Varanasi et le festival de Holi.

Oye, oye! Après quelques mois d’absence me voila de retour sur mon blog!
La faute à mon ordinateur qui a définitivement rendu l’âme. Du coup mon père m’a envoyé un ancien ordinateur à moi via dhl (ce qui aurai du me coûter un bras de frais d’envoi mais heureusement mon très cher père m’a fait cadeau des frais, merci papa!) à Delhi.
Donc je vais essayer de rattraper le plus rapidement possible mon retard, mais ça ne va pas être facile car j’ai beaucoup de choses à raconter et le wifi me rend chèvre. En ce moment il fait 47 degrés à Delhi, ouioui vous lisez bien 47 degrés. Donc dès demain je me barre dans les montagnes, tout au nord de l’inde, au Kashmir, au frais! Et à mon avis le wifi là bas c’ est pas top…
Bref après avoir accosté avec le ferry depuis les îles Andamans, je file à Varanasi, à une trentaine d’heures de train plus au nord. Toute une histoire, le train en inde! Je ferai un article spécialement la dessus plus tard.
Je veux à tout prix aller à Varanasi pour assister au Holi festival, le festival des couleurs. C’est un des festivals les plus connus d’inde du nord, et comme beaucoup d’autres festivals, il célèbre la victoire du bien contre le mal dans la religion hindou. Aujourd’hui il est célébré un peu partout, plus seulement en inde mais aussi en Europe, au Etats-unis…
L’histoire de Holi est la suivante: il y avait un roi, Hiranyakashipu qui était en quelques sortes un démon. Il voulait venger la mort de son jeune frère qui avait été tué par le dieu Vishnu. Pour acquérir du pouvoir, le roi pria pendant des années.
Il commença à se prendre pour dieu et ordonna à ses sujets de le vénérer. Ce cruel roi avait un fils qui s’appelait Prahalad, qui était un grand adepte de Vishnu. Il refusa de vénérer son père. Donc le roi au cœur de pierre décida de tuer son propre fils, pour laver cet affront. Il demanda à sa sœur, qui s’appelait Holika et qui ne craignait pas le feu, de s’asseoir sur un bûcher avec Prahalad sur ses genoux. Leur plan était de brûler Prahalad! Mais ça n’a pas du tout fonctionné car ce dernier s’est mis à réciter le nom de Vishnu, du coup ça lui a sauvé la vie alors que Holika qui soit disant ne craignait pas le feu et bien finalement a terminé à l’état de cendre. Après ça Vishnu tua le méchant roi.
La nuit avant Holi, des bûchers sont construits dans les parcs, sur les places, à côté des temples, dans des ruelles au cœur des quartiers. Puis les hindous brûlent des effigies de Holika dans les feux de joie, pour célébrer la victoire du bien contre le mal, en faisant 5 fois le tour du feux de joie dans le sens des aiguilles d’une montre.
Ensuite le lendemain matin tout le monde va dans la rue et se lance de la poudre de couleur, mélangée avec de l’eau. Cela faisait des années que je voulais assister à ce festival. Apparemment dans le sud il n’est pas trop célébré, c’est plus un festival du nord de l’inde. Bref je me tape 30 heures de train dans des conditions rocambolesques, pour assister à ce festival qui va s’avérer… complètement bidon!!
J’arrive à Varanasi le soir, et le lendemain matin je pars me balader sur les ghats qui bordent le fleuve sacré du Gange.
Cette ville est sacrée, et beaucoup d’hindous viennent mourir ici car le fait de mourir à Varanasi arrête le cycle des réincarnations.
Pour infos je suis déjà venu une fois à Varanasi, mais j’étais tombée malade comme un chien, donc je n’avais pas vu grand chose. J’avais fait un article où je décrivais le processus de crémation des hindous sur les ghats d’incinération et ce que j’avais observé lors de mon premier passage dans cette ville.
Bref quand j’arrive sur le ghat principal je vois un gros panneau de la municipalité qui dit en gros que le festival est hyper dangereux pour les femmes, que tous les hommes vont être complètement bourrés, et qu’il est fortement conseillé aux touristes de rester sagement dans leur hôtel le matin de holi, pour éviter tous problèmes…
