La porte de l’enfer de Darvaza.

Tout d’abord je fais une petite annonce car je pense pas que vous me lirez jusqu’au bout (pas grave je comprends je sais que je raconte trop ma vie lol). Je suis a la recherche des lonely planet Mongolie et Chine, en format pdf, meme des anciennes editions. Donc si une ame charitable a ca sur son ordi, je suis preneuse, merci d’avance (ca coute un bras ces trucs)!
Apres avoir recupere de justesse mon visa de transit pour le Turkmekistan, je me dirige des le lendemain matin vers la frontiere irano-turkmene, apres avoir dit aurevoir a Mohi et Sherry, 2 iraniens au top du top.

Apres avoir pris 2 bus et un taxi partage me voila au poste de frontiere de Bajgiran. L’endroit est perdu dans les montagnes recouvertes de neige.
Apres etre sortie de l’iran je me debarrasse enfin du foulard que j’avais sur la tete depuis un mois. Quel bonheur! Je jurerai avoir entendu mes cheveux respirer pour la premiere fois depuis des semaines. Quelle plaie ce truc! C’est sur qu’on s’habitue apres quelques temps, qu’on fini par plus ou moins s’y habituer.
Mais tous les soirs je devais demeler l’arriere de ma tete qui se transformait tous les jours en un noeud geant a cause du frottement du foulard sur les cheveux. J’ai perdu je sais pas combien de touffes de ma chevelure a cause de ce truc! Sans compter bien sur l’aspect avilissant du voile, qui place les femmes a un niveau inferieur que celui des hommes sous un pretexte religieux que je ne supporte pas, mais bon je n’etais pas en iran pour refaire les droits de la femme malheureusement.
Bref je me debarrasse de ce truc et le remet a sa place normale, a savoir autour du cou!
Je rentre dans le poste frontiere Turkmene, ou je vais rester une bonne heure. Ils vont fouiller mon sac comme si j’etais un nain de jardin terroriste, vous comprenez on ne sait jamais! Ils sortent tout, mettent leurs mains degeullasses dans mes habits… Ils me disent « gun, gun, gun »? Je ne me risque pas a faire une mauvaise blague de peur de passer mes prochaines semaines dans une geole turkmene et je dis no no, no guns.
Non mais franchement j’ai la tete a me ballader avec une kalashnicov dans mon sac a dos?
Il y a meme un petit comique qui feint d’avoir trouve une balle de kalash en la personne d’un tampon, apres avoir trifouille encore une fois avec ses gros doigts immondes dans ma trousse de toilette. T’es un comique toi dis moi, ils sont tous comme toi au Turkmekistan? Ca va etre cool je sens tiens!!
Bref apres avoir fouille chaque mm2 de mon gros sac a dos ils me disent ok ok. Oue beh les gars il va falloir etre meilleur que ca la prochaine fois car j’ai ma bombe a poivre dans la petite poche exterieure de mon petit sac a dos et vous l’avez meme pas trouve hehehe!
Je prends conge de mes supers policiers pas du tout lourds et je fait mes premiers pas au Turkmekistan.Encore un pays ou je n’aurai jamais cru aller, et que franchement je ne savais meme pas placer sur la carte avant de m’interresser a la question!

