Au pays du soleil levant.

Donc après Hong Kong direction le Japon!

Je n’avais pas du tout prévu d’aller visiter ce pays, car il a la réputation d’être très cher.

Mais quand même ça m’énervait un peu car j’étais juste à côté, et en plus depuis la France le billet d’avion est assez cher.

Donc après avoir fouiné sur internet pas mal de temps j’ai trouvé des billets d’avion pas trop cher, 130 euros aller retour Hong Kong-Tokyo-Shanghai. Je passe aussi des heures à envoyer des demandes d’hébergement sur Couchsurfing. Mes efforts ont payé car j’ai réussi à trouver des hosts pour toutes les nuits de mon séjour au Japon, sauf la première nuit que j’ai passée à l’aéroport et la dernière que j’ai passée dans un ferry.

J’arrive à l’aéroport de Hong Kong avec tous mes habits sur moi. En effet sur internet j’ai trouvé un billet d’avion à 60 euros pour Tokyo mais il fallait payer presque 30 euros de plus pour mettre un bagage en soute! Donc je mets tous mes habits sur moi, tout le reste de mes affaires dans mon gros sac à dos qui devient tout petit, et je m’avance au comptoir en nage car avec toutes ces épaisseurs il commence à faire super chaud et en priant pour que mon sac fasse moins de 7kg, de manière à ce que je puisse le prendre avec moi dans la cabine. Bon finalement ça passe comme une lettre à la poste, le mec en a rien a faire. Ouf je peux tout enlever et remettre mes habits dans mon sac.

Le vol se passe bien, j’essaie de ne pas penser au crash, rien à faire je déteste autant les avions. Mais bon je vais pas y aller à la nage au Japon, alors pas le choix.

J’arrive à Tokyo à minuit, je me trouve un siège pour passer la nuit. Dans le hall il y a un japonais complètement bourré apparemment qui s’agenouille et embrasse en s’excusant les pieds des policiers qui veulent sans doute l’emmener en cellule de dégrisement.

Je vais forcement vider ma vessie de nain de jardin aux toilettes de l’aéroport quand j’ai eu mon premier choc culturel avec le Japon. Oui oui, dans les toilettes.

Donc j’étais tranquillement en train de faire pipi lorsque tout à coup…. je me reçoit de l’eau sur les fesses!!!!! Je pousse un hurlement, quoooooiiii non mais y à la chasse d’eau qui me coule dessus mega beurk!!!! Je me lève précipitamment et la je me fait encore asperger d’eau, presque en pleine figure!!!! Non mais c’est quoi ce truc de ouf, je me fais agresser par la chasse d’eau???

Dans mon incrédulité j’ai quand même le temps d’apercevoir un truc en plastique dans la cuvette des toilettes, qui se fait la malle dès que j’ai fait le bond de 3 mètres du siège.

Sur le côté je remarque un écran avec des touches et là je comprends: le truc qui m’a aspergé c’est un jet pour laver les fesses!!! Il y a aussi d’autres options! Option bidet pour les nanas, option force du jet plus ou moins fort, option séchage avec de l’air qui sort de la cuvette pour vous sécher les fesses, option musique avec le bruit de l’eau pour vous aide à faire pipi….

Bref bienvenue au Japon, pays des toilettes futuristes qui vous lavent les fesses!!

David m’avait prévenu, il m’a dit qu’au Japon il y a une multitude de gadgets plus farfelus les uns que les autres, et complètement inconnus en europe…

Bref avoir passé une nuit assez agitée sur mon banc (je crois que j’ai fait un cauchemars où des toilettes japonaises étaient impliquées), je prends le chemin de la maison de Ichiro, mon premier host japonais, à Tokyo.

A 6 heures le métro est très calme, les gens qui vont au travail semblent encore endormis.

