Le Kollam Pooram.

Apres le rituel du theyyam je continue la moisson des festivals au Kerala avec le Kollam Pooram. C’est un des festivals les plus colores et les plus extraordinaires de cette region. Il s’agit pour les villageois de rendre hommage aux dieux et deesses hindous de leur temple.
Lors de cette journee les elephants sont mis a l’honneur car les hindous pensent que les pachydermes sont l’incarnation de Ganesh, le dieu de la chance, de la connaissance, de la sagesse et de la prosperite.
En inde beaucoup de temples ont leur propre elephant.
Celui-ci passe ses journees a « benir » les fideles en leur touchant la tete avec sa trompe (en echange d’une offrande of course), puisqu’il est considere comme une incarnation de Ganesh, le dieu a tete d’elephant.
Lors du Kollam pooram chaque temple de la ville envoie son elephant rendre hommage a Vishnu, un autre dieu hindou, au temple principal.
C’est ainsi que le matin du festival on voit des dizaines d’elephants marcher dans la rue avec leur mahout (cornac), direction le temple de Vishnu. Les elephants sont richement decores et ils portent des guirlandes de fleurs.
Sur leur dos des brahmanes ont pris place. Comme vous le savez surement la societe indienne est divisee en quatre castes: les Brahmanes (le clerge, les pretres), au dessous d’eux les Kshatriyas(l’armee, les guerriers), puis les Vaishyas (les marchands) et enfin les Shudras (les serviteurs, le reste de la population).
Les Intouchables ne figurent meme pas dans ce systeme, ils sont hors castes car consideres comme etant totalement impurs et compagnie (je reviendrai sur le systeme des castes une prochaine fois).
Bref ce sont donc des Brahmanes qui vont sur le dos des elephants et qui soutiennent les portraits des dieux de leur temple qui vont rendre hommage a Vishnu.
Une fois que les elephants arrivent au temple ils en font le tour, dans la musique jouee febrilement par le groupe dont chaque temple a loue les services pour le festival.
Au plus fort de la matinee ce ne sont pas moins de 30 elephants qui vont se succeder dans le temple!
La foule est enorme, la ferveur des devots aussi.
Apres avoir fait le tour du temple chaque elephant a droit a une douche. Apres le bain, c’est l’heure du dejeuner. Tous les pachydermes vont pouvoir se regaler d’un plateau de fruits et autres gateries. C’est qu’il faut les gater tous ces Ganesh en puissance!
Apres le dejeuner c’est l’heure de la sieste.
Puis vers 17h les choses serieuses commencent.
Les trente elephants sont divises en deux equipes de quinze. Chaque groupe represente quinze temples differents mais qui se battent sous la banniere d’un temple principal.
Ensuite les deux groupes prennent place dans un immense champs, face a face, avec la foule au milieu.
Puis la bataille peut commencer! Bon quand je dis bataille, c’est un bien grand mot. Il ne s’agit en aucun cas d’une joute sortie du moyen age, ou les mahouts lancent les elephants l’un contre l’autre avec une perche geante pour faire tomber l’adversaire.
En fait les deux groupes vont s’affronter… a coup d’ombrelles\parasols!
En effet, tandis que la musique bat son plein, les brahmanes vont deployer plusieurs dizaines d’ombrelles differentes sur le dos des elephants.
Pourquoi des parasols? Dans la religion hindoue ces derniers sont un symbole de protection et de puissance. Ils font partis d’une liste de 8 objets qui sont des symboles auspicieux, de bons augures, les Ashtamangala.
Ces 8 symboles se retrouvent principalement dans l’hindouisme, le bouddisme, le jainisme et le sikhisme. On retrouve ainsi la conque blanche (gros coquillage dans lequel on souffle, dans le bouddhisme elle represente la voix du bouddha et son enseignement), le noeud sans fin, le couple de poisson, le lotus, le parasol, l’urne au tresor, la roue et la banniere.
Bref le parasol est un symbole tres important dans cette religion et on le retrouve souvent au dessus des portraits des dieux et des deesses.
Donc perches sur leur elephant, les brahmanes executent le rituel du kudamattam, ou ils echangent ces grands parapluies colores.
Les parasols sont fabriques dans le plus grand secret et ne sont reveles que lors du rituel du kudamattam. Chaque temple depense des milliers de roupies pour fabriquer ces parapluies. A la fin du rituel un jury decide laquelle des deux equipes a gagne, en fonction entre autre de la beaute et de l’originalite de ces parasols.
Un superbe feu d’artifice clot les festivites.
Encore une fois j’en ai pris plein les yeux… ils sont fous ces indiens!!

DSC09670ok
Arrivee des elephants au temple de Vishnu.

DSC09592
La douche des elephants.

DSC09255

DSC09427
Le rituel du kudamattam.

DSC09170
Montee des marches du temple principal.

DSC09184

DSC09775

DSC09217

DSC09398

DSC09196

DSC09322

DSC09337
Les elephants qui bloquent la circulation dans la rue.

DSC09257

DSC09222

DSC09231

DSC09400

DSC09198

DSC09234
Le dejeuner des elephants.

DSC09200

DSC09347

DSC09448

DSC09244

DSC09345

DSC09258

DSC09202

DSC09206

DSC09209

DSC09212

DSC09671

DSC09425

DSC09191

DSC09268

DSC09284

DSC09216

DSC09344

DSC09296
Les trente elephants sont reunis autour de l’arbre de la cour du temple.

DSC09317

DSC09406

DSC09358 (2)

DSC09321 (2)

DSC09434

DSC09467

DSC09586

DSC09309

DSC09322

DSC09587

DSC09672

DSC09261

DSC09339

DSC09588

DSC09349

DSC09590

DSC09251

DSC09442

DSC09589

DSC09773

DSC09382

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s