Quelques mots d’histoire: avant 1991 le Turkmekistan faisait partie de l’URSS. Apres l’effondrement de ce dernier le pays proclamme son independance, comme les autres pays de la region.
De 1991 a 2006 le Turkmekistan a ete gouverne par un premier dictateur, Saparmourad Niazov, qui avait ete elu en 1985 secretaire general du parti communiste du turkmekistan. A l’effondrement de l’empire sovietique il en a profite pour rester au pouvoir.
Commence alors une longue descente aux enferts pour la population turkmene et l’ascension d’un megalomane qui se prenait pour dieu tout puissant, comme la plupart des dictateurs.
Il interdit tout autre parti politique et commenca a developper son culte de sa personnalite. Il ordonna que tout le monde l’appelle Turkmenbachi (chef des Turkmenes), fit eriger des statues a son effigie a tous les coins de rues et placarder son portrait sur tous les batiments. On retrouvait son visage departout, des billets de banque jusqu’aux bouteilles de vodka. Il a meme donne son nom a une meteorite.
A Ashgabat, la capitale, il avait meme fait construire une statue (en or bien sur) de lui meme d’une douzaine de metres de haut, elle meme perchee sur une arche de 75m (!!), l’arche de la neutralite, qui tournait sur elle meme de maniere a ce que son visage soit toujours tourne vers le soleil… Pas un peu megalo le tyran!
Ce gentil monsieur a meme eu le culot de dire: « Personnellement, je suis opposé à ce que l’on voie des images ou des statues de moi dans les rues… mais c’est ce que veut le peuple. »
Son successeur/dictateur a fait enleve la statue en 2010. En plus de faire construire des statues le representant il en a aussi construites representant sa mere, qu’il adorait. Son slogan « Halk, Watan, aturmenbasi » ( Le peuple, la nation, le Turkmenbachi) ressemblait etrangement  au  » ein volk, ein reich, ein fuhrer » d’Hitler (un peuple, un empire, un chef)… Ca donnait le ton pour les annees noires qui s’annoncaient! Il fut considere comme l’un des dictateurs les plus autoritaires du monde. il cumulait les postes de chef de l’etat, chef du gouvernement, de commandant supreme de l’armee, et president du parti « democratique » du turkmenistan, encore une fois le seul autorise.
Le 20 decembre 1999, il est proclame president a vie par le corps legislatif fantoche du pays, le Majilis, decision confirmee en 2002 par le conseil du peuple, qui est cense se reunir une fois par an mais qui ne l’avait plus fait depuis 3 ans.
Autre exemple de sa megalomanie: en 2002 il a rendu obsolete le mot traditionnel turmene corek, qui designe le pain, pour le remplacer par gurbansoltan eje (prenom de sa mere).
En 2006, une nouvelle variete de melon est baptisee turmenbasy. En aout 2004 il a ordonne qu’un immense palais de glace soit construit en plein milieu du desert turkmene.Apres 15 ans d’oppression et de megalomanie sans limites le dictateur sucombe d’une crise cardiaque, en 2006. Le vice premier ministre j’ai nomme Gourbangouly Berdymoukhamedov pris la tete du pays avec le soutient des partisans de feu Niazov, apres avoir ete elu a 90 pourcent des voix a l’election de fevrier 2007. Il faut dire que seul le parti politique unique a presente des candidats et que ces derniers ont tellement subit des pressions que meme en etant candidat a l’election ils soutenaient ouvertement le Berdymoukhamedoz! Selon la rumeur ce dernier serait un fils illegitime de Niazov. Bien que ce dernier n’avait que 17 ans lors de la naissance de Berdy, la ressemblance des 2 hommes est tellement frappante que les rumeurs sur cette filiation n’ont cesse d’alimenter les conversations au Turkmekistan.
Lors de sa prise de pouvoir le successeur de Niazov fit quelques effort pour attenuer le culte de la personalite et les delires du precedant dictateur. Il supprima les initiatives les plus delirantes, comme donner aux mois et aux jours les noms des membres de la famille du Turkembachi (janvier etait devenu turkmenbasy, avril gurbansoltan eje, le nom de sa mere…), l’interdiction des ballets ou celle d’ecouter de la musique en voiture…
Mais les signes encourageurs se sont arretes la, et meme s’il est un peu moins megalo que sont predecesseur on peut quand meme voir de nombreux portaits de Berdymoukhamedoz dans toutes les villes et villages turkmenes. Il a fait construire par le groupe francais BTP Bouygues, un des principaux batisseurs dans le pays, le gigantesque palais presidentiel de 70000m2 comprenant notamment un palais de marbre blanc coiffe de 5 coupoles recouvertes de feuilles d’or; en 2011 il a inaugure un Palais du Bonheur, de 60 000 m2, pour accueillir les ceremonies et mariages d’Achkhabad, pour la modique somme de 100 millions d’euros.
Il a ete reelu en fevrier 2011 avec 97 pourcent des voix… A l’occasion de des 50 ans il s’est lui meme auto decore de l’ordre de la Mere Petrie, la plus haute distinction du pays, un collier d’or et de diamants pesant pres d’un kg.
De nos jours le Turkmenistan est un pays ou la liberte d’expression n’est qu’une legende et ou de tres nombreux opposants au dictateurs croupissent dans des geoles sordides ou ils sont tortures.
De plus le pays possede d’immenses reserves de petroles et de gaz, qui engendre des milliards de benefice chaque annee, mais ces benefices sont engloutis dans les projets megalomanes du dictateur et ne profitent absolument pas a la population qui vit dans une situation de plus en plus precaire, derriere la vitrine de richesse et de grandeur imposee par le dictateur.

