La riviere souterraine de Sabang.

Après avoir passé quelques heures dans un bus bonde nous débarquons à Sabang. J’ai les nerfs à vif car j’ai bien failli me battre avec un ignoble porc d’américain. Je m’explique. Le bus était bondé, comme c’est tout le temps le cas aux philippines. Plein de gens debout, une chaleur étouffante, on est tous serrés comme des sardines… Mais bon tout le monde a le sourire, à l’image des philippins qui gardent toujours leur bonne humeur quoi qu’il arrive. Mais le gros porc d’ américain qui s’assoit derrière moi, lui ça lui convient pas.
Du coup il dit au contrôleur qu’il achète aussi la place qui est à côté de lui, histoire d’être tranquille quoi…
Le philippin lui dit ok, trop poli et trop gentil pour refuser… Le problème c’est qu’il y a plein de gens qui sont debout, des enfants comme des personnes âgées. Mais personne n’ose aller s’asseoir à côté du mec, car les philippins ont un peu peur de contredire un blanc… Mais moi je ne suis pas philippine et ce gros porc ne me fait pas peur et je ne peux pas la fermer face à tant d’injustice!! J’explose littéralement et je prends à parti cet ignoble pourceau (il devait avoir 45 ans et il se tapait une philippine qui devait même pas avoir 20 ans, phénomène assez répandu ici, on en a croisé plein) qui se croyait intouchable.
Je lui dit qu’ici il n’est pas aux Etats-unis, que s’il décide de voyager en bus il doit accepter les règles du jeux, que si ça lui convient pas il n’a qu’a prendre un des nombreux van climatisés qui attendent juste à côté (vu la chaîne en or massif qui pendait à son cou il en avait sûrement les moyens), qu’il devrait avoir honte de laisser des personnes âgées debout, que c’est un vrai trou du cul… bref je l’incendie. Au début il commence à rebeller mais après d’autres étrangers m’appuient et il finit par la fermer et laisser une dame s’asseoir à côté de lui. Puré je déteste ces touristes qui se prennent pour des rois et qui se croient chez eux à l’étranger, tant de connerie et d’égoïsme, ça me donne envie de tout casser! Ma parole je lui aurai bouffé le nez. Autant je peux être patiente autant quand il y a quelque chose qui m’énerve vraiment je fonce dans le mur la tête baissée. Je suis pas bélier pour rien! Il faudrait vraiment que je contrôle un peu mon impulsivité car un jour ou l’autre ça risque de me jouer un sale tour…
Bref je sors du bus un peu sur les nerfs mais la vision qui s’offre à moi me calme en deux secondes. La plage de Sabang est magnifique! Sable blanc, cocotiers…
Après avoir fait quelques hôtels hors de prix, on tombe sur un petit bungalow à quelques mètres de la mer, pour une misère!! En effet, comme on est deux, on partage le prix de la chambre, ce qui revient à beaucoup moins cher que si j’étais toute seule. Avec Camille on hallucine, tout est magnifique! Après avoir posé les sacs direction la plage. L’ opération larve-sur-le-sable-fin peut recommencer!
Le soir on va manger dans un boui-boui près de la plage. On est rejoint par Imael, un israélien d’une vingtaine d’années qui vit dans une ferme au nord d’Israël. Il nous vente les mérites des drogues, il a tout essayé: champignons, lsd,extasy, cocaïne… Heu sans façon Ismael, t’es bien gentil mais tu tourne un peu au ralentit, j’ai pas envie de me retrouver avec un cerveau dans le même état que le tien!! Je vais en rester à la biere que je bois, tient d’ailleurs c’est la première que je bois depuis plus de deux mois, ça fait du bien!
