La Siberie et le lac Baikal.

Apres avoir passe un peu plus d’un mois en mongolie, direction la russie!
Ce n’etait pas du tout prevu au programme car tout le monde m’avait dis qu’il etait quasi-impossible d’obtenir un visa russe en dehors de son pays. Et bien a Oulan-bator c’est tout a fait possible, mais uniquement en passant par une agence et en se delestant de la modique somme de 130 dollars.
Bref j’ai un mois de visa russe mais il faut que le 30 septembre je sois de retour a oulan bator pour prendre mon avion pour le festival des aigles, ce qui me laisse 3 semaines. Il faut 8 jours aller retour pour aller jusqu’a moscou, et le train est tres chers, donc ca ne vaut pas la peine de monter jusqu’a la haut. Je vais donc rester dans le sud, en siberie.
Pour aller a Irkousk je vais prendre le fameux transiberien. J’ai pris le train le moins chers, 35 euros pour faire 24h de voyage. 
Une fois dans le wagon, j’hallucine completement: c’est carrement le luxe! On se croirait dans l’orient express! Je n’ai jamais voyage dans un luxe pareil. Le wagon est divise en cabines, dans chaque cabine il y a 4 couchettes, avec un super matelas, draps, couette, oreillers qui sentent bon… Mais ou sont les sieges en bois, les parterres dégueulasses parcemes de detritus et de crachats?
Mes voisins sont 3 indiens qui voyagent sur le transmongolien, 2 semaines ou un truc comme ca pour aller de Pekin a Moscou, puis retour en inde. Deux semaines pour un voyage pareil, ca fait pas beaucoup! Du coup ils ne vont s’arreter que 2 jours en Siberie. En mongolie ils n’ont pu faire que 2 jours en dehors du train, a Oulan bator et au parc de Terelj, juste a cote. Qu’est ce que ca doit etre frustrant de ne passer que 2 jours en mongolie et de voir le reste du pays depuis le train! D’autant que les paysages sont sympas mais bon sans plus.
Les indiens me demandent combien j’ai paye pour mon ticket, quand je leur dis 35 euros ils se decomposent! Ils ont payes le leur 3 fois plus chers, mais c’est normal vu qu’ils sont passes par une agence et que moi je suis allee directement a la gare pour l’acheter. Mais bon quand on a que 2 semaines c’est difficile d’acheter les billets sois meme au fur et a mesure du trajet, en haute saison en plus.
La nana qui s’occupe de notre wagon est russe, avec les cheveux rouges, la 50aine. Avec les indiens on est mort de rire car elle vient souvent nous parler pour nous demander des trucs mais elle ne parle que russe. On a beau lui dire niet paruski, ni pa ni mai (en phonetique, ca veut dire je ne comprends pas, un des rares trucs que j’ai retenu en plusieurs mois d’asie centrale avec spasiva, merci), mais elle continue quand meme a nous parler russe. On sait jamais, peut etre qu’en nous parlant russe on va finir par comprendre, d’un coup, comme ca?
Les 3 indiens parlent anglais entre eux. Je leur demande pour quelle raison, il me repondent qu’ il y en a 2 qui viennent d’inde du sud, et le 3eme vient d’inde du nord, ils ne parlent donc pas la meme langue, c’est pour ca qu’ils parlent anglais entre eux. En effet en inde chaque region a sa propre langue, et dans chaque regions il existe des dizaines de dialectes differents. Mais par contre il y a une langue qui est parlee dans toute l’inde, c’est l’indi. Mais ils preferent parler l’anglais qui est enormement parlee en inde aussi, vu qu’avant c’etait une colonie britanique. Bref on a parle religion, cuisine, de la france, de l’inde… Ils etaient tres gentils, et ca m’a fait penser que j’ai hate de retourner en inde.
Bref les heures passent tranquillement, je suis emmitouflee dans ma super couette tout en degustant mes super nouilles instantanees grace au distributeur d’eau bouillante. Pour une fois que j’ai du luxe je vais en profiter un maximum, rien ne me fera quitter ma super couchette!