Apres le poste frontiere il y a un no mens land de 25km qu’il faut obligatoirement traverser avec des minis bus qui sont les seuls vehicules autorises a transporter des civils dans cette zone.
Le racket anti touriste commence des lors. Je dois me delester de 10 dollars pour faire ces malheureux 25 km, alors que les locaux eux doivent meme pas payer 1 dollars. P…. qu’est ce que ca m’enerve quand c’est comme ca! J’ai envie de faire bouffer le billet au chauffeur qui vient me reclamer son du avec son sourire edente qui dit et oui je suis bien entrain de te b….. et t’a pas le choix!
Ensuite Normalement il faut encore depenser 20 dollars (!!!) pour aller jusque dans la capitale qui n’est qu’a quelques km de la, mais heureusement je trouve des locaux avec qui partager les frais et j’en suis quitte pour 5 dollars. Dans le taxi les 2 locaux qui sont avec moi me regardent, discutent entre eux et se marrent. Ils se foutent clairement de ma gueule pour je ne sais quelle raison. Aie aie aie je sens que je ne vais pas trop aimer le turkmenistan, c’est peut etre pas plus mal que je n’ai obtenu qu’ un visa de transit de 5 jours!
Le taxi arrive dans la ville, et la j’ai du mal a croire ce que je vois: a perte de vue il y a des dizaines et des dizaines de palais et d’immeubles qui se construisent. Le hic c’est que l’architecture de ces batiments n’a rien avoir avec ce a quoi l’on pourrai s’attendre.
En effet l’ensemble ressemble plus a Las Vegas ou aux immeubles art deco de Miami qu’autre chose! Certains ont des formes vraiment bizarres, avec des pointes qui visent le ciel comme s’il s’agissaient de fusees pretes a decoler…
Les avenues sont interminables, et elles sont bordees de part et d’autre de ces immeubles, construits entierement en marbre, qui poussent comme des champignons tous les 20 metres. Ce qui surprend aussi c’est le fait que les rues ou sont construits ces immeubles sont completement vides. De temps en temps il y a quelques personnes qui marchent ca et la, mais sinon on a vraiment l’impression qu’il s’agit d’un studio de cinema avec des decors plus vrais que nature!
En fait j’apprendrai plus tard que ces batiments sont, pour la plupart, vides. En effet personne ne pourrai se permettre d’y habiter, c’est bien trop chers! En fait il y a quelques annees de cela le dictateur a decide de faire d’Ashgabat une des plus belles villes du monde. Il a donc entrepris de construire cette fastueuse vitrine qui a engloutit des milliards de petro dollars.
En effet depuis le premier dictateur la volonte a ete de remplacer l’architecture sovietique qui etait devenue personae non gratae apres l’independance par une architecture turkmene. Le probleme c’est que avant,  les turkmenes etaient des  tribues nomades et que donc il n’y avait pas vraiment d’architecture turkmene pre-sovietique ou pre-tsariste a proprement parler.
Donc ce sont les 2 dictateurs qui ont inventes un style cense reprendre un style turkmene qui n’ a pourtant jamais existe. Et c’est ainsi qu’on a l’impression d’arriver dans un decors de film de science fiction faconne selon la megalomanie et la folie des grandeurs de ces deux tyrans.
La grande majorite des habitants d’ashgabat vivent dans des quartiers en peripherie de la ville vitrine, quartiers qui sont issus de l’ere sovietique et qui sont bien souvent en partie delabres et ou les habitants vivent dans des conditions de plus en plus precaires.
Je demande au taxi de m’arreter devant un immense hotel en plein centre de la ville. Le turkmenistan est un pays atrocement chers. Il n’y a rien a moins de 20-30 dollars la nuit… Une fortune pour moi!
Fort heureusement, j’ai reussi a trouver un couchsurfer pour m’heberger lors de mon sejour a Ashgabat. Il s’appelle Kerim, il vit avec sa famille dans un appartement de la ville. Il m’ a donne son adresse, et d’apres mes recherches la veille sur google map il n’habite pas tres loin.
Apres avoir bien galere avec mes 15kg sur le dos dans les rues de la villle (sur google map ca a l’air tres simple mais en vrai c’est toujours plus complique), j’arrive toute contente a l’adresse qu’il m’ a indiquee sur couchsurfing. La bonne rue, le bon numero d’immeuble, le bon numero d’appart… Je suis vraiment toute contente de m’etre bien depatouillee car dans cette ville c’etait pas du gateau!
