La charge des éléphants au parc national de Wayanad.

Je continue mon petit bonhomme de chemin dans le merveilleux état du Kerala.
L’étape suivante est le parc national de Wayanad, dans le nord de l’état. Apparemment c’est un des plus beaux parcs de la région, et les chances de voir des éléphants sauvages sont trés bonnes. Donc c’est parti!
Il faut être à l’entrée du parc parmi les premiers, très tôt, car il y a un nombre limite de visiteurs quotidiens.
Dans le bus je rencontre Virginie et Erwan, un couple de français très sympa qui vit à la Réunion. Ils bossent dans la recherche, le job d’Erwan c’est de veiller à la survie d’un minuscule oiseau de la taille d’un moineau, qui est en voie de disparition sur l’île, apparemment il n’en reste plus qu’une dizaine.
Bref on a de la chance car nous sommes les derniers à) être acceptés dans la file d’attente! Le parc est très populaire parmi les touristes indiens, en tout il y a dans les 200 personnes. Mais heureusement le départ des jeeps est espace, il n’y a pas 200 personnes en même temps dans le parc.
Bref je partage ma jeep avec le couple de français et deux indiens sympas eux aussi.
Nous commençons notre progression dans le parc, c’est très joli, nous sommes attentifs au moindre bruissement de buisson qui pourrai nous révéler la présence d’un animal…
Puis au détour d’un virage, à environ une centaine de mètres, nous tombons sur 5 éléphants! Une jeep est devant nous, une autre derrière.
Au départ les éléphants ne prêtent pas attention à nous. Puis soudain le groupe se sépare et trois énormes éléphants commencent à marcher dans notre direction. La première jeep commence à reculer, puis les éléphants ne marchent plus et commencent à charger!!!
Alors là grooooos moment de stress. Les touristes indiens dans la première jeep commencent à hurler. Tout le monde recule, c’est la débandade complète. Je sens que mon guide commence à stresser lui aussi. Quand le mec qui est censé rester calme panique, c’est qu’il y a comme un problème!!
Heureusement notre chauffeur ne perd pas son sang froid. Il enchaîne marche arrière et demi tour sans sourciller, puis nous prenons la tangente le plus vite possible. Puis un peu plus loin les éléphants s’arrêtent et font demi tour.
Je me dis ouuuuuuffff on est sorti d’affaire!!! Mais nonnnnnnnnn!! Ce n’était qu’une feinte pour tromper l’ennemi!! Ils se retournent à nouveaux et recommencent à charger!! Je hurle au chauffeur gogogo!!! Ce dernier fonce sur le chemin comme un pilote du Paris Dakar, un vrai pro. Finalement nous quittons les éléphants de vue et nous sortons du parc. Ouuuuuffffff!!!!
Franchement j’ai eu la peur de ma vie!!! J’ai vraiment cru qu’on allait finir piétinés par des éléphants sauvages enrages.
C’est vraiment très impressionnant et surtout très flippant de voir ces colosses de plusieurs tonnes vous foncer dessus.
C’est un problème récurrent en inde, où les éléphants sauvages détruisent les plantations et les maisons des paysans qui vivent au sein des parcs nationaux. Parfois cela prend une tournure dramatique: quelques semaines avant mon passage dans le parc une famille de paysan a été attaquée en pleine nuit par un éléphant sauvage, et ce dernier a tué le père de famille. J’ai lu un autre article qui relatait la mort de deux touristes indiens piétinés eux aussi par des éléphants, dans un autre parc du kerala…
Donc j’ai tenté de filmer la scène mais vu qu’on était en pleine marche arrière ça remuait beaucoup, on ne voit pas trop les éléphants nous charger.
Voilou, grosse grosse décharge d’adrénaline, c’est marrant de temps en temps mais franchement très peu pour moi, c’est trop pour mon petit cœur de nain de jardin!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s