Vers 1h du mat nous somme tires de notre sommeil par les agents de l’immigration. Ils se deplacent jusque dans le train, on a pas a en sortir. Tant mieux car dehors, il fait froid!! Ils bipent nos passeports et visas avec un bipeur portatif high tech. On arrete pas le progres.
Le lendemain matin au reveil le paysage a completement change. De la steppe desertique on est passe a des forets magnifiques, avec des gigantesque sapins, les maisons typiques de siberies, le lac baikal en toile de fond… Waooo je sens que je vais bien aimer la siberie!
J’arrive a Irkousk en fin de matinee. En russie j’ai l’intention de faire un maximum de couchsurfing pour limiter les frais. En effet l’hebergement en russie est tres chers, genre 13 euros pour un dortoir. Couchsurfing pour ceux qui ne connaissent pas c’est un site sur internet qui met en relation des host (des gens qui accueillent des voyageurs chez eux) et des surfers (des voyageurs qui vont chez les gens qui les accueillent), gratuitement, C’est un site d’entraide entre les voyageurs quoi.
C’est super car ca permet d’avoir un toit gratuitement, mais c’est aussi pour rencontrer des gens du pays qu’on visite et avoir ainsi une autre approche du pays. C’est plus convivial, on apprend plus de choses.
Bref a Irkousk je vais faire du couchsurfing chez un russe, Constantin. Il me donne toutes les informations pour que j’ailles chez lui depuis la gare, mais je suis censee y aller le soir, apres son boulot.
Quand je sors du train, je vois plein d’horloges avec marque 11h dessus. Je suis censee aller chez lui vers 21h, je me dis je vais y aller a 19h tranquillou, je vais dormir un peu dans la salle d’attente de la gare en attendant la bonne heure. Sauf que quand je sors de la gare il fait deja nuit, il n y a plus de bus, la rue est deserte… Je me dis tiens c est bizarre quand meme que tout soit mort comme ca a seulement 19h, mais bon je sais pas trop, c est peut etre normal en siberie.
Mais nonnnnnnnn! En fait il n’est pas 19h, il est bientot 23h!! Et oui en boulet international que je suis je n’ai pas compris que l’heure sur l’horloge geante dans la gare indiquait l’heure de moscou, et non pas l’heure locale. En effet sur tout le reseau du transiberien, comme il y a pleins d’heures differentes vue que les distances sont enormes, et pour eviter les confusions, tout le reseau fonctionne avec l’heure de moscou. Mais quand meme c’est un peu des truffes je trouve, ils peuvent pas mettre une horloge avec l’heure de moscou et une autre avec l’heure de irkousk?? Comme ca se fait dans tous les autres pays? En plus meme les horloges en dehors de la gare, dans les environs immediats, indiquaient elles aussi l’heure de moscou.
Bref je debarque en taxi a minuit chez mon host, qui commencait a se faire du soucis.
Son appart est compose d’une piece principale, une mini cuisine, un mini couloir et une mini salle de bain, un truc de peut etre 2 m2. Bon je m’en fous, c’est gratuit alors je ne vais pas me plaindre mais disons que les salles de bains indiennes etaient plus propres que celle la. L’endroit est vraiment triste et morne.
Genre si vous marchez dedans sans tongues vous mourrez 30 secondes plus tard de septicemie. Bon je sais c’est pas trop possible normalement mais franchement la ca m’aurait pas etonne. Bon ok, j’aurai pu attraper au moins des champignons.
Bref constantin est sympa et tres genereux. Tellement genereux qu’il heberge plein de couchsurfers en meme temps. Le premiers soir on etait 9 dans son mini appart. Il a fallut socialiser avec tout le monde jusqu’a 3h du mat. Et franchement apres avoir voyage plus de 24h, la derniere chose que j’avais envie de faire c’etait parler jusqu’a 3h du mat. Mais bon je vais pas me plaindre.