Le seul hic c’est qu’il n’y a personne dans l’appart. Bon je me dis c’est normal ils sont surement au boulo. Et puis c’est la bonne adresse, la voisine m’a dit que c’etait la bonne famille (en fait cette connasse super desagreable n’a rien compris ou n’a pas voulu comprendre). Donc j’attends comme une clocharde dans l’escalier, avec le bide qui commence a crier famine car je n’ai rien mange depuis la veille. Tais toi, on mangera quand on sera avec Kerim, la j’ai trop la flemme de chercher!
J’attends avec un chien plein de puce qui semble m’avoir adopte mais au depart il voulait plutot me bouffer! Je lui ai donne un biscuit qui traine dans mon sac et comme par hasard on est devenu potes. Au bout de 2 heures je commence a m endormir quand la fille de la voisine a pitie de moi et m’apporte des petits gateaux. Ha tiens y a des Turkmenes sympa, ca fait plaisir a voir! Elle me dit aussi que je peux utiliser son telephone si je veux. Merci mais je vais attendre encore un peu.
Plus tard une nana arrive sur le pallier et ouvre la porte de l’appart. Je me dis chouette! Ca doit etre la soeur de Kerim, je suis plus a la rue! Je vais vers elle, je lui demande si c’est bien chez Kerim, et la elle me dit haaaa non pas du tout, vous faites erreur.
Quoiiii mais pourtant je suis bien a la bonne adresse c’est quoi cette histoire?! Du coup je tape a la porte de la voisine, la nana super sympa me prete son portable. Et la au bout du fil… Y a un mec qui parle pas du tout anglais, qui doit avoir dans les 90 ans… Bref en plus de m’avoir donne une fausse adresse, il m’a donne un faux numero! Arghhhh mais c’est quoi ce plan foireux?!
Lasse je reprends mes affaires et me retrouve dans la rue avec le chien qui me suit comme son ombre, surement persuade que j’ai d’autres biscuits dans ma poche. Et puis finalement il s’en va. Super, maintenant je suis litteralement sans amis a Ashgabat, Ouzbekistan.
Je commence a prendre le chemin du centre ville a la recherche d’un hotel qui allait surement me couter un bras et demi, voir 2. Je commence a faire des calculs dans ma tete, alors si je dors dans la gare de train ou de bus et que je mange des biscuit pendant 5 jours peut etre que je vais pas trop depenser d’argent??
Sauf que ces rats d’egouts de turkmenes ferment les gares la nuit. Et oui, on est pas en inde, t a cru que quoi!?
J’arrive juste pas a croire que le mec m’a donne de fausses informations. Vraiment pas sympa les turkmenes! En chemin je m’arrete dans une superette pour m’acheter des biscuits. A la caisse je demande au mec si je peux telephoner de son portable, je me dis tant avec un petit miracle Kerim va me repondre, tant il prenait sa douche et c’est son grand-pere qui a repondu?
Quand je donne le numero au mec il me dit beh non c’est pas un numero turkeme ca! Il enleve les 3 premiers chiffres, il les remplace par un 8 et me donne le telephone. Et la, devinez qui c’est qui repond!?! C’est Kerim! Il me dit pas de probleme, je viens te chercher ne bouge pas de la ou tu es. Je lui redonne le mec de la superette qui lui explique ou je suis. Et 5 min plus tard il debarque. Ouuuufff je suis sauvee!
Dans la voiture il m’explique pourquoi il m’a donne une fausse adresse. En fait au Turkmenistan le couchsurfing est interdit. Si un local accueille un etranger chez lui il faut qu’il aille le declarer a la police.
Donc vous imaginez bien que personne ne veut aller a la police pour faire cette declaration, ca serai une source d’ennuis intarissable. Un jour un etranger qui devait aller chez kerim a eu le malheur de le dire a la police, lors d’un controle. Resultat Kerim a du aller pointer tous les jours au commissariat pendant un mois. Donc du coup maintenant il ne donne plus sa veritable adresse.
Bon ok je comprends mais pour le numero de telephone? Si j’ai ni ton adresse ni ton numero je fais comment? Je devine? Bon je laisse tomber de toute facon c’est pas grave, je suis bien trop contente de l’avoir trouve.
Une fois a l’appartement je fais connaissance avec le reste de la famille.