Ha bon? Mais comment ça? Mais c’est où alors que je peux voir les scènes extraordinaires d’arc-en-ciel en poudre qui inondent le ciel, avec tous les indiens qui disparaissent littéralement derrière leurs habits et leur visage peint de couleur? Ha beh je sais pas, mais pas à Varanasi en tout cas! Je pense que j’ai un peu trop regardé les photos sur internet! En fait le festival ne correspond pas du tout à l’idée que j’en avais, mais alors pas du tout!
Le soir c’était quand même super sympa c’est vrai. Pas du tout dangereux, j’ai assisté à plusieurs feux de joie avec des indiens trés gentils…
Mais le lendemain, j’avais l’impression d’être dans une autre ville! Depuis mon balcon j’ai effectivement pu voir des hordes de mecs (apparemment aucune femme indienne ne met le pied dehors ce matin là) complètement bourrés\drogués qui inondent les ghats en hurlant, dansant sur de la musique a fond, en mimant des gestes obsènes…
Ha oué les photos d’internet sont à des années lumières de ça lol!
Du coup je rumine comme un lion en cage dans mon hôtel, je me dis puré j’ai quand même pas fait toute cette route pour rien! Bon allez, je tente une sortie!!
Je sors de mon hôtel, je fais quelques mètres, et là je tombe sur une bande de mecs plein d’alcool et de testostérone, tout bras tendus près à me faire un hug (apparemment il faut se serrer dans les bras et dire happy holi).
Je sens les mains baladeuses venir grosses comme une maison, je tape un sprint sur les ghats et j’arrive sur le ghat principal où il y a un poste de police qui surplombe la rive du Gange, je demande au flic si je peux rester là, il me dit pas de soucis.
Je m’assoie et je ne bouge plus! Effectivement c’est hyper dangereux, les mecs sont vraiment saoul et c’est du grand n’importe quoi. Il y a bien quelques nanas touristes dehors mais elles sont avec leur mec qui les protège. Bon moi j’ai pas de mec, comme ça le problème est réglé.
A midi pétante un groupe de policiers débarque sur les ghats et dispersent tout le monde à coup de bâton. La fête est finie, tout le monde rentre chez soi, il ne reste par terre que des cadavres de bouteilles et des mecs inconscients, complètement assommés par tout l’alcool qu’ils ont ingurgité.
Voilou, super le Holi festival.
Bon après je suis allée sur internet et j’ai lu qu’il y avait d’autres endroits qui craignaient moins, et qui étaient plus authentiques… Pour la prochaine fois peut être…
A part ça j’ai quand même bien aimé varanasi, ses ruelles où déambulent les vaches, les ghats où les hindous se lavent et font la prière dans le Gange… La mort est omni présente avec ces gahts de crémation, âmes sensibles s’abstenir…
J’allais prendre ma dose de lassi (boisson indienne a base de yahourt) quotidienne quand ma quiétude a été interrompue par une rencontre dont je me serai bien passée. Devinez sur qui je tombe dans la ruelle qui mène au Blue Lassi?? Jerrryyyyyy!!!! Oui oui, je me débrouille pour retomber sur cet irlandais complètement maboule, rappelez vous, le moulin à parole avec qui j’ai eu le malheur de partager ma hutte pendant quelques jours sur les îles andamans!!! Celui qui a vomit de partout dans la hutte, y compris sur mes tongs et mes vêtements et qui a mis toute une journée à nettoyer, même qu’il a fallut que je m’énerve pour qu’il le fasse!! Ouioui, c’est bien ce Jerry là. Alors vous voyez peut être pas très bien sur la carte mais entre les îles Andamans et Varanasi il y a 3 jours de bateau, 30 heures de train, et varanasi c est une grande ville….Et beh non, c’est pas grave, je suis obligée de me le retaper!!!
A la vue de Jerry qui vient vers moi dans la ruelle je manque de faire un arrêt cardiaque, mais je me reprends vite et je tente de faire demi tour mais impossible, une vache me barre le chemin!!! Arrrghhh je n’ai pas le choix, je suis obligée d’aller taper la discute. Le monde est petit me dit il, sans blague… Bref je vous passe les détails, ils s’incruste pour le lassi, pour le déjeuner, pour le dîner et m’a déjà gavé au bout de 20 secondes. J’arrive a m’en débarrasser un peu plus tard. C’est fou quand même le hasard!
Voilou, sinon j’ai fait le tour en barque sur le gange au lever du soleil, c’était bien sympa de voir les ghats s’éveiller dans la brume, dans une ambiance mystérieuse.