Costantin a une 20aine d’annees, il est etudiant en anglais je crois mais il a un boulot, il bosse dans une usine de vodka, quand les camions arrivent il decharge les caisses. Il est au travail de 8h du mat jusqu’a 22h, mais il peut dormir en attendant les camions. Et le soir quand il rentre chez lui il se bourre la gueule a  la vodka. Il a plein de projets, il veut aller en australie, acheter un appart pour lui, un autre pour les couchsurfeurs (?), mettre en place des cours d’anglais… mais en fait j’ai plutot l’impression qu’il est completement paume et qu’il va croupir dans cet appart encore pas mal de temps. 
Le lendemain je pars visiter la ville d’Irkousk. J’ai plutot bien aime, c’est tres sympa j’ai trouve. Plein de vieux tram, des vielles maisons siberiennes, des marches colores, des graffitis, des monuments, des eglises a tous les coins de rue…
Le soir je rentre chez Costantin, qui prete les clefs de son appart a ses surfers. C’est vraiment cool!
Le truc moins cool c’est que je vais rester 5 jours dans cet appart en decomposition, car forcement j’ai ete malade comme un chien. Je sais pas, j’ai du manger un truc ou quoi, resultat 5 journees de torture dans cet appart de depressif.
Au bout de 4 jours j’ai bien essaye de m’echapper mais j’ai du faire demi tour car j’etais a 2 doigts de tomber dans les pommes au milieu de la rue tellement j’etais hs. Retour a la case depart…. nonnnnnnn!!!!
J’ai quand meme fait une bonne action. En effet quand on fait du couchsurfing on peut pas s’ammener sans rien faire ou sans rien apporter, ca ne se fait pas.
Donc je remonte mes manches, je vais acheter du super monsieur propre au magasin du quartier, des gants bien sur car j’ai pas envie d’attrapper des champignons et je me transforme en fee du logis/maniaque de la proprete. Je vais frotter cette ignoble salle de bain de fond en comble, et je vais retirer au moins 3kg de cheveux/poils du syphon de la douche. Je vais frotter la cuisine, passer le balais avec mes mains et du pq dans tout l’appart vu que constantin n’ a pas de balais…
Je lui achete des eponges toutes neuves, car je le soupçonne fortement de laver la cuisine avec la meme eponge avec laquelle il fait la vaisselle, vu son etat de crasse avancee. Je pense que l’eponge et moi, on devait avoir le meme age!
Bref Constantin  rentre le soir de son boulot, il ne remarque meme pas que son appart a ete nettoye… Pure je lui aurai fait bouffe l’eponge et la chevelure que j’ai trouve dans le syphon!
Un truc qui m’a enerve c’est qu’il n’arretait pas de parler et de rigoler comme un bossu avec les autres couchsurfers, qui eux parlaient russe. Vous vous doutez bien que je ne parle pas du tout le russe, donc quant tout le monde parle russe autour de moi sans me calculer ca m’enerve un peu. Qu’est ce que c’est malpolit (tout le monde savait parler anglais aussi)! A un moment je leur demande pourquoi ils rigolent comme ca, car ca a l’air super marrant mais comme je comprends pas le russe je ne peux pas saisir la subtilite de la blague quoi. Ils m’expliquent le truc et retournent a leur russe illico presco comme si de rien n’etaist.
Le dernier soir je n’avais pas envie de rester debout jusqu’a la vie des rats a les ecouter parler comme une cruche, alors je prends un tapis de sol, une couverture, je m’enfonce mes boules quies jusqu’au tympan et basta.
Le lendemain je rassemble toutes mes forces et je parviens a m’extirper de cet appart pour depressif!! Bon il faut que je fasse une pause toutes les 3 minutes dans la rue mais 45 min plus tard me voila dans une auberge de jeunesse, la premiere que j’ai pu trouver sur mon chemin. Pffouuu qu’est ce que ca fait du bien d’etre dans un endroit propre ou je n’ai pas envie de me suicider au bout de 5 minutes! 
Au bout de 48h d’hibernation je vais m’extirper de mon lit et je prends le bus, direction l’ile d’orkhon, sur le lac Baikal. Je suis un peu deg car j’ai perdu presque une semaine a etre malade alors que je n’ai que 3 semaines en russie. Les joies du voyage!