Il y a les parents, qui sont medecins en entreprise et dans un centre de dialyse. Il y a la grande soeur, Maya, qui est marie avec un indien, ils vivent a Dubai car il est impossible pour son maris d’obtenir un visa pour le turkmenistan, et il viennent juste d’avoir un bebe, qui a quelques semaines. Et Kerim bien sur, il a 25 ans et il est comptable.
Cette famille a ete adorable avec moi, ils m’ont super bien accueilli.
Je dois dire que j’ai trouve la vie de Kerim et de sa famille assez triste et morne. En fait au turkmenistan les gens travaillent 6 jours sur 7, le dimanche est leur seul jour de repos hebdomadaire.
Les journees sont supers longues, de 8h du mat a 18-19h, avec une toute petite pause entre midi et 2 pour manger un sandwich et pour faire la priere du milieu de lajournee. Et ils sont vraiment a la merci de leur patron. Par exemple kerim a du aller bosser quelques heures dimanche matin…
En ce qui concerne les vacances, il avait 7 jours par an il me semble.
Sinon il a rencontre une nana au boulot, ils veulent se marier normalement pour la fin de l’annee mais c’est meme pas sur, car il faut que Kerim verse 10000 dollars a la famille de sa dulcinee. Apparament c’est comme ca au turkmenistan, il faut acheter sa femme. En encore, kerim me dit que 10000  dollars c’est pas trop cher, certaines familles demandent beaucoup plus!
Kerim essaie d’economiser un max pour pouvoir debourser cette somme. Et encore, ca c’est juste pour acheter sa femme! Car il faut aussi qu’il paie pour le mariage. Et en general lors des mariages turkmenes il y a plusieurs centaines d’invites… Kerim n’en invitera « qu’une » centaine… Bref c’est un peu chaud patate pour un mec qui gagne 700 dollars par mois et qui travaille comme un mulet 6,5 jours par semaine!
Ses parents aussi travaillent enormement, ils enchainent des nuits a l’hopital avec des journees en entreprise.
Le soir quand ils arrivent ils sont creves par leur journees et regardent des programmes de tele russes que captent leur antenne.
Heureusement qu’il y a ces emissions russes car vous imaginez bien que les programmes tele turkmene ne sont pas des plus interressants…
Sur chaque chaine de tele on retrouve le visage du dictateur. Le dictateur qui inaugure un nouveau palais ou une nouvelle statue de lui meme, le dictateur qui visite une usine, le dictateur qui fait du cheval… A ce propos il y a quelques semaines de cela ce dernier a lourdement chute lors d’une course dans un hippodrome, devant des spectateurs qui ont filme la scene. Son entourage a essayer d’etouffer l’affaire, mais des videos ont reussies a filtrer et se sont retrouvees sur le net! Vous comprenez, c’est une honte intergalactique pour un homme qui controle a la perfection son image et chaque seconde de sa vie publique!
Malheuresement il n’a pas eu grand chose et il est apparu tout souriant a la tele quelques jours apres sa mesaventure. On ne sait pas ce qu’il est advenu du cheval, j’espere qu’ils ne lui on pas tire une balle entre les deux yeux pour laver l’affront subit par monsieur le « president ».
La video sur ce lien (j’espere qu’il s’est bien fait mal ce rat d’egout): http://www.franceinfo.fr/monde/le-president-turkmene-chute-de-cheval-et-tente-d-etouffer-l-affaire-972833-2013-05-01
Autre chose qui m’a choquee lorsque j’ai regarde la television, ce sont les seances au parlement ou je ne sais ou. On voit le dictateur sur son perchoir qui ecoute les deputes (je ne sais pas exactement) parler.
Ces derniers lorsqu’ils parlent regardent par terre, surtout pas le dictateur. Et pour cause, ils n’ont pas le droit de le regarder dans les yeux, Kerim me dit que c’est formellement interdit.
Du coup lorsque le depute parle on voit les autres deputes le regard plonge dans leur cahier ou ils prennent tous des notes. Je vous jure il n’y en a pas un qui a le nez en l’air, ils ecrivent avidement comme ci leur vie en dependait, le crayon ne quitte pas le papier une seule seconde. Ca fait froid dans le dos!
La nuit tombee Kerim m’installe un matelas tres fin sur le tapis du bureau, avec une couverture. C’est comme ca qu’ils dorment la bas, avec un mini matelas sur le sol.