Première constatation: le japon, c’est propre! Si pour une raison un peu spéciale vous voulez pique niquer dans le métro, ou même dans la rue, pas de problèmes, vous ne tomberez pas malade tellement les rues sont propres. En deux semaines je n’ai pas vu une seule merde de chien dans la rue, des papiers parterre sur les doigts d’une seule main… Un truc assez étonnant: dans les rues au japon il n’y a pas de poubelles. Les japonais ne consomment rien dans la rue. Ils consomment chez eux, au resto… Mais dans la rue je faisais attention à un moment et c’est vrai que personne n’a rien de jetable dans les mains, café, nourriture… Donc pas de poubelles dans la rue. C’est comme ça dans toutes les villes où je suis allée.

Deuxième constatation: au japon, il n’y a pas de mollards qui volent devant vos yeux tout au long de la journée! Les japonais ne crachent pas, sinon se serai la honte sur au moins quinze générations. En deux semaines j’ai vu un seul mec cracher parterre, mais je le soupçonne fortement d’être chinois.

Troisième constatation: au japon, le métro c’est compliqué! Je n’ai jamais galéré dans un métro, au pire je me trompais de sens, mais c’est tout. Au japon c’est différent. Il y a plusieurs compagnies qui gèrent le métro. Telle ligne est gérée par telle société, telle ligne par une autre… Du coup les tickets sont différents selon la ligne que l’on veut emprunter, car un ticket n’est valable que pour une certaine ligne et pas une autre… Bon j’imagine qu’avec du temps on s’habitue mais quand on ne connait pas, prise de tête assurée…

Quatrième constatation: les japonais attendent sur les côtés de la rame que les gens sortent de cette dernière, avant de rentrer à leur tour. Personne ne s’engouffre dans la rame comme un sauvage alors qu’il y a du monde qui veut en sortir. Haaaaaa des gens intelligents, enfin!!!!!!

J’arrive chez Ichiro à 7h, complètement dans le pâté. En plus au japon en novembre il fait froiiiidddd.

Ichiro m’accueille chaleureusement. Il doit avoir ente 40-45 ans, il est célibataire, il habite une grande maison de trois étages dans la banlieue de Tokyo, il bosse pour une entreprise d’informatique.

Il est inscrit sur couchsurfing depuis quelques temps et il a déjà accueilli quelques 138 surfers chez lui, je crois que je suis le numéro 139! J’ai de la chance car il n’y a pas d’autres surfers chez lui en ce moment, j’ai donc une chambre avec un matelas pour moi toute seule.

Je vais passer 4 jours avec Ichiro, car il a pris une journée de congé, plus un weekend, plus lundi férié. Et c’était vraiment super car grâce à lui j’ai vraiment pu voir comment les gens vivent au japon.

J’ai vraiment eu beaucoup de chance car Ichiro a semble t il beaucoup beaucoup d’argent.

En effet outre la grande maison il a aussi une grosse porche, genre 4/4. Avant apparemment il avait une porche sportive genre ferrari plus une plus grosse voiture Mercedes, car vous comprenez, la ferrari était trop petite pour accueillir tous les surfers qui venaient!

Bref du coup il va payer pour tout. Franchement j’ai pas fait exprès, sur le site de couchsurfing vous imaginez bien que ce n’est pas marqué si la personne est riche ou pas!

Mais du coup il m’a invité pour pleins de resto supers chers. Oui car le Japon est très connu pour sa succulente cuisine. David m’avait prévenu que au japon il fallait que je mange à tout prix la cuisine locale, mais que c’était très cher. Je lui avait dit que si c’était pour payer 10 euros le sushi, j’allais manger des nouilles instantanées pendant 2 semaines, tant pis!

Bref avec Ichiro on est allés mangé plein de fois au restau, et heureusement qu’il payait car je pense que j’aurai du vendre un rein au retour en chine pour amortir le séjour au japon.