DSC05262

DSC05531

DSC05654

DSC05599

DSC05081

DSC05700

DSC05625

DSC05166

DSC05277

DSC05534

DSC05183

DSC05173

DSC04886

DSC05565

DSC05250

DSC05582

DSC05361

DSC04609

DSC05738

DSC04529

DSC04551

DSC04536

DSC04865

DSC04541

DSC04548

Préparation du bûcher avec les effigies.

DSC05559

DSC05360

DSC05359

DSC05189

DSC05587

DSC05191

DSC05050

DSC05203

DSC05287

DSC05707

DSC05451

DSC04577

DSC05643

DSC04862

DSC05207

DSC05237

DSC05588

DSC05273

DSC05209

DSC04632

DSC04635

Joyeux Holi! Bienvenue à Varanasi pour célébrer le Holi festival. Pour votre information, c’est un festival dangereux pour les femmes. Tous les hommes vont être complètement soul. C’est pour cela que toutes les femmes indiennes restent à la maison. Pour des raisons de sécurité nous conseillons aux touristes de profiter de ce festival avec la famille indienne de la guest house ou a leur hôtel, de 8h a 14h. Ne serrez personne dans vos bras ce jour la! Personne n’a le contrôle, donc ne prenez aucun risque.

DSC05374

DSC04640

DSC05222

DSC05233

DSC05364

DSC05363

Lassi aux fruits.

DSC05326

DSC05365

DSC04899

Ghat de cremation.

DSC05624

DSC05740

DSC05702

DSC05614

DSC05616

DSC05260

DSC05266

DSC05622

DSC05114

DSC05322

DSC05241

DSC05371

DSC04985

DSC05245

DSC05101

DSC05366

DSC04931

DSC05320

DSC05307

DSC05311

DSC05319

DSC05667

DSC05633

DSC05635

DSC05341

DSC05343

DSC05379

DSC05376

DSC04662

Feu de joie.

DSC04863

DSC04866

Thali.

DSC04910

Holi goat.

DSC04876

Lassi.

DSC04688

DSC05382

DSC04645

DSC04654

DSC05331

DSC05721

DSC04827

DSC05511

DSC05716

DSC05709

DSC05690

DSC04975

DSC05697

DSC05699

Petit dej indien, tiffin.

DSC04511

DSC04485

Effigies feu de joie.

DSC04486

Bouses de vaches seichees, utilisees comme combustible.

DSC04507

DSC04489

DSC04513

DSC04509

Banana Lassi.

DSC04878

DSC04510

DSC04906

Convoi d’un corps qui se dirige vers le ghat de cremation.

DSC04517

DSC04597

DSC04519

DSC04520

DSC04521

Poudre de couleur pour holi.

DSC04530

DSC04525

DSC04588

DSC04693

DSC04703

Les mecs bourres de holi.

DSC04704

DSC04714

DSC04712

La fete est finie!

DSC04745

DSC04776

DSC05145

DSC04784

DSC04786

DSC04805

DSC04811

DSC04843

Chocolate lassi.

DSC04847

Convoi pour le ghat de cremation.

DSC04953

Devinez qui est ce…

DSC05368

DSC04909

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s