Le lendemain matin Kerim m’appelle de son bureau pour me dire qu’il a trouve des co voitureurs pour aller dans le desert du Karakoum, pour voir le cratere de gaz de Darvaza. Ce cratere est un trou d’une cinquantaine de metres de diametre, qui est en combustion continue depuis 1971.
Le sous-sol de Darvaza est tres riche en gaz naturel. En 1970 une equipe de geologues, forant le sol a la recherche d’un gisement, perce accidentellement une cavite souterraine qui provoque l’effondrement de la tour de forage, laissant dans le sol un trou beant qui a engloutit une partie de l’equipe. Personne n’ose aller les chercher a cause des emanations de gaz…
Pour eviter les risques d’explosion et de pollution atmospherique, il est decide de mettre le feu aux gaz qui emanent du trou. Les geologues estimaient que les reserves devaient s’epuisser en quelques semaines mais le puit brule sans interruption depuis 1971!
L’endroit est surnomme « la porte de l’enfer ». Ca fait donc 43 ans que ca brule!
En 2010 le dictateur avait ordonne l’extinction du cratere qui mettait en perils les reserves de gaz des environs. Mais finalement c’est tombe a l’eau.
En 2004 Niazov a ordonne la destruction du village de Darvaza. La raison: monsieur trouvait le village moche. Les habitants ont ete expulses manu militari et le village a ete rase…. Un autre exemple de la folie de ce mec!
Bref jamais je n’aurai cru un jour aller voir la porte de l’enfer. C’est assez eloigne, un peu galere pour y aller… Mais ce matin la Kerim me dit que 3 de ces collegues y vont justement, et que si je veux je peux me joindre a eux, pour partager les frais d’essence. Super, ils passent me prendre quelques heures plus tard, on roule plusieurs heures au milieu du desert.
Puis a un moment donne le conducteur arrete la voiture et il me dit c’est bon c’est ici.-Heuuuu comment ca c’est ici ? Et il me dit -nous on s’arrete la, maintenant toi il faut que tu commence a marcher dans le desert.
-Mais comment ca?!? Vous venez pas avec moi?? -Behhh non nous on va tout au nord, dans une ville, nous on continue quoi! Haa ok super! Bon je vois qu’on s’est encore mal compris avec Kerim, franchement ca commence a etre un peu lourd la.
Je leur dit aurevoir et je me retrouve au bord de la route, toute seule, avec la porte de l’enfer perdue au milieu du desert a 2 heures de marche. Sympa! Hors de question que je me retrouve a marcher toute seule dans le desert, on dirai le sahara et puis en plus le retour se fera de nuit. J’ai lu des temoignages de gens qui ont cherche ce truc pendant des heures, qui se sont perdus… Pas envie qu’on decouvre mon corps momifie au detour d’une dune dans 6 mois!
Sur le bord de la route y a un espece de restaurant tres tres simple, qui est tenue par une famille turkmene, antipathique au possible. Je demande si quelqun est dispo pour m’accompagner voir le cratere, y a le fils qui dit ok. Apparament je peux aussi dormir parterre a mon retour, car vous imaginez bien que je ne vais pas faire du stop au milieu de nulle part en pleine nuit au Turkmenistan.
Je pars avec le mec gentil comme une porte de prison. Je garde ma bombe a poivre dans ma poche, prete a la lui vider dans les yeux et lui faire bouffer le sable au moindre truc louche. Je le laisse marcher devant aussi, s’il veut me faire je ne sais pas quoi je le verrai au moins venir.
En fait je me suis tres vite appercue qu’il n’avait pas la moindre idee d’ou etait le cratere. J’ai fini par comprendre qu’il n’y etait tout simplement jamais alle. Non mais quels boulet! A quoi ca sert que je te donne 10 dollars si tu sais meme pas ou on va!! Il a meme le culot de me demander dans quelle direction on doit aller. Bon c’est juste parfait, je suis coincee dans le desert avec un boulet qui me sert a rien, et aucun indice pour trouver ce foutu cratere. On marche 2 bonnes heures dans la direction que la nana de l’auberge m’a indiquee au debut, on voit toujours rien, le soleil commence a se coucher, il commence a faire froid… Bref la loose complete quoi! En plus il n’y a pas un chat comme vous pouvez l’imaginer.