Le hic c’est que lui ne mange jamais chez lui, il va tout le temps manger dehors. Alors en chine c’est pas tres grave car c’est pas cher mais au japon c’est une autre histoire! Quand je fait du couchsurfing ça me gave vraiment quand les gens ne comprennent pas que les bagpackers n’ont pas trop d’argent et qu’ils te disent tiens ce soir on va se faire un super restau… A quoi ça sert que j’économise 8 euros dans l’auberge si c’est pour en dépenser le double en bouffe? Ça me rend malade à chaque fois…

Bref là Ichiro paie mais ça me met quand même mal à l’aise je n’aime pas abuser de la gentillesse des gens même si ils ont plein de sous donc je l’invite quand même deux fois.

Avec Ichiro on va faire un truc super, à faire absolument si vous allez dans ce pays: on est allés dans un sento, un bain japonais! Pareil, il m’a invité, et heureusement car c’est un endroit de luxe, à 1,5 heures de voiture de Tokyo, mais il en existe une multitude dans la capitale et ailleurs.

Quand on arrive on nous donne un kimono, puis direction les bains, où on est… complètement à poil!!! Quoiiiiiii non mais ça va pas je veux pas être nue comme un ver devant tout le monde moi!!! Ichiro est mort de rire, il me dit de ne pas m’inquiéter car ces bains ne sont pas mixtes. Les mecs d’un côté les nanas de l’autre. Haaaa ouf je préfère ça!

Mais il me dit qu’au japon il y a plein de bains qui sont mixtes et que tout le monde est à poil. Je lui demande si c’est un truc genre échangisme ou quoi, il éclate de rire en me disant nonnon c’est un endroit normal, et que au japon personne ne va te mater dans un bain mixte, tout le monde s’en fou, c’est culturel.

Je lui dis que en France tous les mecs materai et que les seuls endroits qui existent comme ça ce sont des endroits nudistes/échangistes. Il parait étonné!

Bref c’est ainsi qu’un nain de jardin nu comme un vers débarque dans un décors enchanteur fait de rochers artificiels, de bains bouillants d’où s’échappe une dense vapeur, le tout au milieu d’une mini forêt magnifique dans ses couleurs d’automne. Un peu comme un film quoi!

Par contre il fait un froid de canard, je tape un sprint jusqu’au premier bassin que je vois. L’eau est super chaude, c’est parfait pour un nain de jardin frileux comme moi! Je fais la super larve une bonne heure dans le bain, puis je vais rejoindre Ichiro qui m’attend au resto/buffet… J’ai vraiment passe une super journée!

Nous sommes aussi allés passé une journée à Hakone, un petit village au cœur du parc national du Mont Fudji, d’où l’on peu admirer ce dernier.

A Tokyo je suis aussi allée au marché du poisson, endroit incontournable de la capitale nippone.

Le matin l’activité y est fourmillante, et j’ai bien failli me faire écraser comme une patate par les nombreux chariots élévateur qui sillonnent à fond la caisse les minuscules allées du marché.

On peut aussi assister à la vente aux enchères des thons mais il faut y être à 5 heures du matin, et vu que le métro commence à 5h45 c’était mort pour moi.

Au cours de mon mini séjour à Tokyo, j’ai pu me rendre compte à quel point les japonais sont polis. Les employés des supérettes ou des restau disent au moins 3 ou 4 fois merci, bonjour, bienvenue… Ils ne s’arrêtent jamais.

Imaginez un peu: le matin quand je prenais le métro je croisais toujours le chef de la station ou un employé, qui se tenait debout à l’entrée de la station et s’inclinait devant tous les usagers en disant bonjour!! Quand on sortait d’un parking ou de la station essence et qu’il y avait un employé qui faisait la circulation, celui ci le faisait en s’inclinant devant chaque voiture!!

Vous imaginez ça en France? C’est vrai qu’après plusieurs semaines en chine où les habitants sont hyper indisciplinés  ça fait du bien de voir des gens polis et disciplinés.

Mais au bout de quelques temps j’ai trouvé ça un peu gênant: finalement ça fait presque « robot », j’ai eu l’impression que les japonais étaient tous issus d’un moule où pas un seul cheveu ne dépasse et où le conformisme est roi. Un peu comme un groupe de moutons d’où aucun ne s’aventure en dehors du troupeau.