Le lac Baikal represente la plus grande reserve d’eau douce liquide de la planete (environ 23500 km3), soit 20% des eaux douces non jelees.  Il s’etend sur une longueur de 636 km avec une largeur variant de 24 km a 79 km et une superficie de 31 500 km2, ce qui en fait le 6eme plus gros lac au monde. C’est egalement le lac le plus profond de la planete, jusqu’a 1700m. Son volume d’eau represente environ 260 fois celui du lac Leman, soit autant que la mer Baltique ou que les 5 grands lacs nord-americains.
Pour aller jusqu’a l’ile d’orkhon le mini bus passe par une route encerclee de magnifiques forets orangees.
Puis nous allons traverser le lac sur un mini ferry pendant une demi heure pour arriver sur l’ile.
Le lac est vraiment magnifique, je comprends pourquoi il est surnomme « la perle de la siberie »: a perte de vue les falaises de l’ile ou celles des collines du bord du lac se jettent dans l ‘eau transparente de cette gigantesque mer. Car souvent j’ai eu l’impression que ce n’etais pas un lac mais bel et bien une mer, voir un ocean qui se deroule sous mes yeux.  
J’arrive au village principal de l’ile et je dois dire que je suis plutot soulagee… il est presque completement desert! Je dis que je suis soulagee car en haute saison l’ile est prise d’assaut par les touristes russes. Il parait que c’est l’horreur, qu’on se croirait presque dans le sud de la thailande avec les plages bondees et les bars et autres karaokes pleins a craquer.
Bref nous somme a la mi septembre, et l’ile n’est plus qu’un havre de paix. Tant mieux!
Sur l’ile je vais faire du couchsurfing. Mon experience precedente m’a un peu refroidie, mais ici c’est different. Il y a un homme, Sergey, qui a construit une maison pour les voyageurs! Son travail c’est de sonner les cloches de l’eglise du village, eglise qu’il a construite lui meme.
Puis il a construit cette maison pour les voyageurs, sur 2 etages, avec une quinzaine de place, lits superposes, cuisine… tout ce qu’il faut quoi! Et c’est entierement gratuit! N’importe quel voyageur qui arrive sur l’ile peut aller dormir la bas, pas besoin d’etre inscrit sur couchsurfing.
J’ai passe 3 ou 4 jours la bas, c’etait vraiment sympa, j’ai rencontre plein d’autres backpackers dans une super ambiance. En contre partie de la generosite de Sergey, les voyageurs l’aident dans la construction de sa maison, qu’il est entrain de batir juste a cote. Bon c’est pas vraiment le bagne, j’ai passe quelques heures a peindre la barriere qui entoure la maison. C’etait sympa, en plus il faisait un grand soleil.
En haut du village il y a une falaise qui surplombe plusieurs plages ainsi que d’immenses rochers qui figurent sur toutes les cartes postales de l’ile d’orkhon.
C’est sur cette falaise que je rencontre David, un espagnol qui vient de commencer son tour du monde de 2 ans. Quand je le voit au loin je suis morte de rire car il galere pour prendre une photo de lui avec son retardateur, son appareil photo pause sur un rocher. Moi aussi je connais la galere du retardateur avec l’appareil photo pause en equilibre precaire sur un gros caillou ou sur le sac a dos, pres a tomber parterre au moindre coup de vent! On s’entend bien, du coup on va voyager ensemble quelques temps car nous avons les memes plans pour les prochaines semaines.
Apres avoir passe quelques jours sur l’ile nous remettons le cap sur Irkousk.
Mais cette fois-ci on va tenter le stop, car c’est un peu dommage de depenser 10 euros pour le bus alors qu’on peut tenter l’auto-stop pour gratis! Et puis le stop c’est plus l’aventure, donc c’est parti!
Le matin nous nous mettons a la sortie du village pour attendre une hypothetique voiture.
Bon pendant 1h30 a part des vaches et un tracteur, il n y a pas grand monde. Mais la chance nous sourit car un super 4/4 arrive et s’arrete! A l’interieur il y a un russe avec un enorme drapeau russe tatoue sur l’epaule, qui chante a tue tete des chants russes… Bon disons qu’avec lui on va pas discuter de la crimee quoi! Mais bon de toute facon on ne va pas discuter tout court car il ne parle pas un mot d’anglais.