Finalement je monte en haut d’une dune de sable  et de la haut je scrute l’horizon, et a quelques km de la je vois une espece de tache marron. Mais comme il fait encore jour on ne voit pas les flammes, et puis de loin on ne voit pas de trou. Mais en zoomant avec mon appareil photo je me dis quand meme je vois pas ce que ca pourrai etre d’autre. Finalement on y va, le boulet me suis de loin. Il sert vraiment a rien ce lui la! Je sais meme pas s’il saura retrouver le chemin du retour, moi avec mon sens de l’orientation en bois je pense que je n’en suis pas capable!
On arrive pres de la tache marron, on commence a sentir le gaz… Bingo, c’est bien le cratere!
Waooo c’est vraiment impressionnant!!
Devant moi il y a un immense trou beant, sorti de nulle part, d’ou s’echappe une multitude de flammes, plus ou moins grandes. Il fait super chaud, et je me dis bon au moins si on retrouve pas le chemin du retour on peut toujours dormir ici, au moins on moura pas de froid! Et si l’autre me saute dessus je le balance dans le cratere, on retrouvera meme pas son squelette!
Voilou j’ai assiste a un superbe couche de soleil sur le desert avec le cratere au premier plan. Ce dernier est encore plus impressionnant la nuit, il ressort encore plus.
Une fois la nuit tombee nous reprenons le chemin du retour, cette fois ci ce fut beaucoup plus court car on ne s’est pas perdus. En effet il suffit juste de marcher tout droit avec la lueur du cratere dans le dos, pour arriver sur la route principale, 1,5 heures plus tard. C’est pas dur, mais il faut quand meme bien regarder ou l’on met les pieds. Il ne faut pas oublier sa lampe frontale. Je n’ai croise aucun scorpion ou serpent, juste une tortue, je me demande bien comment elle fait pour vivre ici celle la!
Puis je m’endors sur un matelas pose dans le resto. Le lendemain je me barre vite, je n’aime pas ces gens. A mon reveil la nana me dit dollars,dollars,dollars… T’a peur de quoi? Que je m’enfuie en courant sans payer? J’ai la tete d’une voleuse? Y a vraiment des claques qui se perdent des bon matin!
Franchement je ne peux pas trop parler car je n’ai ete dans ce pays que 5 jours, mais a part Kerim et sa famille, la nana qui m a donne les gateaux et le mec de la superette qui m’a prete son portable j’ai croise beaucoup de cons! Mais bon encore une fois en 5 jours je ne peux pas juger.
Mais disons qu’apres avoir passe un mois en iran avec des gens super gentils et accueillants, quand on arrive au turmekistan ca fait un peu bizarre, on nous rapelle tres vite notre statut de touriste/portefeuille sur patte!
Pour rentrer a Ashgabat je fais du stop (pas gratuit of course hein dollars,dollars,dollars, mais bon ce n’est pas qu’au turkmenistan, en asie centrale d’une maniere generale le stop gratuit ca n’existe pas trop, ormis quelques rares exeptions).
Voilou le lendemain Kerim m’accompagne au bus, je lui dit aurevoir et un grand merci, car meme s’il y a eu des malentendus il m’a quand meme super bien accueilli, lui et sa famille. Vous ne verrez pas de photos de lui car il a peur qu’elles tombent entre les mains de la police et que cette derniere fasse une descente chez lui.
Je traverse le pays en une dizaine d’heures avec le seul bus qui va de Ashgabat a Turkmenabat (depart de Ashgabat a 8h du mat, ne le ratez pas il n’y en a qu’un seul). Je passe la frontiere avec l’ouzbekistan le lendemain matin.
Voilou le Turkmenistan c’etait sympa mais je n’ai vu qu’une toute petite partie du pays. En effet on ne peut pas visiter ce pays tout seul, il faut payer un guide, une agence, un vehicule prive. Seuls des visas de transit valables 5 jours sont delivres aux voyageurs independant, pour aller de l’iran jusqu’en ouzbekistan, ou vice versa.
Prochain pays, l’ouzbekistan!