Voilou, après 5 jours je dis au revoir à mon super hôte Ichiro. Il est vraiment cool, mais je ne peux pas m’empêcher d’avoir un peu de la peine pour lui. Je pense qu’il est vraiment seul, il ne semble pas avoir d’amis. Du coup il combat cette solitude en multipliant les surfers chez lui.

Pour un homme de son âge il doit avoir une énorme pression sociale et familiale sur ses épaules, car au japon c’est pas du tout comme en France, le mariage est considéré comme un des piliers de la société, et il est plutôt mal vu d’être toujours célibataire passé un certain âge…

DSC09422Marché au poisson.

DSC09382Mont Fuji.

IMG_0727Mont Fuji.

DSC09113 Les différentes fonctions des toilettes japonaises.

IMG_0710Ichiro et moi, Hakone.

DSC09397Thon au marché du poisson.

DSC09310Fumerolles dans le parc national du mont Fuji.

DSC09115    Le truc qui envoie le jet, toilettes de l’aéroport.

DSC09316Mont Fuji.

DSC09400

IMG_0722

DSC09123Premier resto japonais.

IMG_0723

DSC09394

IMG_0599Spécialisté japonaise: le sukiyaki: c’est une espèce de fondue à la viande.

DSC09351

DSC09396

DSC09125Ichiro.

DSC09363Temple à Hakone.

DSC09401

DSC09389

IMG_0738

IMG_0762Resto à Hakone.

IMG_0607

DSC09365

DSC09406

DSC09370Avant de pénétrer dans un temple,les fidèles doivent se laver les mains avec de l’eau ‘sacrée’.

DSC09377

DSC09381Au japon dans tous les restaurants il y a les plats , qui figurent dans le menu sont présenté en plastique dans la vitrine, pour que le client sache vraiment ce qu’il va trouver dans son assiette! La ressemblance avec le vrai plat est frappante, voir mon vrai plat au dessus de cette photo.

DSC09138Parc à Tokyo.

DSC09410

IMG_0615

DSC09411

DSC09149Mariage traditionnel japonais.

DSC09414

DSC09151

DSC09155

DSC09175

DSC09167Kimono.

DSC09174Kimono.

IMG_0619

IMG_0635

DSC09176La Mini télé de Ichiro dans sa porche, match de sumo.

IMG_0645Baie de Tokyo.

DSC09194

DSC09195Ramen, plat de nouilles japonaises.

DSC09199Station service à Tokyo.

20141122_132821_603

20141122_135916_780Terrasse aux bains.

DSC09201Autre gadget: mini parking pour les parapluies. A l’intérieur des bains il y avait la même chose pour les bouteilles d’eau.

DSC09203Resto sushi

DSC09206

DSC09207

DSC09209

DSC09214

DSC09220Au japon il y a des bars à hôtesses: ce sont des bars où la clientèle est servie par de jeunes et jolies jeunes filles ou étudiantes en tenue sexy. Rien de sexuel me dit Ichiro.

DSC09217

DSC09224Magasin de manga porno.

DSC09225Manga porno.

IMG_0662

DSC09237

DSC09245

DSC09246

DSC09249Voiture de particulier dans un parking de la capitale.

DSC09250

DSC09252

DSC09253

IMG_0663

DSC09254

DSC09255Les Plats du menu en plastique.

IMG_0667J’ai du attendre 15 minutes que ce truc cuise! Autre spécialisté japonaise dont j’ai oublié le nom.

DSC09257

DSC09263

DSC09265

DSC09275Temple à Tokyo, les fidèles s’imprègnent d’une fumée sacrée.

DSC09279

DSC09284

DSC09285

DSC09290

DSC09294Architecture japonaise un peu particulière…

IMG_0696Cadeau de Ichiro, un puzzle de moi, qu’il a ensuite mis dans un cadre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s