Le 4/4 est flambant neuf, a l’interieur c’est le grand luxe. Avec David on se dit qu’on a vraiment de la chance d’etre tombes sur lui! En plus il nous offre des bonbons… Comme je suis vraiment parano je me dis que tant les bonbons sont empoisonnes, mais bon comme il en mange aussi je me dis que c’est ok.
Sur le mini ferry d’autres voyageurs que l’on avait rencontres dans la maison de sergey marronnent de ne pas avoir tente aux aussi le stop, et de payer le bus, surtout quand il voient le super 4/4.
Une fois sur la terre ferme, nous dechantons assez rapidement. En effet une fois sur le bitume notre hote se voit pousser des ailes et commence a faire le rally du Baikal: l’aiguille du compteur de vitesse monte jusqu’a….200 km/h!! Oui oui 200km/h.
Je pense que c’est la premiere fois de ma vie ou je suis dans une voiture qui roule a 200 km/h. Les autres fois c’etait dans des films genre Fast and furious ou un truc comme ca. 200km/h c’est trop pour mon petit coeur… il prend les virage a 150 minimum…. A ce train la on arrive a Irkousk en 30 min au lieu de 5h! A moins que l’on meure carbonise dans le prochain virage… Pas envie de mourir pour economiser 10 euros! Heureusement il s’arrete pour faire le plein d’essence. Je dis a David que je ne veux pas continuer avec lui, il est assez d’accord avec moi. On prend nos sac et on retourne sur la route principale. Le mec ne comprends pas trop. Il est super gentil, il nous a meme achete des mars! Mais bon tant pis, retour a la case depart.
On va attendre encore 1h30. Des dizaines de voitures vides vont nous passer devant sans nous calculer, de quoi nous faire hair la race humaine. Non mais faut les comprendre ces gens, apres tout tant je suis un nain de jardin tueur, et david avec sa barbe un serial killer??? Non mais j’en distriburai moi des claques, especes de sals rat d’egouts!
Mais la chance va nous sourire a nouveau: de riches russes s’arretent pour nous prendre en stop. Encore plus riches que le premier! Ceux-ci parlent anglais, ont un enorme bateau sur lequel ils sont alles peches sur le lac, ils font de la politique, ils voyagent dans le monde entier, surtout a Pattaya en Thailand (beurk), bref les russes vraiment plein aux as et qui aiment frimer.
Mais qu’est ce qu’ils sont gentils! Je leurs demande s’il connaissent un magasin de musique a Irkousk, le mec va chercher sur internet le numero de telephone d’un magasin de musique dans le centre ville, appelle le vendeur et nous arrete juste devant le magasin! Vraiment tres sympa, a l’image de beaucoup de russes que j’ai croise, d’une maniere generale il sont vraiment gentils et n’hesitent pas a aider les touristes paumes dans  la rue ou autre. 
Dans le magasin de musique je m’achete un harmonica! En effet ca fait quelques temps que je veux m’y mettre, et ca fait un truc a faire quand je m’ennuie ou que je fais du stop par exemple. Depuis j’ai fait pas mal de progres mais le hic c’est que je ne peux pas m’exercer tous les jours, car l’harmonica dans un dortoir c’est un peu moyen!!
Le lendemain avec David nous mettons le cap sur Listvianka, une petite ville sur le bord du lac Baikal. Il n’y a pas grand chose a faire la bas, c’est juste un lieu de vacance pour les russes, c’est hyper touristique, les riches touristes russes aiment venir y frimer avec leurs grosses voitures.
Mais bon c’est quand meme sympa de s’y ballader. Et puis les touristes russes dans ce coin la ca fait aussi parti du voyage, un peu comme les touristes chinois en chine.
Nous degustons de l’omul, le poisson du coin qui se mange a toutes les sauces. Ca et de la biere en bouteille/pression, ca y est nous sommes de veritables touristes russes!