 

DSC06916

La porte de l’enfer.
DSC06854

Pause avec mes co voitureurs.
DSC06862

Train qui passe.
DSC06868

DSC06926

DSC06870

La tortue.
DSC06872

Le boulet dans le desert.
DSC06873

DSC06875

DSC07051

DSC06885

DSC06892

DSC06999

DSC06969

DSC07050

DSC06933

DSC07000

DSC07018

DSC06960

DSC07026

DSC06993

DSC07022

DSC07029

DSC07031

DSC07035

DSC07041

DSC07046

J’ai pris ces photos le dernier jour en allant prendre le bus, depuis la voiture de Kerim, pour vous montrer la folle architecture d’Ashgabat.
DSC07086
DSC07081
Une place deserte, il est interdit d’y marcher. Ca fait vraiment coree du nord!
DSC07077
Palais.
DSC07073
DSC07072
DSC07070

DSC07069

220px-Turkmenistan_10,000_Manat_1996_UNC_Banknote

Niavoz sur les billets turkmenes.
Image google.
DSC07066
Les arrets de bus de la ville vitrines sont super futuristes.
Achgabat

L’ancienne arche de la neutralite avec la statue de Niazov qui tourne en meme temps que le soleil…
Image google.
DSC07065
DSC07064
DSC07062
Les immeubles vides de la ville vitrine.
DSC07060
DSC07059
DSC07058
DSC07056
DSC07054
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s