Mandalay et le pont d’U Bein.

Apres Bagan je mets le cap sur Mandalay, la deuxieme plus grande ville du pays.
J’arrive la-bas a 3h du mat. En Birmanie les bus de nuit arrivent souvent en pleine nuit, bien avant le lever du soleil, et en plus ils n’arrivent pas en centre ville mais dans des gares routieres tres exentrees, histoire de bien faire racler le touriste en taxi… Bref a 3h du mat je m’incruste dans le bureau d’une compagnie de bus qui semble-t-il va rester ouverte toute la nuit, car il est hors de question en rat d’egout econome que je suis que je prenne un taxi et que je paie plein tarif pour une chambre d’hotel alors que j’arrive a 4h du mat.
Le lendemain j’emerge de mon sommeil reveillee par les porteurs qui mettent les gros sac de riz dans le bus. Je suis toujours autant etonnee de voir que j’ai reussi a dormir assise ou bien cassee en 2 sur mon siege pendant au moins 4h, je ne sais pas trop comment c’est possible de dormir autant dans un position pas possible entre 2 gros sacs de riz!
J’arrive a la Guest House en moto taxi, au debut je voulais marcher mais heureusement je n’en ai rien fait, car la ville est hyper etendue et on ne peut rien faire a pied.
Si vous allez un jour a Mandalay, une adresse incontournable: la Yoe Yoe Lay Guest House! N’allez surtout pas ailleurs! Dortoir hyper propre a 10 dollars, mais surtout un petit dej de folie comme vous n’en verrez nulle part ailleurs en Birmanie, a part peut-etre dans les hotels de luxe: toast a volonte, 2 oeufs chacun, pankakes, fruits, une specialite birmane (une fois j’ai eu des nouilles, une autre fois une espece de boulettes de riz), jus d’orange et le plus important: du cafe NOIR, sans RIEN ajoute a l’interieur, pas de creme, de lait… Juste du cafe! A la fin j’en pouvais plus, je les suppliais d’arreter de me donner a manger, moi, vous imaginez!! La proprio est adorable, le personnel hyper poli et agreable… Bref a ne manquer sous aucun pretexte!
Sinon a Mandalay il n’y a rien de special a faire. Et puis c’est surtout que Bagan juste avant avait place la barre tres haut!
On peut quand meme monter au sommet de la Mandalay Hill, une colline ou les pagodes poussent comme des champignons ici et la. La montee dure bien 30 min si mes souvenirs sont exacts, et au sommet on a une vue a 360 degres sur toute la region.
A quelques km de Mandalay il y a le celebrissime pont d’U Bein, dans la petite ville de Amarapura: c’est le plus long pont de teck du monde, il traverse le lac de Taungthaman sur 1,2 km.
Jadis Amarapura etait une ancienne capitale de la Birmanie. Le roi Mindon (1853-1878) décida de l’abandonner : il fit construire une nouvelle capitale, Mandalay, à partir de 1857. Il y transféra sa cour en 1860. Les bâtiments du palais furent démontés et transportés sur place à dos d’éléphant. Plus tard, les murailles de la ville furent abattues pour leurs matériaux, récupérés pour construire des routes et des voies de chemin de fer. Cependant un tres grand nombre de colonnes de teck sont restees sur place. C’est donc avec ces dernieres que le maire de U bein entreprit plus tard la construction du pont.
J’arrive le matin assez tot, le pont est n’est pas encore noye sous les hordes de touristes qui vont arriver plus tard.
Il est noye sous la brume matinale et sous une fine pluie. L’ambiance est assez mysterieuse. Des pecheurs jettent leur filet dans l’eau poissoneuse du lac, d’autres pechent directement dans l’eau; un homme mene a la baguette son troupeau de canards, des enfants jouent sur les berges du lac, des paysans travaillent dans leur rizieres, d’autres menent leur buffle d’eau dans leur enclos; les marchandes marchent nonchalamment sur le pont avec leur marchandise en equilibre sur leur tete, des moines emmitoufles dans leur toge rouge se pressent d’arriver dans leur monastere, situe de l’autre cote du pont.
A cote du pont il y a un monastere peuple de plusieurs centaines de moines. Je pensais que l’endroit serai paisible et quasi desert. Or le lieu devient hautement touristique lorsque tous les moines s’alignent dans les ruelles du monastere et vont prendre leur petit dejeuner. Une vingtaine de car deverse alors un flot incessant de touristes qui vont flashouiller les moines avec leur appareil photos, plus particulierement les enfants moines. C’est un spectacle desolant, tres malsain, auquel je fais parti, je ne vaut pas mieux qu’eux. Meme si je n’avais aucune idee de ce que j’allais voir en venant dans ce monastere je suis la moi aussi. Je prend 3 photos et je m’en vais. Je ne sais pas pourquoi les responsables du monastere autorisent une telle chose, peut etre que les agences de voyage leur verse de l’argent? Je ne sais pas trop.
Ensuite je vais passer la journee a me promener dans les environs du pont.
Au detour d’une pagode je tombe sur une procession, constituee de chevaux et de beufs magnifiquement decores. Sur ces chevaux il y a des garcons, tous assez jeunes, parfois meme des bebes. Apres m’etre renseignee j’apprends qu’il s’agit d’une ceremonie de Shin Pyu, ou ceremonie du noviciat.
En effet dans la vie d’un bouddhiste, chaque garçon doit effectuer une période plus ou moins longue (de une semaine à plusieurs mois voire plusieurs années) en tant que novice dans un monastère. Pour l’occasion les enfants sont habillés et maquillés comme des princes pour symboliser l’abandon de son statut de prince par Bouddha. Puis ils revêtent une tenue plus sobre avant qu’on leur rase la tête. Les birman considerent leur vie insurcomplete si eux meme , ou leur fils, n’ont pas ete novices dans un monastere.
Quand la procession commence, les garcons montent sur des chevaux, a l’ombre d’ombrelles, accompagnes par leurs parents, les membres de la famille, les amis. Les jeunes filles du village suivent la procession avec des plateaux d’offrande; il y a aussi un orchestre et des danseurs.
Ensuite la procession se rend dans une pagode, pour rendre hommage au Bouddha.
Enfin les novices rentrent chez eux, changent d’habit et se reposent jusqu’a ce qu’il aillent au monastere, dans l’apres midi. La bas les moines rasent leur crane puis les enfant doivent rester au moins sept jours au monastere, a etudier les ecritures bouddhistes, a mediter et a suivre les regles monastiques.

DSC02234

DSC02288

DSC02507

DSC02557

DSC02366

DSC02510

DSC02241

DSC02577

DSC02295

DSC02543

DSC02252

DSC02308

DSC02256

DSC02328

DSC02258

DSC02342

DSC02272

DSC02353

DSC02552

DSC02287

DSC02362

DSC02368

DSC02388

DSC02391

DSC02392

DSC02445

DSC02394

DSC02448

DSC02400

DSC02449

DSC02402

DSC02451

DSC02423

DSC02407

DSC02441

DSC02478

DSC02483

DSC02501

DSC02505

DSC02164

DSC02145

DSC02155

DSC02149

DSC02162

DSC02198

DSC02195

DSC02191

DSC02173

DSC02203

DSC02177

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s