Ensuite nous prenons un autre mini ferry pour traverser la riviere, pour aller a un petit village qui s’appelle Port Baikal. De la part le circumbaikal, un train ancien qui relie ce village a  Slioudianka en traversant de splendides paysages cotiers, grace aux rails qui longent le lac.
Malheureusement dans ce sens la il n’y a que des train qui partent a 2h30 du matin. C’est dans l’autre sens qu’il y a des trains de nuit! On est bien degoutes mais bon tant pis, on a pas le choix. On va passer la journee dans les environs a se promener dans la foret aux mille couleurs, avec les maisons typiques siberiennes. Personne a des km a la ronde a qui casser les oreilles avec mon harmonica… Parfait!
Heureusement la gare qui fait aussi office d’hotel reste ouverte toute la nuit, nous pouvons donc attendre dans le hall d’entree, sur des fauteuils. Ouf, parce que attendre dehors avec le froid siberien non merci!
A 2h du mat nous sortons de la gare, j’ai pratiquement tous mes habits sur moi.
L’ambiance est un peu irreelle, avec la fumee qui s’echappe de la vieille locomotive en pleine obscurite, avec juste la lune qui se reflete sur les wagons noirs du train, avec le bruit des vagues qui viennent frapper la digue a quelques metres de la… Le train est quasi desert. A part les 2 voyageurs en perdition que nous sommes il y a quelques locaux.
Le lendemain nous arrivons a Slioudianka vers 8h. De la nous voulons rallier Oulan Oude, une ville qui se situe a quelques heures de bus de la frontiere mongole.
C’est reparti pour une journee d’auto stop! J’aime vraiment voyager comme ca, ca permet de rencontrer plein de gens et de vivre le pays completement différemment par rappport aux transports en commun. Et puis quelle sensation de liberte! Bon bien sur quand on est une nana seule il ne faut jamais rentrer dans une voiture ou il n’y a que des hommes, mais bon c’est logique non?
Donc durant cette journee on va prendre 3 voitures differentes et un minivan. Premiere voiture avec un vieux monsieur qui va nous amener voir le lac baikal a un endroit ou il aime bien aller se promener; puis un petit jeune tres sympa; puis un pecheur avec son mini van qui va nous avancer de plusieurs heures; enfin un jeune militaire qui nous largue au centre de oulan oude, sur la place principale.
A oulan oude il n’y a pas grand chose a faire, si ce n’est d’aller visiter un monastere a quelques km de la ville. C’est sympa mais sans plus. Sur la place centrale il y a la plus grosse tete de Lenine de la planete, rien que ca. La tete de bronze mesure 7,7 m de haut et a ete montee en 1970 pour celebrer le centenaire de la naissance de Lenine.
Pour la petite histoire, selon les communistes purs et durs les nombreux pigeons de la place ne vont jamais deposer leurs offrandes sur la tete de Lenine car meme les oiseaux respectent ce ‘grand homme’. D’autres plus pragmatiques pensent que ce sont les pointes anti-oiseaux qui les en dissuadent.
Ensuite nous rejoignons la frontiere mongole avec un mini bus, puis ensuite nous faisons de l’auto stop ou plutot du camion stop car nous atterrissons dans la remorque d’un camion pour quelques km (gratis), puis nous prenons un  mini bus puis un bus pour rejoindre la capitale.
En mongolie le stop est payant, donc ca ne vaut pas trop le coup d’en faire, surtout si c’est pour se transformer en glaçon le temps d’attendre une voiture.
Et oui, il est fin septembre, le froid est arrive, ainsi que la neige! Oulan-Bator est recouverte d’une couche de neige, ca change vraiment pas rapport a la ville que j’ai connue quelques semaines auparavant. Quelques jours plus tard je prends l’avion pour le fameux festival des aigles que j’attends avec impatience depuis des mois!!! 
mongolia_map
Mon parcours en mongolie ces derniers temps: en vert le train; en rouge mini van russe; en jaune le bus; en bleu l’avion; en noir l’auto stop; en violet le cheval.

