’il pleut la ville se retrouve noyée sous l’eau qui ne peut s’évacuer à cause d’un système d’évacuation des eaux obsolète qui sature très rapidement, et qui est d’ailleurs inexistant dans une grosse partie de la ville. Je vous donne le lien d’un article du Monde qui est super bien fait et qui montre la réalité actuelle du pays, très loin de tous les beaux clichés que tout le monde a sur la Mongolie, et qui met le doigt sur une situation très inquiétante du pays, qui se dirige tout droit vers l’asphyxie.

Je vais passer les jours suivants à arpenter la ville et les diverses auberges de jeunesse à la recherche d’autres voyageurs pour partager les frais de location d’un van. En effet en Mongolie il n’y a que quelques routes goudronnées qui vont jusqu’au principales villes, puis ensuite c’est le néant. Ou du moins il y a des routes, mais ce sont des pistes réservées aux 4/4 ou aux solides van russes, où il n’y a pas de bus publiques qui circulent. Donc si l’on veut sortir des villes où il n’y y a rien à voir et aller visiter des trucs dans la nature, il n’y a pas d’autres choix que de louer une voiture.
A l’auberge je tombe sur John, un français qui voyage un an, ainsi que Tristan et Carine , un couple d’amis de John qui viennent le rejoindre en Mongolie pour leur congé annuel.
Nous louons donc un super van russe, comme celui que j’ai emprunté pour parcourir la route du pamir au Tadjikistan. Ma parole que ces machines sont incassables ! Surtout que leur chauffeur en général les connaissent par cœur, et que tous les soirs ils les bichonnent et répare ce qui couinait un peu pendant la journée. Notre chauffeur s’appelle Aiggy, et ça fait 19 ans qu’il sillonne les pistes de Mongolie avec son van, rien que ça! Avec un baroudeur pareil, nous somme entre de bonnes main!
Pendant notre périple nous allons camper, ce qui est une solution beaucoup plus économique que de dormir sous une yourte chaque soir. En effet il faut dépenser plus de 10 euros pour dormir dans une yourte en Mongolie. Je dépense déjà 17 euros par jour pour la location du van, chauffeur et essence incluse. C’est déjà plus que mon budget journalier, mais je savais que la Mongolie allait me coûter cher, j’avais prévu la location du van et je m’étais préparée mentalement!
Du coup le camping me va très bien, en plus j’adore ça! J’ai donc acheté la tente la moins cher que j’ai pu trouver au grand marche de la capitale. Elle est pratique car elle se déplie en deux secondes comme la tente deux sec de décathlon, celle qu’on lance dans les airs et qui se déplie toute seule. Par contre pour un prix pareil, elle n’est absolument pas imperméable, ce qui risque de poser quelques problèmes vu que en Mongolie la saison touristique correspond  la saison des pluies!!! Ouups!! Pour le duvet je le loue à l’auberge de jeunesse, deux dollars par nuit.
C’est parti pour l’aventure! Nous prenons la route pour le désert de Gobi, que nous allons mettre deux jours à atteindre. En chemin nous allons nous arrêter sur plusieurs sites magnifiques.

Video du train mongol.
DSC03463

Dans le van!
DSC03466

DSC03513

Camping 1er soir.
DSC03519

DSC03523

Ruines d’un monastere.
DSC03526

DSC03532

DSC03534

DSC03548

DSC03554

DSC03605

DSC03583

DSC03587

DSC03588

DSC03636

DSC04361

Aiggy qui cuisine un plat mongol pour nous, mouton/pomme de terre. Il coupe la viande congelee avec son tournevis…
DSC04364

DSC03589

DSC03638

DSC04358

DSC03600

DSC03603

DSC04300

DSC04292

DSC03643

DSC03631

DSC03639

Ma super tente et moi.
P1060972

DSC04354

Apres le bain dans la riviere.
IMG_0571

DSC04355

DSC04368

IMG_0169

DSC04379

DSC04382

Pour faire cuire la viande plus vite sur le feu Aiggy rajoute des grosses pierres dans la marmite.
DSC03607

DSC03609

DSC03620

DSC03745

Des Ibex.
DSC03792

DSC03752

DSC04387

DSC04388

DSC04389

P1070320

P1060999

DSC04347

DSC04352

IMG_0235

P1070015

IMG_0175

IMG_0176

Aiggy (3eme en partant de la gauche) et ses potes chauffeurs.
P1070321

IMG_0552

IMG_0563

DSC03755

Des fois les chemins etaient trop pentus, on devait descendre.
IMG_0598

IMG_0607

P1070376

P1070377

DSC04299

P1060951

DSC04374

IMG_0183

P1070016

Garage pour faire reparer un truc sur le van: le garagiste n’a qu’une cagoule pour se proteger lorsqu’il se sert du chalumeau.
IMG_0212

P1060840

IMG_0584

IMG_0593

P1060841

DSC03768

IMG_0170

P1060995

IMG_0245

DSC04309

IMG_0234

DSC03622

P1070344

IMG_0583

DSC03651

Tous les soir Aiggy passait au moins une heure a bidouiller son van.
P1060844

DSC03664

DSC03711

P1060942

P1060957

DSC03720

Le moteur du van est entre les 2 sieges avant!
DSC04293

P1060807

P1060836

DSC03626

IMG_0594

DSC03724

P1060871

P1060872

P1060904

P1060879

DSC04324

P1060876

IMG_0124

P1060895

IMG_0109

DSC03763

P1060941

DSC03786

DSC03761

DSC03744

DSC03746

P1060946

DSC03793

P1060873

P1060806

IMG_0572

P1070334

P1070335

P1060902

P1060922

DSC03757

DSC03764

IMG_0142

DSC04325

DSC03783

DSC04290

DSC03767

DSC04286

P1060798

DSC03770

P1060781

DSC04285

DSC03773

DSC04333

DSC03779

DSC03790

DSC04282

P1060920

DSC04331

P1060778

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s