Le lendemain matin on embarque sur le bangla qui nous mène à la rivière souterraine de Sabang. Elle fait plusieurs km de long et elle est inscrite au patrimoine mondial de l’unesco. Une fois en face de l’entrée de la grotte, on nous remet un gilet de sauvetage et un casque. On dirai qu’on va sur un chantier! Le petit lac devant la grotte est superbe. On entre dans la grotte peuplée de chauve-souries au plafond, de stalacTites ( qui tombent, mémo avec le T) et de stalagMites (qui montent). Le guide nous dit de fermer la bouche quand on regarde le plafond, sous peine de gober une des nombreuses merdes de chauve-souries qui tombent du plafond… Mmmm on est bien contentes d’avoir nos casques finalement! La grotte est parsemée de rochers aux formes qui laissent penser à divers personnages et animaux. C’est sympas mais sans plus, je n’accroche pas trop avec les grottes, un peu comme à Borneo avec le gunung national park. J’ai pris quelques photos mais ça ne rend pas très bien.
Je préfère la nature luxuriante des environs! Après la visite de la rivière nous reprenons le bangla qui nous ramène au port. Nous reprenons nos sac et nous embarquons à bord d’un jeepney. Les jeepneys ce sont d’ adorables mini bus locaux peints de toutes les couleurs… Ils sont trop beaux, et comme les banglas je les prends en photos sous tous les angles!! Bien sûr l’intérieur est minuscule et on se serre comme des sardines pour faire rentrer tout le monde.
Deux heures plus tard on descend à une intersection pour attraper un autre bus. On a tout juste le temps de dévorer un délicieux porc au caramel dans un boui-boui au bord de la route, puis un bus passe par là, le contrôleur criant Roxas, Roxas! Mince c’est là où on veut aller! On attrape nos sac et on court comme des dératés pour se jeter dans le bus, car ce dernier ne marque pas vraiment de stop, c’est un peu comme en inde quoi! Le problème c’est que le bus est plein à craquer, même un nain de jardin comme moi n’arriverai pas à rentrer, même en poussant fort tout le monde… Alors… direction le toit!
On atterrit sur les bagages et autres sacs. On se badigeonne de crème solaire indice 50 sous peine de rôtir en cinq min… On s’accroche très très fort… Et c’est parti! Quelle aventure! Bon après plus d’une heure sur le toit on arrive à trouver une place dans le bus lors d’une pause. Le toit c’ est marrant un peu, mais après on se lasse, à cause des nids de poules qu’ on sent bien passer sur nos popotins! Donc direction l’intérieur du bus, faut pas pousser mamie dans les orties trop longtemps! J’ai fait une vidéo depuis le toit du bus, mais je la mettrai plus tard, la connection est trop lente ici pour la télécharger.
On arrive à Roxas, le lendemain c’est d’ici que l’on prendra le bateau direction Coco Loco Island, une petite île paradisiaque située à une heure au large de la ville.
IMG_4995
Un jeepney.
IMG_4971
L interieur du jeepney
IMG_4856
IMG_4972
IMG_4969
IMG_4974
IMG_4851
IMG_4994
IMG_4978
IMG_4989
IMG_5021
IMG_5078
Devant les bungalows.
IMG_5084
Avec tout ca il font une glace-dessert un peu bizarre!
IMG_5087
La plage de Sabang
IMG_5090
IMG_5093
IMG_5100
IMG_5062
L entree de la grotte.
IMG_5063
IMG_5065
IMG_5031
IMG_5032
IMG_5057
IMG_5042
Les chauve-souries.
IMG_5049
IMG_5054
IMG_5056
IMG_5008
La plage pres de la grotte.
IMG_5009
IMG_5010
IMG_5012
IMG_5018
Le port de Sabang.
IMG_5019
IMG_5026
Devant les bungalows.
IMG_5030
IMG_4992
IMG_4993
IMG_4854
Sur le toit du bus!
IMG_4855
IMG_4857
IMG_4850
IMG_4849
IMG_4956
Il y a meme des enfants qui grimpent sur le toit du bus!
IMG_4957
Soeur Camille!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s