DSC_0552a

Auto-stop.

DSC09888
Moi dans ma couchette dans le transiberien.

DSC09905

Video auto-stop dans le camion.
DSC05556

Mes compagnons de voyage indiens dans le transiberien.

Video soiree sur l’ile d’Orkhon avec un joueur d’accordéon un peu foufou.
DSC05819

A Port Baikal.
IMG_20140920_081852

Auto-stop ile d’Orkhon.
DSC05776

Depuis la falaise, pres du village.
DSC05722

DSC05824

Port Baikal.
DSC05787

Le joueur d’accordeon foufou.
DSC05858

DSC05825

Mes debuts a l’harmonica.
DSC05561

Fenetre d’une maison siberienne traditionnelle a Irkousk.
DSC05740

Orkhon island.
DSC05826

Port Baikal.
DSC05562

DSC05871

IMG_20140921_175427

Sur les bords du lac Baikal, Listvianka.
DSC05574

Interieur d’une eglise ortodoxe, Irkousk.
DSC05847

DSC05575

DSC05744

Orkhon island.
DSC05829

DSC05582

Eglise ortodoxe, Irkousk.
DSC05553

Transiberien.
DSC05782

David.
DSC05752

DSC05833

DSC05860

DSC05861

DSC05866

DSC05772

IMG_1902

Port Baikal.
IMG_1889

Port Baikal.
IMG_1914

Touvez le nain de jardin!
DSC05709

L’eglise de Sergey et ses cloches. Juste derriere il y a la maison pour les voyageurs.
IMG_20140921_163018

L’omul seiche et la biere en bouteille, Listvianka.
DSC05594

Graffitis a Irkousk.
DSC05733

DSC05591

DSC05597

Video auto-stop sur l’ile d’orkhon.
DSC05670

DSC05801

Circumbaikal, a Port Baikal.
DSC05694

Les falaises qui se jettent dans le lac Baikal.
DSC05850

IMG_1907

DSC05769

DSC05834

DSC05603

DSC05854

DSC05758

DSC05856

IMG_1948

Camion-stop.
DSC05849

IMG_1890

Port Baikal.
DSC05725

DSC05839

DSC05604

IMG_20140923_203506

Auto-stop.
DSC05707

Photo prise depuis le mini bus pour vous montrer les paysages de l’ile d’orkhon.
DSC05691

DSC05786

DSC05810

DSC05816

DSC05762

DSC05742

DSC05610

DSC05703

IMG_1949

DSC05818

DSC05688

DSC05821

DSC05611

DSC_0552

DSC05790

DSC05613

DSC05804
IMG_20140918_201457

Mini port ile d’orkhon.
DSC05629

IMG_1903

Harmonica en attendant le train.
IMG_1905

DSC05806

IMG_1886

DSC05807

DSC05875

IMG_20140923_114149

David auto-stop.
DSC_0554

DSC05636

DSC05822

DSC05876

IMG_1796

Irkousk.
IMG_1919

IMG_1810

Coucher de soleil sur Irkousk.
IMG_1820

IMG_1827

IMG_1836

Orkhon island.
IMG_20140918_174652

IMG_1864

IMG_20140923_113756

IMG_1871

DSC05644

DSC_0551

DSC_0558

Auto-stop pecheur.
DSC_0559

David et moi.
DSC_0562

Auto-stop pecheur.
IMG_1924

Cantine russe: mon plat c est une kotlet/puree, rien a voir avec nos cotelettes a nous, c’est un peu comme un steak.
IMG_1926

David et son plov, plat typique russe et d’asie centrale, riz/mouton/legumes/cuit dans de la graisse de mouton ou un truc comme ca.
IMG_1931

Place centrale de Oulan Oude.
IMG_1935

La plus grosse tete de Lenine du monde.
IMG_1956

David/camion stop.
DSC05649

DSC05656

A Irkousk des quartiers anciens de maisons traditionnelles siberiennes sont detruits pour la construction de batiment modernes.
DSC05659

DSC05662

DSC05665

DSC05673

DSC05675

DSC05679

DSC05685

DSC05686

Publicités

2 réflexions sur « La Siberie et le lac Baikal. »

  1. Il y a un an comme maintenant j'y étais ! Un vrai coup de cœur sur ces paysages si désertiques c'était fabuleux…je te conseille le livre de Sylvain Tesson dans les forêts de Sibérie, c'est magique 🙂 ! Merci pour tes jolies photos ça me rappelle de bons souvenirs !

    J'aime

  2. Coucou virginie je viens de voyager un bon moment grace à ton blog , sacré périple au bord du Lac Baikal, ça fait plasir de te voir en forme malgré ton passage chez Constantin Bravo pour tout ce que tu réalises.
    grosses bises .
    Enjoy
    stéph

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s